Les élus des comtés de Lévis, Chutes-de-la-Chaudière et Bellechasse tenteront tous d’obtenir un nouveau mandat lors des prochaines élections provinciales, prévues cet automne. François Paradis (1re photo) et Marc Picard (2e photo) de la Coalition Avenir Québec (CAQ) ainsi que Dominique Vien (3e photo) du Parti libéral du Québec (PLQ) ont affirmé leur intention de poursuivre le travail amorcé dans leur circonscription respective.

Les enjeux du troisième lien, de la santé et des services ambulanciers ainsi que de la pénurie de la main-d’œuvre risquent de mettre la table pour des débats animés durant cette course au scrutin. Alors que les plus récents sondages prévoient un vent de changement en faveur de la CAQ, chaque élu parle d’abord et avant tout de la confiance qu’il porte envers les citoyens qu’il représente et de son désir de les accompagner jusqu’en 2023.

«On est dans un territoire envié par plusieurs pour son dynamisme et je ne souhaite que continuer, a souligné sans hésitation le député de Lévis, François Paradis. Je ne voudrais surtout pas arrêter en si bon chemin. Quand on regarde les chiffres, ce serait mentir de dire que ce n’est pas agréable, mais au-delà des sondages, on veut continuer d’accomplir notre travail au quotidien.»

Au sein de la CAQ, les élus Paradis et Picard proposent un changement aux dernières décennies, pendant lesquelles les libéraux et les péquistes se sont échangés le pouvoir. L’équipe de François Legault aura l’opportunité le 1er octobre de marquer l’histoire à sa façon. «On peut se donner le droit de regarder vers la nouveauté. Vers un parti qui veut faire la différence et qui croit que le gouvernement appartient aux citoyens», a indiqué M. Paradis, porte-parole en matière de santé, de services sociaux, de santé publique et pour les aînés.

Une évolution remarquée

En politique active depuis 1999 au niveau municipal, Marc Picard a remporté ses premières élections provinciales avec la défunte Action démocratique du Québec (ADQ) en 2003. Il a obtenu son cinquième mandat consécutif en 2014, trois ans après avoir rejoint la CAQ, avec une majorité de 6 779 voix. «Mon engagement politique n’est pas terminé, a affirmé le politicien de 62 ans. Il y a encore beaucoup de choses à réaliser et depuis 2003, j’ai vu une évolution de la mentalité des Québécois.»

«Depuis des années, on investit dans un modèle qui ne fonctionne pas. Notre parti travaille avec des solutions sérieuses et j’y crois. Il faut continuer à expliquer aux citoyens ce qu’on veut faire. Et, si on est élus, on va le faire. On ne veut pas de psychodrame», a ajouté le député des Chutes-de-la-Chaudières, porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière de travail.» 

«Je me fie à mon cœur»

Les sondages actuels n’importunent pas la député libérale et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Dominique Vien. «Je me fie à mon cœur et j’écoute ce que les gens me disent. Je fais confiance aux gens de Bellechasse», a-t-elle soutenu. Après un moment de réflexion durant les Fêtes, la politicienne de 50 ans a pris la décision de poursuivre son engagement dans sa circonscription.

«J’ai encore envie de me battre pour les gens de Bellechasse. Nous (les Libéraux) dressons un bilan très positif depuis 2003, mais nous avons encore bien des défis à réaliser et j’ai envie d’accompagner les citoyens là-dedans. L’économie va bien, le taux de chômage est à son plus bas et les gens d’affaires investissent. D’un autre côté, les dossiers comme le troisième lien et la pénurie de la main-d’œuvre m’animent énormément. J’ai le goût d’y participer», a appuyé Mme Vien. 

Dans sa circonscription, elle sera à nouveau opposée à Stéphanie Lachance (CAQ), vice-présidente Est du Québec de son parti politique. Cette dernière avait été devancée par Mme Vien par 5 175 votes en 2014. Également, Benoît Béchard sera le candidat du Parti québécois (PQ) pour ces élections.

Pour l’instant, aucun autre candidat n’a été confirmé par le PLQ, le PQ ou Québec Solidaire (QS) pour les circonscriptions de la région. Chez QS, on affirme vouloir présenter des candidats dans les trois comtés mentionnés ci-haut. Une annonce pourrait avoir lieu dans les prochaines semaines. 

Les plus lus

Lettre ouverte - Pour un financement équitable du transport en commun à Lévis

Neuf des principaux employeurs publics et privés de Lévis ont signé cette lettre ouverte «afin de réclamer un financement équitable du transport en commun à Lévis». Cette lettre a été écrite à la suite de récentes sorties de plusieurs intervenants dans le dossier du partage du Fonds d’immatriculation et concernant le financement de la Société de transport de Lévis par le ministère des Transports d...

Passerelle Harlaka : un an d’attente avant de traverser en motoneige

Les motoneigistes devront attendre l’hiver prochain avant de circuler sur la passerelle Harlaka. Quelques difficultés concernant les droits de passage ont empêché la Ville de Lévis d’aménager un stationnement du côté nord de l’autoroute 20.

Un projet d’usine de cannabis de 15 M$ à Lévis

Le parc industriel de Pintendre accueillera une usine de production de cannabis à usage thérapeutique, dès que l’entreprise Exflora aura obtenu le permis nécessaire de Santé Canada.

Contributions au transport en commun : Picard s’active pour la STLévis

Le député des Chutes-de-la-Chaudière Marc Picard a uni sa voix à celles des dirigeants de Société de transport de Lévis, alors qu’il a affirmé vouloir déposer un troisième projet de loi en févier, afin que la Ville de Lévis récupère l'intégralité des contributions au transport en commun déboursées par les Lévisiens au paiement de leurs immatriculations.

Davie : le Bloc québécois de plus en plus sceptique

Près d'un mois après que le gouvernement Trudeau ait annoncé sa volonté de s’entendre avec le Chantier Davie concernant la construction de brise-glaces pour renflouer la flotte la Garde côtière, le député du Bloc québécois pour la circonscription de Terrebonne, Michel Boudrias, s’inquiète qu'aucune entente n'ait encore été conclue.

Organismes communautaires : Béchard et LeBel à la rencontre d’intervenants bellechassois

Dans le cadre d’une tournée provinciale d’Harold LeBel, député de Rimouski et porte-parole du Parti québécois (PQ) responsable de la Chaudière-Appalaches, portant sur la pauvreté et les aînés, ce dernier et le candidat du PQ aux prochaines élections provinciales dans la circonscription de Bellechasse, Benoît Béchard, ont rencontré, le 30 janvier à Saint-Anselme, une dizaine d’intervenants provenan...

La Ville de Lévis lance ses consultations publiques

Dans le cadre de l’élaboration de la première Politique de développement social et communautaire de la Ville de Lévis, les citoyens sont invités à participer à une série de consultations publiques, les 24 avril, 5 mai et 16 mai.

De l’argent fédéral pour des projets communautaires

De passage à Pintendre le 22 janvier, le député fédéral de Louis-Hébert et secrétaire parlementaire du ministre des Finances, Joël Lightbound, a annoncé qu’Ottawa accorde plus de 3 M$ en subventions non remboursable pour permettre la réalisation, avec l’appui financier d’autres partenaires, de 31 projets d’amélioration des infrastructures communautaires en Chaudière-Appalaches. Trois municipalités...

Un nouveau chef de cabinet à la mairie de Lévis

Le conseil de ville du 29 janvier s’est de nouveau tenu au 795, boulevard Alphonse-Desjardins, à Lévis, où se dérouleront les séances jusqu'au 28 février, en raison des travaux à l’hôtel de ville. Voici les points principaux abordés.

Paradis, Picard et Vien dans la course aux élections 2018

Les élus des comtés de Lévis, Chutes-de-la-Chaudière et Bellechasse tenteront tous d’obtenir un nouveau mandat lors des prochaines élections provinciales, prévues cet automne. François Paradis (1re photo) et Marc Picard (2e photo) de la Coalition Avenir Québec (CAQ) ainsi que Dominique Vien (3e photo) du Parti libéral du Québec (PLQ) ont affirmé leur intention de poursuivre le travail amorcé dans ...