Les élus des comtés de Lévis, Chutes-de-la-Chaudière et Bellechasse tenteront tous d’obtenir un nouveau mandat lors des prochaines élections provinciales, prévues cet automne. François Paradis (1re photo) et Marc Picard (2e photo) de la Coalition Avenir Québec (CAQ) ainsi que Dominique Vien (3e photo) du Parti libéral du Québec (PLQ) ont affirmé leur intention de poursuivre le travail amorcé dans leur circonscription respective.

Les enjeux du troisième lien, de la santé et des services ambulanciers ainsi que de la pénurie de la main-d’œuvre risquent de mettre la table pour des débats animés durant cette course au scrutin. Alors que les plus récents sondages prévoient un vent de changement en faveur de la CAQ, chaque élu parle d’abord et avant tout de la confiance qu’il porte envers les citoyens qu’il représente et de son désir de les accompagner jusqu’en 2023.

«On est dans un territoire envié par plusieurs pour son dynamisme et je ne souhaite que continuer, a souligné sans hésitation le député de Lévis, François Paradis. Je ne voudrais surtout pas arrêter en si bon chemin. Quand on regarde les chiffres, ce serait mentir de dire que ce n’est pas agréable, mais au-delà des sondages, on veut continuer d’accomplir notre travail au quotidien.»

Au sein de la CAQ, les élus Paradis et Picard proposent un changement aux dernières décennies, pendant lesquelles les libéraux et les péquistes se sont échangés le pouvoir. L’équipe de François Legault aura l’opportunité le 1er octobre de marquer l’histoire à sa façon. «On peut se donner le droit de regarder vers la nouveauté. Vers un parti qui veut faire la différence et qui croit que le gouvernement appartient aux citoyens», a indiqué M. Paradis, porte-parole en matière de santé, de services sociaux, de santé publique et pour les aînés.

Une évolution remarquée

En politique active depuis 1999 au niveau municipal, Marc Picard a remporté ses premières élections provinciales avec la défunte Action démocratique du Québec (ADQ) en 2003. Il a obtenu son cinquième mandat consécutif en 2014, trois ans après avoir rejoint la CAQ, avec une majorité de 6 779 voix. «Mon engagement politique n’est pas terminé, a affirmé le politicien de 62 ans. Il y a encore beaucoup de choses à réaliser et depuis 2003, j’ai vu une évolution de la mentalité des Québécois.»

«Depuis des années, on investit dans un modèle qui ne fonctionne pas. Notre parti travaille avec des solutions sérieuses et j’y crois. Il faut continuer à expliquer aux citoyens ce qu’on veut faire. Et, si on est élus, on va le faire. On ne veut pas de psychodrame», a ajouté le député des Chutes-de-la-Chaudières, porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière de travail.» 

«Je me fie à mon cœur»

Les sondages actuels n’importunent pas la député libérale et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Dominique Vien. «Je me fie à mon cœur et j’écoute ce que les gens me disent. Je fais confiance aux gens de Bellechasse», a-t-elle soutenu. Après un moment de réflexion durant les Fêtes, la politicienne de 50 ans a pris la décision de poursuivre son engagement dans sa circonscription.

«J’ai encore envie de me battre pour les gens de Bellechasse. Nous (les Libéraux) dressons un bilan très positif depuis 2003, mais nous avons encore bien des défis à réaliser et j’ai envie d’accompagner les citoyens là-dedans. L’économie va bien, le taux de chômage est à son plus bas et les gens d’affaires investissent. D’un autre côté, les dossiers comme le troisième lien et la pénurie de la main-d’œuvre m’animent énormément. J’ai le goût d’y participer», a appuyé Mme Vien. 

Dans sa circonscription, elle sera à nouveau opposée à Stéphanie Lachance (CAQ), vice-présidente Est du Québec de son parti politique. Cette dernière avait été devancée par Mme Vien par 5 175 votes en 2014. Également, Benoît Béchard sera le candidat du Parti québécois (PQ) pour ces élections.

Pour l’instant, aucun autre candidat n’a été confirmé par le PLQ, le PQ ou Québec Solidaire (QS) pour les circonscriptions de la région. Chez QS, on affirme vouloir présenter des candidats dans les trois comtés mentionnés ci-haut. Une annonce pourrait avoir lieu dans les prochaines semaines. 

Les plus lus

Des syndiqués de Davie rappellent «les promesses non réalisées»

Alors que des ministres fédéraux, Jean-Yves Duclos, Harjit Saijan et Carla Qualtrough, sont à Québec pour faire une annonce concernant le Manège militaire, des représentants des travailleurs syndiqués du Chantier Davie sont présents sur les lieux depuis 10h15 ce matin. Par cette intervention, ils veulent rappeler aux représentants du gouvernement Trudeau qu’ils sont toujours sans travail.

La Ville de Lévis propose son boulevard intelligent

Dans le cadre d’un concours lancé par Infrastructure Canada, la Ville de Lévis a soumis sa candidature au Défi des villes intelligentes, a annoncé le maire, le 23 avril à l’occasion du conseil municipal. Le projet présenté, Un boulevard intelligent à Lévis, vise une meilleure gestion de la circulation sur le boulevard Guillaume-Couture.

Nouvelle étape vers le zéro déchet

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé, le 14 mai, la mise en place du programme Virage Zéro déchet. Pendant un an, la Ville de Lévis accompagnera 20 foyers dans leurs démarches vers le zéro déchet et leur permettra de profiter de conseils d'expert, d'ateliers, de réseautage et de ressources pour adopter des habitudes qui minimisent la production de déchets.

Davie : le PQ veut de l’action de Couillard

La Conférence régionale des présidentes et des présidents (CRPP) du Parti québécois (PQ) de Chaudière-Appalaches et le député péquiste de Rimouski et porte-parole de l’opposition officielle en matière de stratégie maritime, Harold LeBel (sur la photo), ont interpelé, le 3 mai, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, sur «l’urgence d’agir» pour le Chantier Davie «puisqu’il y a des promes...

Politique sociale et communautaire : au tour des citoyens

Des consultations publiques préalables à l'élaboration de Politique de développement social et communautaire de la Ville en cours, un bilan des permis et certificats de construction au 20 avril, une enveloppe de 75 000 $ pour la Fondation de l’Hôtel-Dieu de Montmagny et la Semaine du don d'organes, autant de sujets qui ont été abordés lors du conseil municipal, le 23 avril.

Accès à un médecin de famille : Paradis déplore les délais d'attente

Par voie de communiqué, le député de Lévis et porte-parole de la Coalition avenir Québec (CAQ) en matière de santé, François Paradis, a déploré, le 27 avril, que des milliers de citoyens de Chaudière-Appalaches sont encore sur une liste d'attente pour avoir accès à un médecin alors «qu'en décembre dernier, Gaétan Barrette (ministre de la Santé) a promis que d’ici Pâques 2018, il n’y aurait plus au...

Troisième lien : nouveau chapitre du duel Labeaume/Lehouillier

En marge d’une conférence de presse le 10 mai, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a vivement réagi à la plus récente sortie du maire de Québec, Régis Labeaume, sur le projet de troisième lien interrives. Le premier citoyen lévisien a profité de l’occasion pour se colletailler une nouvelle fois avec son homologue de Québec sur cet enjeu.

Pour que les jeunes participent en politique

Les jeunes déjà investis en politique, intéressés à s’impliquer ou curieux sont invités par le Forum jeunesse régional Chaudière-Appalaches (FJRCA) à venir bruncher, au restaurant Cosmos à Lévis, de 8h30 à 11h30 le 5 mai. Les participants réfléchiront aux solutions pour favoriser l’implication des nouvelles générations et profiteront de l’expérience de Richard Lehoux, ancien conseiller, maire et ...

Lehouillier et Labeaume aux antipodes

Le 2 mai, au lendemain de la rencontre administrative du bureau de projets sur le troisième lien, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en a profité pour faire part de son mécontentement concernant le devis technique actuel.

Rapport d’impôt : le PQ régional défend la proposition du parti

Tout comme l’ont fait les militants du Parti québécois (PQ) ailleurs au Québec, les militants de la formation souverainiste dans Chaudière-Appalaches et le candidat pour le PQ dans Bellechasse aux prochaines élections, Benoît Béchard (sur la photo), ont récemment présenté la proposition du parti «afin d’en finir avec les déclarations de revenus compliquées».