Benoît Béchard, Pierre-Gilles Morel et Serge Bonin croient que leur plan est «adapté aux besoins de la région». CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Réunis au local électoral du Parti québécois (PQ) de Lévis, les candidats péquistes Benoît Béchard (Bellechasse), Serge Bonin (Chutes-de-la-Chaudière) et Pierre-Gilles Morel (Lévis) ont présenté, le 12 septembre, leur plan de match régional pour s’attaquer à la pénurie de main-d’œuvre, à la difficulté d’accès au système de santé et à la congestion routière.

D’abord, en ce qui a trait à la pénurie de main-d’œuvre, le PQ promet de mettre en place un «train de mesures concrètes» visant à soutenir les entreprises de Lévis et de Bellechasse au niveau du recrutement et de l’augmentation de la productivité. 

S’ils obtiennent le pouvoir, les péquistes entendent réinvestir massivement dans les instances locales de développement économique, développer la filière formation professionnelle en entreprise avec qualification professionnelle (formation duale) et accroître la régionalisation de l’immigration. 

À ce propos, ils désirent que Chaudière-Appalaches ait un minimum de 5 % des immigrants du volet économique, avec une structure d’accueil permettant de les intégrer progressivement au marché du travail, tout en leur fournissant des services de francisation.

«La pénurie de main-d’œuvre dans Chaudière-Appalaches, c’est connu et documenté depuis 2008. Ça s’accélère d’année en année. Au lieu de mettre un plan d’action concret et efficace, le gouvernement libéral a laissé les entreprises se laisser débrouiller par elles-mêmes, parce qu’il était bien occupé à faire des coupures pour engranger les surplus. Je n’ai aucune gêne à donner la note E au gouvernement libéral en ce qui a trait à la gestion de la pénurie de main-d’œuvre», a déploré Benoît Béchard.

Faciliter l’accès

Ensuite, pour le système de santé, les péquistes espèrent mettre en place d’autres mesures, dans le but d’en faciliter l’accès. 

Pour ce faire, ils s’engagent à réclamer un investissement majeur au niveau des soins à domicile (investissement prévu de 1 G$ pendant les quatre prochaines années à la grandeur du Québec), faire passer le nombre d’ambulances de 8 à 13 à Lévis, et à mettre en place un «accès de proximité» à des infirmières praticiennes spécialisées dans chaque CLSC, jusqu’à 21h, 7 jours sur 7.

Selon Pierre-Gilles Morel, ce plan peut se réaliser malgré la pénurie de main-d’œuvre qui frappe aussi ce secteur.

«Avec un allègement bureaucratique, nous pensons que ça va aider le système de santé. Nous pensons que beaucoup des perturbations et des ralentissements sont provoqués par une bureaucratie trop lourde. En essayant de mieux répartir les employés, en prodiguant plus de soins à domicile et en donnant une option de plus aux patients, nous pensons pouvoir faciliter l’accès», a argué le candidat du PQ dans Lévis.

Urgence d’agir

Enfin, estimant comme leurs adversaires que la congestion routière entre Québec et Lévis est une problématique majeure, les candidats péquistes veulent s’y attaquer en n’écartant aucune option, que ce soit par l’optimisation des liens existants ou par la construction d’un troisième lien. Et ce, toujours en se basant sur des études complètes et des avis d’experts.

Entre temps, Benoît Béchard, Serge Bonin et Pierre-Gilles Morel s’engagent à réaliser des mesures à court terme désirées par le maire de Lévis, telles le réaménagement la route 116 en boulevard urbain, la construction du viaduc Saint-Omer et l’élargissement de l’autoroute 20 Est entre l’avenue Taniata et le secteur Desjardins.

De plus, ils veulent ajouter des navettes express reliant le centre-ville de Lévis à Sainte-Foy et Québec, accompagner les petites entreprises de Chaudière-Appalaches dans leur transition vers le télétravail, favoriser le covoiturage, ajouter des stationnements incitatifs et améliorer le transport en commun à Lévis. 

«On va tout faire pour améliorer la mobilité à tous les points de vue avec les meilleures solutions possibles, en collaboration avec le maire. Il faut trouver un équilibre intéressant entre la construction de nouvelles infrastructures et la bonification du transport collectif», a conclu Serge Bonin.

Les plus lus

Conseil en bref : de nouveaux jeux d'eau à Lévis

Une séance du conseil municipal s’est tenue le 11 février à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.

Conseil en bref : un nouveau feu de circulation sur l’avenue Taniata

La première séance ordinaire de l’année 2019 s’est tenue le 28 janvier, présidée par le maire suppléant Guy Dumoulin. Au cours d’un conseil municipal bref, différents points ont été adoptés par les échevins.

Davie : nouvelle offensive de la coalition

À l’invitation de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada (AFCDC), plusieurs membres de la coalition formée il y a un an pour défendre les intérêts du chantier maritime lévisien ont fait une sortie le 24 janvier. À la veille du passage dans la région de Justin Trudeau, le premier ministre du Canada, les intervenants ont une nouvelle fois demandé à Ottawa d’accorder davantage de con...

Le chef du Bloc plaide en faveur de la Davie

De passage au chantier maritime Davie le 12 février en compagnie du député bloquiste de Terrebonne, Michel Boudrias, le chef du Bloc québécois (BQ), Yves-François Blanchet, a profité de l’occasion pour réclamer au gouvernement fédéral «la juste part du Québec» des contrats consentis dans le cadre de la Stratégie de construction navale.

Le campus de Lévis de l’UQAR aura son centre sportif

Grâce à un engagement financier de plus de 4,3 M$ du gouvernement du Québec dans le projet dévoilé le 20 février, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) pourra aller de l’avant avec la construction d’un centre sportif pour son campus de Lévis.

Défendre les valeurs chrétiennes dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis

Répondant à un «appel du Seigneur» pour être une voix forte afin que les décisions politiques au Canada respectent davantage les valeurs chrétiennes, Yves Gilbert défendra les couleurs du Parti de l’héritage chrétien du Canada (PHCC) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis lors des prochaines élections fédérales, cet automne.

Des sous pour les aînés

Le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a félicité, le 30 janvier, les 16 organismes de sa circonscription qui recevront un montant pour leur projet dans le cadre du programme Nouveaux Horizons pour les aînés.

Les changements climatiques attirent les foules

Dans le cadre d’une conférence organisée par le bureau de comté du député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, le météorologue Gilles Brien est venu discuter de changements climatiques avec les quelque 150 citoyens présents au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, le 24 janvier dernier.

Rentrée parlementaire : l’UMQ fait connaître ses priorités

À l'occasion de la rentrée parlementaire à Québec le 5 février, le président de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), Alexandre Cusson, a tenu à rappeler à toutes les formations politiques représentées à l'Assemblée nationale les priorités des municipalités. La signature d'un nouveau pacte fiscal et le transfert d'un point de la taxe de vente du Québec (TVQ) sont au cœur de leurs demandes.

Des cliniques toujours appréciées

Le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a organisé, cet automne, trois cliniques de passeport. Tenues les 11, 20 et 27 octobre derniers à Saint-Lazare, Lévis et Lac-Etchemin, les activités ont permis de compléter environ 250 demandes de passeport.