Abdulkadir Abkey, candidat libéral dans Lévis, fait de la mobilité et du soutien aux PME ses enjeux pour la campagne électorale. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

En entrevue avec le Journal, Abdulkadir Abkey, candidat du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Lévis, a fait le bilan de sa campagne électorale. Selon lui, le troisième lien, le viaduc Saint-Omer et le soutien aux entrepreneurs de la région sont les principaux enjeux de la région.

En effet, M. Abkey s’est engagé à tout faire en son pouvoir pour que les Lévisiens n’aient plus de problèmes de congestion à la tête des ponts. Selon le candidat libéral, il faut faciliter la vie des citoyens et arrêter de perdre du temps dans le trafic. Un troisième lien est nécessaire et la construction du viaduc Saint-Omer est imminente à ses yeux. 

De plus, il souhaite venir en aide aux petites et moyennes entreprises (PME) de la région. «Je crois que les PME sont le moteur économique de notre ville, il faut être là pour elles», affirme-t-il. Conscient du problème de la main-d’œuvre, M. Abkey veut adapter les formations en conséquence. «Je m’engage à ce que les formations professionnelles s’arriment avec les besoins du marché du travail», lance le candidat dans Lévis. Il souhaite promouvoir et offrir les formations plus recherchées sur le marché du travail. 

Du côté de la santé, la situation des patients orphelins le préoccupe. «Si à Lévis on peut se permettre que 90 % des citoyens aient un médecin de famille, je n’arrêterai pas avant d’atteindre 100 % et je ne prendrai pas un ‘‘non’’ comme réponse!», dit-il fièrement. 

Une guerre incompréhensible contre la Rive-Nord

Le candidat libéral déplore les chicanes entre Lévis et Québec. Il croit qu’il faut être fier des accomplissements de la Capitale-Nationale et que de leur côté, ils devraient être fiers des accomplissements de la Rive-Sud. «Je vois une opportunité de travailler avec les citoyens de l’autre côté du fleuve, je veux contribuer à un discours qui rassemble les deux rives», exprime-t-il. 

Poursuivant sur ce créneau, M. Abkey ajoute son intérêt à travailler sur un projet de transport en commun qui bouclerait la boucle entre Lévis et Québec. «On (le PLQ) travaille sur un projet d’interconnexion et d’une voie réservée au transport en commun entre les deux rives», explique le politicien. Le candidat dans Lévis croit que ce projet jumelé avec un troisième lien permettrait à tous les citoyens de profiter d’une meilleure mobilité entre les rives.

La question de l’immigration

M. Abkey est aussi revenu sur les propos de la Coalition avenir Québec (CAQ) au sujet de l’immigration. Lui-même issu du processus d’immigration, il ne comprend pas comment ce genre de projet pourrait être viable.

«L’idée de l’immigration (de la CAQ) ne fonctionne pas. Un certificat de sélection est remis avant que l’immigrant arrive au Québec, pas pendant qu’il est ici. Pourquoi est-ce qu’on pourrait l’expulser au moment où il ferait sa demande de citoyenneté?», se questionne le candidat libéral. Pour lui, l’immigration fait partie des différentes solutions pour contrer le manque de main-d’œuvre.

Questionné à propos de la performance de son chef de parti, Philippe Couillard, au dernier débat, M. Abkey est fier de ce que son chef a réalisé. Selon lui, la performance du PLQ dans les dernières années a été très satisfaisante et M. Couillard a été un premier ministre exemplaire. «Parfois, il faut être un homme d’État, il faut livrer la marchandise pour la société québécoise et c’est ce qu’il a fait, je le dis avec certitude», conclut le politicien.

Les plus lus

Lettre ouverte d'Alain Rayes sur le Chantier Davie

Voici une lettre ouverte transmise aux médias d'Alain Rayes, député de Richmond—Arthabaska et lieutenant politique pour le Québec du Parti conservateur du Canada (PCC), sur la situation à la Davie.

Lévis invite à vivre son courant

C’est en présence de plus de 800 personnes que la Ville de Lévis a dévoilé en grande pompe, le 21 novembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, son nouveau positionnement stratégique. Grâce à sa nouvelle image Vivez le courant Lévis, l’administration Lehouillier désire faire rayonner le territoire «au-delà de ses frontières».

Pénurie de main-d’œuvre : l’administration Lehouillier présente ses solutions

En compagnie de la présidente du comité consultatif sur la main-d’œuvre et conseillère municipale du district Taniata, Karine Laflamme, Gilles Lehouillier, le maire de Lévis, a présenté, le 14 novembre, le rapport synthèse des consultations effectuées cet automne auprès d’entrepreneurs lévisiens et d’intervenants économiques sur la problématique de la pénurie de main-d’œuvre. Un premier bilan qui ...

Viaduc de Saint-Rédempteur : pas de circulation avant l’été

Annoncée initialement en novembre par la Ville, l’ouverture à la circulation du nouveau viaduc de Saint-Rédempteur a été repoussée à juin prochain. L’instabilité du sol ne permet pas de terminer les travaux avant le printemps.

Fin des entraves majeures sur le chantier de l'élargissement de l'autoroute 20

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a annoncé, le 16 novembre, la fin des entraves majeures du chantier de l'élargissement de l'autoroute 20 en direction est, entre Charny et Saint-Jean-Chrysostome.

Jean Garon, «un homme de bien commun»

Le 9 novembre 1978 était adoptée la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles (LPTAA) qui définit la zone verte afin de protéger le garde-manger du Québec de l’urbanisation des terres. Ancien député de Lévis et alors ministre de l’Agriculture, Jean Garon en a été l’artisan. Quarante ans plus tard, son ancien attaché de presse et actuel président de l’Institut Jean-Garon est re...

Paradis sera le président de l'Assemblée nationale

Selon ce que rapportent plusieurs médias, le député de Lévis, François Paradis, deviendra mardi le président de l'Assemblée nationale.

De nouveaux services en ligne pour les Lévisiens

Le conseil municipal de la Ville de Lévis s’est réuni le 26 novembre. Voici en résumé les sujets abordés et les points adoptés par le maire Gilles Lehouillier et les conseillers municipaux.

La Ville demande une modification de ses pouvoirs

Les pouvoirs de la Ville de Lévis pourraient bientôt être modifiés puisqu’elle en a fait la demande au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Les 9 changements à la Charte de la Ville soumis visent pour la plupart à étendre ses prérogatives de la Ville. La Charte n’a pas été modifiée depuis son entrée en vigueur en 2002.

François Paradis fait de la transparence sa priorité

Assermenté ce 27 novembre, le député de Lévis pour la Coalition avenir Québec (CAQ) est devenu officiellement le nouveau président de l’Assemblée nationale du Québec. Face au cynisme et à la confiance «peu reluisante» des citoyens, François Paradis a appelé les élus à davantage de rigueur dans leurs pratiques.