Marc Picard et François Paradis voguent vers une réélection, selon le sondage. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Selon un sondage Axiome marketing/Imago Agence de communication pour le compte du Journal de Lévis et de CJMD 96,9 FM, les députés sortants et candidats de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Lévis et Chutes-de-la-Chaudière, François Paradis et Marc Picard, voguent aisément vers une réélection.

Réalisé dans le cadre d’une enquête régionale d’Axiome marketing commandée par un regroupement de médias de la Chaudière-Appalaches, le sondage Journal de Lévis/CJMD 96,9 FM révèle que 58,4 % des répondants dans Chutes-de-la-Chaudière et 48 % des sondés dans Lévis soutiennent qu’ils voteront pour la CAQ lors du scrutin du 1er octobre.

C’est le Parti libéral du Québec qui est le plus proche poursuivant de la CAQ dans ces deux circonscriptions lévisiennes, la formation de Philippe Couillard récoltant 20,3 % d’appuis dans Chutes-de-la-Chaudière et 22,1 % dans Lévis.

Ce fort appui envers les caquistes se répercute également lorsqu’il est question du leadership. 54,8 % des sondés dans Chutes-de-la-Chaudière et 46,1 % des répondants dans Lévis estiment que François Legault ferait le meilleur premier ministre du Québec.

Notons que la collecte des données du sondage a été effectuée du 15 au 18 septembre, en pleine période où les intentions de vote envers la CAQ avaient chuté selon les sondages nationaux et avant le débat des chefs de TVA. Mais pour Martin Dubé, président d’Axiome marketing, l’avance caquiste dans les deux comtés lévisiens est quasiment insurmontable.

«Je pense qu’il faudrait une catastrophe monumentale pour que les circonscriptions lévisiennes tournent le dos à la CAQ. C’est dans les meilleurs comtés au niveau national pour cette formation. Elle devrait en perdre bien d’autres avant Lévis et Chutes-de-la-Chaudière», a analysé M. Dubé, lors d’une entrevue téléphonique le 20 septembre.

Chaude lutte à prévoir dans Bellechasse

Si la CAQ domine à Lévis, c’est un tout autre portrait qui se dessine dans le comté de Bellechasse, où une lutte à mort est en cours entre Dominique Vien, la députée sortante et candidate du PLQ, et Stéphanie Lachance, la porte-couleur de la CAQ.

Selon le sondage, 41,5 % des répondants de cette circonscription ont l’intention de voter pour Stéphanie Lachance, alors que 39,6 % des sondés bellechassois prévoient donner leur voix à Dominique Vien. La firme qui a effectué l’enquête parle «d’une égalité statistique entre le PLQ et la CAQ». Dans l’état actuel, Martin Dubé identifie la circonscription comme un comté pivot en vue du 1er octobre.

«Au moment où l’on se parle, elles sont au coude-à-coude, ça peut aller d’un bord ou de l’autre. En 2014, Mme Vien avait 16 points d’avance. Présentement, elle n’a pratiquement plus de majorité, et si il y en a une, elle est en faveur de son adversaire. La grande majorité des transferts d’intentions de vote se sont faits du PLQ vers la CAQ. Il y a une sympathie pour la CAQ, mais est-ce qu’il y aura un retour au bercail de ces électeurs au PLQ à la suite des événements des derniers jours? C’est là qu’est la question», a expliqué M. Dubé.

Le 3e lien, la question de l’urne?

 Dans le cadre du sondage, Axiome marketing a aussi interrogé les citoyens du Grand Lévis sur les enjeux qui touchent le plus leur région. Et sans surprise, le troisième lien est le sujet mentionné le plus souvent. 78,2 %, 74,4 % et 31,8 % des répondants, respectivement dans Chutes-de-la-Chaudière, Lévis et Bellechasse, se disent touchés par cet enjeu.

Selon l’enquête, l’appui envers ce projet demeure toujours fort dans le Grand Lévis. et 87,8 % des sondés dans Chutes-de-la-Chaudière, 89,3 % de ceux dans Lévis et 96,2 % des répondants bellechassois se disent favorable à la construction d’un troisième lien reliant Québec à Lévis.

«Il y a un niveau d’acceptation élevé envers le projet. On voit aussi que l’appui rayonne au-delà de la ville de Lévis. Ailleurs en Chaudière-Appalaches, le projet rencontre un niveau d’approbation similaire. Par contre, quand vient le temps de fixer cet enjeu comme priorité locale ou régionale, le troisième lien apparaît comme un enjeu plus important à Lévis qu’ailleurs dans la région», a affirmé Martin Dubé.

Méthodologie du sondage

L’étude a été réalisée de manière électronique et téléphonique auprès de la population adulte des sept circonscriptions électorales provinciales de la région de la Chaudière-Appalaches. 

La collecte des données s’est déroulée du 15 au 18 septembre. Au total, 1 052 répondants ont été rejoints. 600 ont complété le questionnaire en ligne, et 452 ont été contactés par téléphone. 

Selon la technique de pondération retenue par Axiome marketing, les résultats étant pondérés selon les résultats électoraux de la circonscription lors des dernières élections générales (avril 2014), il n’y a pas de répartition d’indécis (21 % des sondés en Chaudière-Appalaches).

«Il n’y a aucune trace d’indécis. Pour nous, les 21 % d’indécis, plus les 2 % de gens qui nous ont dit qu’ils n’iront pas voter ou annuleront leur vote, ça correspond pas mal au      25 % de gens qui n’iront pas voter, le taux de non participation au vote à l’échelle provinciale en 2014», a souligné Martin Dubé. 

Il est important de mentionner que, suivant les normes de l’American Association for Public Opinion Research, ce sondage n’étant pas entièrement basé sur un échantillon aléatoire, les lois des probabilités ne s’appliquent donc pas. Un sondage probabiliste semblable aurait une marge d’erreur de 3,02 %, 19 fois sur 20.

 

 Vous pouvez consulter les rapports complets de l'enquête en cliquant sur les liens ci-dessous.

Rapport élections 2018 Bellechasse.pdf

Rapport élections 2018 Chutes-de-la-Chaudière.pdf

Rapport élections 2018 Lévis.pdf

Les plus lus

Lettre ouverte d'Alain Rayes sur le Chantier Davie

Voici une lettre ouverte transmise aux médias d'Alain Rayes, député de Richmond—Arthabaska et lieutenant politique pour le Québec du Parti conservateur du Canada (PCC), sur la situation à la Davie.

Lévis invite à vivre son courant

C’est en présence de plus de 800 personnes que la Ville de Lévis a dévoilé en grande pompe, le 21 novembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, son nouveau positionnement stratégique. Grâce à sa nouvelle image Vivez le courant Lévis, l’administration Lehouillier désire faire rayonner le territoire «au-delà de ses frontières».

Pénurie de main-d’œuvre : l’administration Lehouillier présente ses solutions

En compagnie de la présidente du comité consultatif sur la main-d’œuvre et conseillère municipale du district Taniata, Karine Laflamme, Gilles Lehouillier, le maire de Lévis, a présenté, le 14 novembre, le rapport synthèse des consultations effectuées cet automne auprès d’entrepreneurs lévisiens et d’intervenants économiques sur la problématique de la pénurie de main-d’œuvre. Un premier bilan qui ...

Viaduc de Saint-Rédempteur : pas de circulation avant l’été

Annoncée initialement en novembre par la Ville, l’ouverture à la circulation du nouveau viaduc de Saint-Rédempteur a été repoussée à juin prochain. L’instabilité du sol ne permet pas de terminer les travaux avant le printemps.

Fin des entraves majeures sur le chantier de l'élargissement de l'autoroute 20

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a annoncé, le 16 novembre, la fin des entraves majeures du chantier de l'élargissement de l'autoroute 20 en direction est, entre Charny et Saint-Jean-Chrysostome.

Jean Garon, «un homme de bien commun»

Le 9 novembre 1978 était adoptée la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles (LPTAA) qui définit la zone verte afin de protéger le garde-manger du Québec de l’urbanisation des terres. Ancien député de Lévis et alors ministre de l’Agriculture, Jean Garon en a été l’artisan. Quarante ans plus tard, son ancien attaché de presse et actuel président de l’Institut Jean-Garon est re...

Paradis sera le président de l'Assemblée nationale

Selon ce que rapportent plusieurs médias, le député de Lévis, François Paradis, deviendra mardi le président de l'Assemblée nationale.

De nouveaux services en ligne pour les Lévisiens

Le conseil municipal de la Ville de Lévis s’est réuni le 26 novembre. Voici en résumé les sujets abordés et les points adoptés par le maire Gilles Lehouillier et les conseillers municipaux.

La Ville demande une modification de ses pouvoirs

Les pouvoirs de la Ville de Lévis pourraient bientôt être modifiés puisqu’elle en a fait la demande au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Les 9 changements à la Charte de la Ville soumis visent pour la plupart à étendre ses prérogatives de la Ville. La Charte n’a pas été modifiée depuis son entrée en vigueur en 2002.

François Paradis fait de la transparence sa priorité

Assermenté ce 27 novembre, le député de Lévis pour la Coalition avenir Québec (CAQ) est devenu officiellement le nouveau président de l’Assemblée nationale du Québec. Face au cynisme et à la confiance «peu reluisante» des citoyens, François Paradis a appelé les élus à davantage de rigueur dans leurs pratiques.