Les entreprises lévisiennes ont pu exprimer leurs préoccupations et leurs besoins en matière de développement industriel et de recrutement de la main-d’œuvre, lors de rencontres avec la Ville, organisées les 19 et 21 septembre.

En matière d’innovation et de développement industriel ainsi que de main-d’œuvre, la Ville de Lévis présentera sa stratégie au printemps prochain. Deux comités consultatifs, qui travaillent actuellement à l’élaboration des plans d’actions sur chacune de ces problématiques, ont commencé à rencontrer les entrepreneurs de Lévis.

Le comité consultatif sur la main-d’œuvre est en charge de réaliser un portrait de la situation, d’identifier les enjeux et de consulter les entreprises ainsi que les partenaires. Créé en mai dernier, il a rencontré pour la première fois les entrepreneurs, le 21 septembre.

Sélectionnées au hasard, une centaine d’entreprises lévisiennes ont participé à cette journée sous le thème L’enjeu de la main-d’œuvre, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis. La problématique du recrutement a été́ au centre des discussions. Des entreprises du commerce de détail, de l’hébergement et la restauration, du secteur manufacturier, du tertiaire moteur (entreprise à forte valeur ajoutée telle que les télécommunications et l’énergie), ainsi que les services professionnels ont partagé leurs enjeux en vue d’élaborer des pistes de solution.

«Les cinq tables sectorielles nous ont donné un portrait très clair de la situation de la main-d’œuvre au sein de nos entreprises et les échanges nous laissent déjà entrevoir plusieurs pistes de solutions innovantes à explorer pour combler les besoins en main-d’œuvre», a déclaré le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

À la suite de cette première étape, une deuxième journée de rencontre est prévue le 18 octobre. Lors de ce Grand rendez-vous avec des acteurs clés, les membres du comité et les représentants des entreprises échangeront avec les acteurs économiques.

Des consultations dans les parcs industriels

En matière d’innovation et de développement économique, le processus de consultation des entreprises a été lancé. Une première rencontre s’est tenue entre le comité consultatif et les acteurs économiques qui soutiennent les entrepreneurs, afin de présenter les consultations à venir et les objectifs de son travail. Les membres du comité se déplaceront pour tenir sept consultations avec les représentants des entreprises des parcs industriels.

«La tournée des parcs industriels nous permettra assurément d’intervenir sur les besoins majeurs mentionnés lors des rencontres et d’ajuster notre stratégie en fonction des différents échanges», a fait valoir le maire.

Cette nouvelle stratégie viendra compléter les mesures prises par la Ville pour soutenir le développement du territoire, aménagement et mobilité, et des terrains qui accueillent les entreprises.

Les synthèses de ces consultations seront présentées lors de l’assemblée générale de Développement économique Lévis (DEL), le 21 novembre.

Les plus lus

Lettre ouverte d'Alain Rayes sur le Chantier Davie

Voici une lettre ouverte transmise aux médias d'Alain Rayes, député de Richmond—Arthabaska et lieutenant politique pour le Québec du Parti conservateur du Canada (PCC), sur la situation à la Davie.

Lévis invite à vivre son courant

C’est en présence de plus de 800 personnes que la Ville de Lévis a dévoilé en grande pompe, le 21 novembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, son nouveau positionnement stratégique. Grâce à sa nouvelle image Vivez le courant Lévis, l’administration Lehouillier désire faire rayonner le territoire «au-delà de ses frontières».

Pénurie de main-d’œuvre : l’administration Lehouillier présente ses solutions

En compagnie de la présidente du comité consultatif sur la main-d’œuvre et conseillère municipale du district Taniata, Karine Laflamme, Gilles Lehouillier, le maire de Lévis, a présenté, le 14 novembre, le rapport synthèse des consultations effectuées cet automne auprès d’entrepreneurs lévisiens et d’intervenants économiques sur la problématique de la pénurie de main-d’œuvre. Un premier bilan qui ...

Viaduc de Saint-Rédempteur : pas de circulation avant l’été

Annoncée initialement en novembre par la Ville, l’ouverture à la circulation du nouveau viaduc de Saint-Rédempteur a été repoussée à juin prochain. L’instabilité du sol ne permet pas de terminer les travaux avant le printemps.

Fin des entraves majeures sur le chantier de l'élargissement de l'autoroute 20

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a annoncé, le 16 novembre, la fin des entraves majeures du chantier de l'élargissement de l'autoroute 20 en direction est, entre Charny et Saint-Jean-Chrysostome.

Jean Garon, «un homme de bien commun»

Le 9 novembre 1978 était adoptée la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles (LPTAA) qui définit la zone verte afin de protéger le garde-manger du Québec de l’urbanisation des terres. Ancien député de Lévis et alors ministre de l’Agriculture, Jean Garon en a été l’artisan. Quarante ans plus tard, son ancien attaché de presse et actuel président de l’Institut Jean-Garon est re...

Paradis sera le président de l'Assemblée nationale

Selon ce que rapportent plusieurs médias, le député de Lévis, François Paradis, deviendra mardi le président de l'Assemblée nationale.

De nouveaux services en ligne pour les Lévisiens

Le conseil municipal de la Ville de Lévis s’est réuni le 26 novembre. Voici en résumé les sujets abordés et les points adoptés par le maire Gilles Lehouillier et les conseillers municipaux.

La Ville demande une modification de ses pouvoirs

Les pouvoirs de la Ville de Lévis pourraient bientôt être modifiés puisqu’elle en a fait la demande au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Les 9 changements à la Charte de la Ville soumis visent pour la plupart à étendre ses prérogatives de la Ville. La Charte n’a pas été modifiée depuis son entrée en vigueur en 2002.

François Paradis fait de la transparence sa priorité

Assermenté ce 27 novembre, le député de Lévis pour la Coalition avenir Québec (CAQ) est devenu officiellement le nouveau président de l’Assemblée nationale du Québec. Face au cynisme et à la confiance «peu reluisante» des citoyens, François Paradis a appelé les élus à davantage de rigueur dans leurs pratiques.