À deux jours du scrutin, le chef du Parti libéral québécois (PLQ), Philippe Couillard, est venu soutenir la députée sortante et candidate dans Bellechasse. Dans les sondages, les libéraux sont au coude à coude avec la Coalition avenir Québec (CAQ) et la circonscription ne fait pas exception.

Selon les mots du chef libéral lui-même, «c’est une élection un peu spéciale, c’est assez serré». Lors de sa visite au Domaine Bel-Chas, à Saint-Charles-de-Bellechasse ce 29 septembre, le ton était à la mobilisation des forces dans cette dernière ligne droite de la campagne électorale.

Devant des bénévoles et des soutiens, les deux politiciens ont encouragé leur équipe à rester mobilisée jusqu’au bout. «J’ai assez d’expérience pour savoir qu’il faut travailler jusqu’à huit heures lundi», a rappelé Dominique Vien. S’adressant aux bénévoles, le chef libéral a souligné que «la victoire va venir de votre travail».

«Une des choses principales qu’on fait, c’est voir nos candidats, mais également nos bénévoles. Ils faut que nos bénévoles sentent qu’on les connaît, qu’on les apprécie et qu’on est avec eux», a-t-il indiqué sur les raisons de sa visite dans Bellechasse.

Une députée «debout»

Dans la course pour un cinquième mandat, Dominique Vien a défendu son bilan et son action dans des dossiers comme ceux du gaz naturel et du plan de relance des Etchemins. La candidate a fait valoir sa force de travail pour les faire avancer. «C’est comme ça qu’on va défendre le troisième lien à l’est», a-t-elle assuré.

Dans ce dossier, son chef s’est dit fier de la députée, comme de «tous les députés qui sortent pour les citoyens». Il a déclaré aimer voir une députée qui «se lève debout pour le monde qu’elle représente». Philippe Couillard a tout de même rappelé qu’en ce qui concerne le troisième lien, il faut laisser le bureau de projet travailler et les experts faire leur travail.

Main-d’œuvre et culture

La question de la main-d’œuvre a de nouveau été au cœur du discours du chef libéral qui veut améliorer la formation professionnelle, en permettant d’ouvrir un programme avec un nombre moindre d’inscrits, ainsi que la participation de l’ensemble des travailleurs, particulièrement les 65 ans et plus en leur permettant de suspendre leur pension pour la retrouver ensuite avec un montant plus élevé. Quant à l’immigration, c’est sur l’accueil, l’intégration et la francisation, qui pourrait se faire directement au sein de l’entreprise, qu’il entend mettre l’accent.

Philipe Couillard a aussi profité de son passage pour jouer la carte nationaliste face à ses adversaires en partant à la défense des agriculteurs, afin de lutter contre la spéculation sur les terres agricoles. Il s’est targuer d’avoir une «vraie politique culturelle» qui bénéficie d’une enveloppe de 600 M$.

Les plus lus

Conseil en bref : de nouveaux jeux d'eau à Lévis

Une séance du conseil municipal s’est tenue le 11 février à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.

Conseil en bref : un nouveau feu de circulation sur l’avenue Taniata

La première séance ordinaire de l’année 2019 s’est tenue le 28 janvier, présidée par le maire suppléant Guy Dumoulin. Au cours d’un conseil municipal bref, différents points ont été adoptés par les échevins.

Davie : nouvelle offensive de la coalition

À l’invitation de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada (AFCDC), plusieurs membres de la coalition formée il y a un an pour défendre les intérêts du chantier maritime lévisien ont fait une sortie le 24 janvier. À la veille du passage dans la région de Justin Trudeau, le premier ministre du Canada, les intervenants ont une nouvelle fois demandé à Ottawa d’accorder davantage de con...

Le chef du Bloc plaide en faveur de la Davie

De passage au chantier maritime Davie le 12 février en compagnie du député bloquiste de Terrebonne, Michel Boudrias, le chef du Bloc québécois (BQ), Yves-François Blanchet, a profité de l’occasion pour réclamer au gouvernement fédéral «la juste part du Québec» des contrats consentis dans le cadre de la Stratégie de construction navale.

Le campus de Lévis de l’UQAR aura son centre sportif

Grâce à un engagement financier de plus de 4,3 M$ du gouvernement du Québec dans le projet dévoilé le 20 février, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) pourra aller de l’avant avec la construction d’un centre sportif pour son campus de Lévis.

Défendre les valeurs chrétiennes dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis

Répondant à un «appel du Seigneur» pour être une voix forte afin que les décisions politiques au Canada respectent davantage les valeurs chrétiennes, Yves Gilbert défendra les couleurs du Parti de l’héritage chrétien du Canada (PHCC) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis lors des prochaines élections fédérales, cet automne.

Des sous pour les aînés

Le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a félicité, le 30 janvier, les 16 organismes de sa circonscription qui recevront un montant pour leur projet dans le cadre du programme Nouveaux Horizons pour les aînés.

Les changements climatiques attirent les foules

Dans le cadre d’une conférence organisée par le bureau de comté du député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, le météorologue Gilles Brien est venu discuter de changements climatiques avec les quelque 150 citoyens présents au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, le 24 janvier dernier.

Rentrée parlementaire : l’UMQ fait connaître ses priorités

À l'occasion de la rentrée parlementaire à Québec le 5 février, le président de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), Alexandre Cusson, a tenu à rappeler à toutes les formations politiques représentées à l'Assemblée nationale les priorités des municipalités. La signature d'un nouveau pacte fiscal et le transfert d'un point de la taxe de vente du Québec (TVQ) sont au cœur de leurs demandes.

Des cliniques toujours appréciées

Le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a organisé, cet automne, trois cliniques de passeport. Tenues les 11, 20 et 27 octobre derniers à Saint-Lazare, Lévis et Lac-Etchemin, les activités ont permis de compléter environ 250 demandes de passeport.