Les candidats caquistes de Lévis ont célébré leur victoire. CRÉDIT : GILLES BOUTIN, AUDE MALARET ET ALEXANDRE BELLEMARE

Après plusieurs années à occuper les banquettes de l’opposition à l’Assemblée nationale, François Paradis et Marc Picard goûteront aux joies du pouvoir. En plus d’être respectivement réélus dans Lévis et Chutes-de-la-Chaudière, les députés sortants ont vu leur formation politique, la Coalition avenir Québec (CAQ), obtenir un mandat pour former un gouvernement majoritaire lors des élections provinciales du 1er octobre.

Avec la collaboration d'Aude Malaret et Alexandre Bellemare

Pour leur réélection, les deux députés lévisiens sortants ont obtenu des majorités écrasantes. Marc Picard s’est vu élire pour un sixième mandat consécutif en récoltant près de 60 % des suffrages et en ayant près de 20 000 voix d’avance sur son plus proche poursuivant, le libéral Ghyslain Vaillancourt (un peu moins de 14 % des votes). 

Même scénario dans Lévis alors que François Paradis a obtenu près de 58 % des suffrages. Le député sortant a été réélu pour un deuxième mandat grâce à une majorité de plus de 14 500 voix sur le libéral Abdulkadir Abkey (un peu moins de 14,5 % des suffrages), le candidat qui a terminé en deuxième place. 

À chaud, les deux caquistes ne cachaient d’ailleurs pas leur joie de voir leur formation politique avoir conquis le pouvoir. Un gain qui permettra selon eux de réaliser plusieurs projets désirés par les Lévisiens.

«On peut se permettre une vision d’avenir, se promettre quelque chose de nouveau. On avait des réserves sur un raz-de-marée, il fallait avoir des réserves. On l’a fait, on a brisé une boucle d’un demi-siècle en étant élus. Je veux que les gens de Lévis continuent de me nourrir d’idées et je finirai avec le sourire aux lèvres en disant qu’on va l’avoir notre 3e lien», a partagé M. Paradis.

«Ça va tout changer. Avant on discutait avec le gouvernement, maintenant nous sommes le gouvernement. Il faut se mettre au travail dès demain. Après 15 ans de travail, c’est vraiment l’apothéose ce soir. Je sentais une vague, mais jamais aussi forte que ça honnêtement. On peut s’attendre à un troisième lien assurément, M. Legault a pris les engagements pour la route 116 et le viaduc Saint-Omer, il est au courant de nos projets et je peux vous assurer qu’on va les livrer», a ajouté M. Picard.

Du côté des libéraux, on ne cachait pas une certaine déception.

«Je conçois cette défaite avec tristesse. Je comprends qu’on est dans une conjoncture politique au Québec qui a dit que vous avez travaillé fort, vous avez mis les finances publiques en ordre, vous avez amené l’économie à bon port, et maintenant on va essayer une autre recette et permettre à d’autres personnes de décorer la maison. C’est le message de la population de Lévis et à l’échelle nationale», a affirmé Abdulkadir Abkey, le porte-couleur libéral dans Lévis.

Lachance défait Vien

Le raz-de-marée caquiste qui a frappé la grande région de Québec et la province, les sept circonscriptions de la Chaudière-Appalaches ayant notamment été conquises par la CAQ, a également provoqué des changements dans la circonscription de Bellechasse. La députée sortante libérale, Dominique Vien, a en effet été défaite par la candidate caquiste, Stéphanie Lachance. 

Cette dernière a obtenu près de 54 % des suffrages et une majorité de plus de 8 000 voix. Dominique Vien n’a récolté qu'un peu plus de 27 % des suffrages. Ainsi, à sa deuxième tentative et à sa grande joie, la candidate caquiste a obtenu la confiance des Bellechassois.

«Je suis vraiment contente. C’est sûr qu’on a travaillé très fort et on savait que ça allait bien parce qu’on le sentait sur le terrain. Nonobstant, on n’est jamais certain. Pour moi c’est le couronnement d’une belle grosse campagne. Au-delà, ce sont des années de travail qu’on a conclues avec cette campagne. Je suis excitée, je suis contente et je ne pouvais pas m’attendre à mieux pour une campagne comme celle-là», s'est réjouie Mme Lachance.

De son côté, lorsqu’interrogée par La Voix du Sud, Dominique Vien a analysé avec philosophie sa défaite, elle qui tentait d’obtenir un cinquième mandat à titre de députée de Bellechasse.

«Quand on est en politique, on y entre et un jour, on en sort, c’est comme cela. La démocratie s’est exprimée ce soir et j’accepte avec beaucoup d’humilité et de calme le verdict de la population de Bellechasse. […] Ça prendra encore quelques heures pour laisser retomber la poussière. C’est un avenir nouveau qui se dessine pour moi et une nouvelle vie qui commence», a-t-elle partagé, également fière de son bilan à titre de députée et de ministre libérale.

Notons que toujours selon La Voix du Sud, Dominique Vien a assuré à Stéphanie Lachance qu’elle lui offrira son entière collaboration pour le transfert des dossiers.
 
QS au troisième rang

Autre fait saillant du scrutin du 1er octobre dans les trois circonscriptions lévisiennnes, les trois candidats de Québec solidaire (QS) ont ravi le troisième rang au niveau des votes exprimés, une position détenue par le Parti québécois (PQ) lors des précédentes élections.

«Je suis très très satisfait du score qu’a réalisé Québec solidaire. Je pense que nous avons fait des gains et c’est dans la fourchette de ce que nous espérions. Donc la satisfaction est grande, nous sommes un parti d’avenir. Je pense que nous continuons à marquer des points. Nous sommes en troisième position. C’est une grande satisfaction», a notamment déclaré Georges Goma, le candidat de QS dans Lévis. 

Si l’heure était à la réjouissance chez les solidaires, les candidats péquistes lévisiens s’expliquaient mal le revers de leur parti politique.

«C’est une dégelée et on en prend conscience. Il y aura bien des choses à jaser au sein du parti. C’est sûr que ça nous désole, nous on a un grand projet et les citoyens n’en veulent pas. Je suis vraiment content de ma campagne, mais les gens voulaient goûter à la CAQ, voir ce que ça donnerait. On ne peut rien faire face au raz-de-marée qui nous a submergé», a analysé Serge Bonin, le candidat du PQ dans Chutes-de-la-Chaudière.

Soulignons finalement que les taux de participation sont en baisse dans la région comparativement aux élections générales de 2014. Selon les taux de participations préliminaires, 77 % (81,1 % en 2014), 71,4 % (75,4 % en 2014) et 70,92 % (75,2 % en 2014) des électeurs des Chutes-de-la-Chaudière, de Lévis et de Bellechasse ont exercé leur droit de vote lors du scrutin du 1er octobre.

Résultats préliminaires par circonscription

Bellechasse

Candidat                               Parti politique             % de votes récoltés        Suffrages obtenus        Majorité
Stéphanie Lachance                   CAQ                              53,83 %                            14 270                    8 079
Dominique Vien                          PLQ                             27,15 %                             8 223
Benoit Comeau                             QS                                7,5 %                               2 272
Benoît Béchard                             PQ                                7,26 %                             2 198
Dominique Messner                    PCQ                               3,26 %                               986
Simon Guay                                  BP                                 0,66 %                              200
Sébastien Roy                             APQ                                0,34 %                               103

Chutes-de-la-Chaudière

Candidat                               Parti politique             % de votes récoltés           Suffrages obtenus      Majorité
Marc Picard                               CAQ                                59,52 %                             25 774                19 746
Ghyslain Vaillancourt                PLQ                                 13,92 %                               6 028
Olivier Bolduc                             QS                                  11,43 %                               4 950
Serge Bonin                                 PQ                                    9,36 %                               4 055
Philippe Gaboury                       PCQ                                   4,28 %                               1 854
Stéphane Blais                          CAPQ                                  0,79 %                                  341
Evelyne Henry                         NPDQ                                    0,7%                                    301

Lévis

Candidat                            Parti politique                % de votes récoltés            Suffrages obtenus      Majorité
François Paradis                       CAQ                                 57,29 %                              19 417                14 516
Abdulkadir Abkey                     PLQ                                 14,46 %                                4 901
Georges Goma                            QS                                   11,74 %                               3 979
Pierre-Gilles Morel                     PQ                                   10,25 %                               3 475
Michel Walters                           PCQ                                   2,75 %                                  931
Maude Bussière                         PVQ                                    2,06 %                                 698
Lorraine Chartier                     NPDQ                                   0,59 %                                 200
Nancy Fournier                        CAPQ                                   0,51 %                                 174
Stéphane L’heureux-Blouin        BP                                      0,34 %                                 116

Légende

CAQ : Coalition avenir Québec

PLQ : Parti libéral du Québec

QS : Québec solidaire

PQ : Parti québécois

PCQ : Parti conservateur du Québec

PVQ : Parti vert du Québec

NPDQ : Nouveau parti démocratique du Québec

CAPQ : Citoyens au pouvoir du Québec

BP : Bloc pot

APQ : Alliance provinciale du Québec

Les plus lus

Lettre ouverte d'Alain Rayes sur le Chantier Davie

Voici une lettre ouverte transmise aux médias d'Alain Rayes, député de Richmond—Arthabaska et lieutenant politique pour le Québec du Parti conservateur du Canada (PCC), sur la situation à la Davie.

Lévis invite à vivre son courant

C’est en présence de plus de 800 personnes que la Ville de Lévis a dévoilé en grande pompe, le 21 novembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, son nouveau positionnement stratégique. Grâce à sa nouvelle image Vivez le courant Lévis, l’administration Lehouillier désire faire rayonner le territoire «au-delà de ses frontières».

Pénurie de main-d’œuvre : l’administration Lehouillier présente ses solutions

En compagnie de la présidente du comité consultatif sur la main-d’œuvre et conseillère municipale du district Taniata, Karine Laflamme, Gilles Lehouillier, le maire de Lévis, a présenté, le 14 novembre, le rapport synthèse des consultations effectuées cet automne auprès d’entrepreneurs lévisiens et d’intervenants économiques sur la problématique de la pénurie de main-d’œuvre. Un premier bilan qui ...

Viaduc de Saint-Rédempteur : pas de circulation avant l’été

Annoncée initialement en novembre par la Ville, l’ouverture à la circulation du nouveau viaduc de Saint-Rédempteur a été repoussée à juin prochain. L’instabilité du sol ne permet pas de terminer les travaux avant le printemps.

Fin des entraves majeures sur le chantier de l'élargissement de l'autoroute 20

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a annoncé, le 16 novembre, la fin des entraves majeures du chantier de l'élargissement de l'autoroute 20 en direction est, entre Charny et Saint-Jean-Chrysostome.

Jean Garon, «un homme de bien commun»

Le 9 novembre 1978 était adoptée la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles (LPTAA) qui définit la zone verte afin de protéger le garde-manger du Québec de l’urbanisation des terres. Ancien député de Lévis et alors ministre de l’Agriculture, Jean Garon en a été l’artisan. Quarante ans plus tard, son ancien attaché de presse et actuel président de l’Institut Jean-Garon est re...

Paradis sera le président de l'Assemblée nationale

Selon ce que rapportent plusieurs médias, le député de Lévis, François Paradis, deviendra mardi le président de l'Assemblée nationale.

De nouveaux services en ligne pour les Lévisiens

Le conseil municipal de la Ville de Lévis s’est réuni le 26 novembre. Voici en résumé les sujets abordés et les points adoptés par le maire Gilles Lehouillier et les conseillers municipaux.

La Ville demande une modification de ses pouvoirs

Les pouvoirs de la Ville de Lévis pourraient bientôt être modifiés puisqu’elle en a fait la demande au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Les 9 changements à la Charte de la Ville soumis visent pour la plupart à étendre ses prérogatives de la Ville. La Charte n’a pas été modifiée depuis son entrée en vigueur en 2002.

François Paradis fait de la transparence sa priorité

Assermenté ce 27 novembre, le député de Lévis pour la Coalition avenir Québec (CAQ) est devenu officiellement le nouveau président de l’Assemblée nationale du Québec. Face au cynisme et à la confiance «peu reluisante» des citoyens, François Paradis a appelé les élus à davantage de rigueur dans leurs pratiques.