CRÉDIT : BIGSTOCK

Afin de souligner la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, la Ville de Lévis a réitéré. le 17 octobre son engagement envers les foyers de son territoire qui sont en situation de pauvreté et d’exclusion. Elle a également tenu à mettre en lumière le travail accompli par les organismes de son territoire qui ont pour mission de rehausser les conditions de vie des personnes vivant une situation précaire.

Malgré une situation enviable, Lévis compte de nombreuses personnes vivant une situation socioéconomique difficile. C’est pourquoi la Ville s’est engagée à mettre en place les mesures nécessaires pour que chaque Lévisien puisse vivre dans des conditions décentes.

Elle diffusera d’ailleurs sous peu sa nouvelle Politique de développement social et communautaire. Issue d’une démarche de réflexion collective amorcée en 2016, cette politique sera la pierre d’assise de plusieurs actions concrètes pour rehausser les conditions de vie des personnes plus vulnérables, notamment en :

- Favorisant le développement d’une communauté solidaire;

- Réduisant les effets des inégalités sociales et économiques;

- Favorisant la qualité de vie et l’épanouissement des citoyennes et citoyens de tous les âges et de toutes les conditions;

- Structurant les actions réalisées par la Ville en collaboration et en complémentarité avec de nombreux partenaires.

La Ville tient également à souligner le travail des organismes de la région, comme les services d'entraide, le Comptoir alimentaire Le Grenier et le Filon, qui sur le terrain «déploient une énergie constante auprès des personnes fragilisées par la pauvreté afin d’améliorer leur quotidien».

Lévis poursuit aussi son engagement auprès de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches en participant à sa grande campagne de financement. D’ici le 26 octobre, la Ville vise à amasser 110 000 $ grâce à l’appui du personnel de la municipalité afin de soutenir l’organisme. Comme elle l’a fait l’an dernier, elle contribue à hauteur de 25 000 $ au fonds Défi des leaders. L’an dernier, pas moins de 105 000 $ avaient été versés à Centraide Québec et Chaudière-Appalaches à l’occasion de sa grande campagne.

Les plus lus

Les solidaires lévisiens se mobilisent contre le troisième lien

Plusieurs membres des associations des circonscriptions de Lévis et des Chutes-de-la-Chaudière de Québec solidaire (QS) ont pris part à l’activité de leur formation politique contre le projet de troisième lien interrives, tenue le 13 mars dernier à Québec.

Un cri de la Ville pour le Chantier Davie

Le Chantier Davie pourrait être en «péril» si aucun contrat ne lui est octroyé dans le prochain budget du gouvernement fédéral libéral le 19 mars, selon le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. C’est pourquoi il a demandé au gouvernement fédéral de considérer le chantier naval de Lévis qui connait un creux historique.

Labeaume affligé d’un cancer : Lehouillier réagit

Selon un communiqué de la Ville de Québec, le maire de Québec, Régis Labeaume a annoncé à son personnel qu’après quelques mois d’investigation, on lui avait diagnostiqué un cancer de la prostate.

Fonds d’immatriculation : la STLévis veut son argent

Les dirigeants de la Société de transport de Lévis (STLévis) demandent au nouveau gouvernement provincial de résoudre le problème de la répartition des sommes récoltées à Lévis pour la contribution au transport en commun sur les immatriculations (fonds d’immatriculation) dans le prochain budget.

Investissements en baisse pour les routes de Chaudière-Appalaches

Les investissements routiers en Chaudière-Appalaches totaliseront plus de 297 M $ pour les années 2019-2021, contre plus de 318 M$ l’an passé. Le gouvernement du Québec a annoncé la liste de tous les projets qui seront réalisés afin d’améliorer l'état des infrastructures.

Conseil en bref

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 11 mars dernier.

Un budget fédéral qui fait réagir à Lévis

Le dépôt du dernier budget du gouvernement libéral à Ottawa avant les élections fédérales de cet automne, le 19 mars, ne fait pas consensus chez plusieurs intervenants lévisiens.