CRÉDIT : COURTOISIE - ARCHIVES

Le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a demandé, le 22 octobre, au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, «de réparer les dommages causés par les libéraux et le président du Conseil du Trésor fédéral qui a tenté de suspendre un contrat à Davie». Pour ce faire, le politicien lévisien demande qu’Ottawa commande sans tarder le navire de ravitaillement Obelix au chantier naval de Lauzon.

«Notre gouvernement conservateur a confié la conversion de l’Asterix en navire de ravitaillement qui a employé 1 500 travailleurs à  Lévis et qui fait maintenant la fierté de la marine royale canadienne. Or, on apprend que les libéraux ont tout tenté pour suspendre ce contrat de 688 M$ avec de l’interférence politique. Pourquoi?», a déclaré le porte-couleur conservateur lors de la période des questions à la Chambre des communes.

Selon les conservateurs, le président du Conseil du Trésor aurait réclamé la suspension d’un contrat de 688 M$ avec Davie pour ce navire de ravitaillement provisoire. Steven Blaney déplore également qu’en août dernier, les libéraux aient «brisé leur promesse» en accordant des contrats pour la conversion de trois brise-glaces au lieu de quatre, tout en écartant le plus important navire qui aurait permis de garder une majorité de travailleurs actifs.

«Alors que les libéraux déversent des  milliards ailleurs, pourquoi priver le plus grand chantier canadien situé au Québec de sa juste part et ne pas lui confier maintenant la conversion du second navire de ravitaillement Obelix?», a renchéri l’élu lévisien.

 Les libéraux disent non

Interpelé par Steven Blaney, le gouvernement libéral a aussitôt profité de son droit de réponse lors de la période des questions pour répliquer. 

«Nous sommes très reconnaissants à la Davie pour les travaux qu'elle a menés sur le navire Asterix. Il sert maintenant aux côtés de nos frégates. Comme deux navires de soutien interarmées permanents seront construits dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, nous n'avons pas besoin d'un autre navire provisoire en ce moment», a soutenu Harjit S. Sajjan, le ministre de la Défense nationale.

Les plus lus

Les solidaires lévisiens se mobilisent contre le troisième lien

Plusieurs membres des associations des circonscriptions de Lévis et des Chutes-de-la-Chaudière de Québec solidaire (QS) ont pris part à l’activité de leur formation politique contre le projet de troisième lien interrives, tenue le 13 mars dernier à Québec.

Un cri de la Ville pour le Chantier Davie

Le Chantier Davie pourrait être en «péril» si aucun contrat ne lui est octroyé dans le prochain budget du gouvernement fédéral libéral le 19 mars, selon le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. C’est pourquoi il a demandé au gouvernement fédéral de considérer le chantier naval de Lévis qui connait un creux historique.

Labeaume affligé d’un cancer : Lehouillier réagit

Selon un communiqué de la Ville de Québec, le maire de Québec, Régis Labeaume a annoncé à son personnel qu’après quelques mois d’investigation, on lui avait diagnostiqué un cancer de la prostate.

Fonds d’immatriculation : la STLévis veut son argent

Les dirigeants de la Société de transport de Lévis (STLévis) demandent au nouveau gouvernement provincial de résoudre le problème de la répartition des sommes récoltées à Lévis pour la contribution au transport en commun sur les immatriculations (fonds d’immatriculation) dans le prochain budget.

Investissements en baisse pour les routes de Chaudière-Appalaches

Les investissements routiers en Chaudière-Appalaches totaliseront plus de 297 M $ pour les années 2019-2021, contre plus de 318 M$ l’an passé. Le gouvernement du Québec a annoncé la liste de tous les projets qui seront réalisés afin d’améliorer l'état des infrastructures.

Conseil en bref

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 11 mars dernier.

Un budget fédéral qui fait réagir à Lévis

Le dépôt du dernier budget du gouvernement libéral à Ottawa avant les élections fédérales de cet automne, le 19 mars, ne fait pas consensus chez plusieurs intervenants lévisiens.