Marc Picard veut que l'urgence de Paul-Gilbert rouvre ses portes jusqu'à 23h dès le début de 2019. CRÉDIT : ARCHIVES

Foi de Marc Picard, député de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour Chutes-de-la-Chaudière, la diminution de services prévue à l’urgence du Centre Paul-Gilbert de Charny, situé dans son comté, n’est que temporaire. Le nouveau gouvernement caquiste travaille activement pour que l’urgence rouvre ses portes jusqu’à 23h au début de l’année prochaine.

En rappel : L'urgence de Paul-Gilbert fermera à 19h dès le 3 novembre

«Nous prévoyons un retour à la normale pour le début de 2019, comme c’est le cas au moment où l’on se parle, soit que l’urgence soit ouverte de 7h à 23h, sept jours sur sept», a affirmé M. Picard lors d’une entrevue téléphonique avec le Journal, le 23 octobre dernier.

Rappelons que le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 18 octobre, que l’urgence du Centre Paul-Gilbert allait fermer ses portes dès 19h, à partir du 3 novembre. C’est en raison d’un manque de médecins que l’établissement a dû prendre cette décision «temporaire». Actuellement, l’urgence lévisienne peut compter sur 7 médecins alors qu’il en faudrait 12 pour maintenir les services actuels.

Pour permettre un retour des heures d’ouverture actuelles, le CISSS-CA a été autorisé par le ministère de la Santé et de Service sociaux à embaucher quatre médecins provenant d’autres régions.

«Il va y avoir 4 nouveaux médecins, mais on travaille pour en avoir plus parce qu’il en faudrait idéalement en avoir 12», a expliqué M. Picard.

Une diminution plus drastique évitée

Du même souffle, le député des Chutes-de-la-Chaudière a assuré que ce dossier était une priorité pour tous les intervenants impliqués et qu’ils travaillaient pour que les impacts soient les moindres pendant la période temporaire de diminution des services.

«Le plan initial était pire que ça. C’était de fermer l’urgence à 16h la semaine et qu’elle soit fermée lors des fins de semaine. Nous avons travaillé avec M. Paradis (François, député de Lévis), le ministère de la Santé et le CISSS-CA pour obtenir un sursis de quelques mois et des services accrus des cliniques médicales des environs», a argué Marc Picard.

Le député caquiste a aussi profité de l’occasion pour lancer une pointe au précédent gouvernement libéral, en ce qui a trait à sa gestion du dossier. «Ça fait des mois que le CISSS-CA est sur ce dossier. […] Je ne veux pas lancer de pierre à l’ancien gouvernement, mais il n’a pas été très proactif», a déploré M. Picard.

Bonification à «moyen terme»

Partisan depuis longtemps d’une bonification des services au Centre Paul-Gilbert, le député des Chutes-de-la-Chaudière estime que les services à l’urgence de l’hôpital de Charny devront être améliorés au cours des prochaines années.

«Chaque année, cette urgence reçoit en moyenne 50 000 visites. Il faudrait plutôt la voir comme un deuxième point de service de l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis. Elles doivent fonctionner ensemble. Par exemple, s’il y a un besoin de médecins à Paul-Gilbert, des médecins de l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis pourraient y aller, et vice-versa», a conclu M. Picard.

 

Les plus lus

Lévis absente du conseil des ministres

La composition du conseil des ministres dirigé par le nouveau premier ministre du Québec, François Legault, a été dévoilée le 18 octobre. Et les trois députés représentant Lévis à l’Assemblée nationale, Stéphanie Lachance (Bellechasse), François Paradis (Lévis) et Marc Picard (Chutes-de-la-Chaudière), ne feront pas partie du premier gouvernement provincial de la Coalition avenir Québec (CAQ).

Urgence du Centre Paul-Gilbert : la CAQ promet un retour à la normale pour le début de 2019

Foi de Marc Picard, député de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour Chutes-de-la-Chaudière, la diminution de services prévue à l’urgence du Centre Paul-Gilbert de Charny, situé dans son comté, n’est que temporaire. Le nouveau gouvernement caquiste travaille activement pour que l’urgence rouvre ses portes jusqu’à 23h au début de l’année prochaine.

Changements au bureau de projet du troisième lien

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, a souligné, le 7 novembre par voie de communiqué, la nomination d'un directeur dédié au bureau de projet du troisième lien routier entre Québec et Lévis. De plus, il a annoncé une modification au mandat de l’organe.

Blaney interpelle Trudeau au sujet de Davie

Le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a demandé, le 22 octobre, au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, «de réparer les dommages causés par les libéraux et le président du Conseil du Trésor fédéral qui a tenté de suspendre un contrat à Davie». Pour ce faire, le politicien lévisien demande qu’Ottawa commande sans tarder le navire de ravitaillement Obelix au cha...

L’administration Lehouillier dresse un premier bilan de son deuxième mandat

C’est en compagnie de la majorité des conseillers municipaux que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dressé, le 8 novembre, le bilan de la première année du deuxième mandat de son équipe à la tête de la ville. Le premier citoyen s’est réjoui des nombreuses réalisations du conseil et des avancées positives enregistrées dans certains dossiers.

Pointe-De la Martinière : la construction du pavillon amorcée

Gilles Lehouillier, maire de Lévis, a souligné, le 26 octobre, le début des travaux de construction du pavillon d’accueil du Parc régional de la Pointe-De la Martinière en présence de la conseillère municipale du secteur Lauzon, Fleur Paradis, de la coordonnatrice à l’aménagement du territoire à la Communauté métropolitaine de Québec, Carole Beauregard, et du chef du service sports et plein air à ...

Le troisième lien et la Davie sont des enjeux majeurs pour le chef du PCC

De passage devant la Chambre de commerce de Lévis (CCL) au Complexe 2 glaces Honco de Saint-Romuald, le 1er novembre, le chef du Parti conservateur du Canada (PCC), Andrew Scheer, a appuyé les projets de mobilité de la région de la Chaudière-Appalaches ainsi que la Davie. De plus, le chef de l’opposition officielle en a profité pour souligner les «bévues» du gouvernement de Justin Trudeau.

Pénurie de main-d’œuvre : l’administration Lehouillier présente ses solutions

En compagnie de la présidente du comité consultatif sur la main-d’œuvre et conseillère municipale du district Taniata, Karine Laflamme, Gilles Lehouillier, le maire de Lévis, a présenté, le 14 novembre, le rapport synthèse des consultations effectuées cet automne auprès d’entrepreneurs lévisiens et d’intervenants économiques sur la problématique de la pénurie de main-d’œuvre. Un premier bilan qui ...

Le maire de Lévis réagit au décès de Bernard Landry

Gilles Lehouillier, maire de Lévis, a fait une déclaration officielle à la suite de la mort de Bernard Landry. L'ancien premier ministre du Québec de 2001 à 2003 et ministre dans plusieurs cabinets péquistes, est décédé aujourd'hui.

Fin des entraves majeures sur le chantier de l'élargissement de l'autoroute 20

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a annoncé, le 16 novembre, la fin des entraves majeures du chantier de l'élargissement de l'autoroute 20 en direction est, entre Charny et Saint-Jean-Chrysostome.