CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

C’est en compagnie de la majorité des conseillers municipaux que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dressé, le 8 novembre, le bilan de la première année du deuxième mandat de son équipe à la tête de la ville. Le premier citoyen s’est réjoui des nombreuses réalisations du conseil et des avancées positives enregistrées dans certains dossiers.

D’emblée, Gilles Lehouillier a discuté de la mobilité, sujet au cœur de l’action politique du conseil municipal depuis plusieurs années.

En plus de se réjouir de la construction en cours de plusieurs nouvelles infrastructures, comme le viaduc de Saint-Rédempteur et la réalisation des rues de Courchevel et de la Vanoise à Saint-Romuald, le maire a salué l’arrivée de la Coalition avenir Québec (CAQ) au pouvoir à Québec, ce qui a permis de faire débloquer le dossier du troisième lien interrives à l’est.

«Grâce à un nouvel échiquier régional, à la volonté ferme des populations de Québec et de la Chaudière-Appalaches ainsi que la mobilisation de nombreux élus municipaux et de partenaires clés, le troisième lien a été ramené au cœur de l’agenda politique», a déclaré M. Lehouillier.

Ce projet est primordial selon le maire puisqu’il fait partie, avec l’amélioration des axes routiers et la réalisation d’un projet structurant en transport en commun, des solutions priorisées par son administration pour lutter contre la congestion routière.

Économie et infrastructures municipales

Dans un autre ordre d’idées, Gilles Lehouillier a profité du point de presse pour rappeler que son administration avait mis en place, depuis son retour au pouvoir, un comité consultatif sur la main-d’œuvre et l’immigration ainsi qu’une série de consultations avec les entrepreneurs lévisiens. Le tout permettra le dépôt ce printemps de plans d’action sur la main-d’œuvre et l’immigration ainsi que l’innovation et le développement industriel.

Le maire est également revenu sur la situation du chantier maritime Davie. Rappelant les actions effectuées par la coalition créée pour appuyer l’entreprise de Lauzon, Gilles Lehouillier n’a pas caché sa joie devant des signes encourageants, notamment l’octroi d’une partie du contrat de la mise à niveau des frégates de classe Halifax.

«Les résultats sont probants, mais il faudra maintenir la garde jusqu’à ce que le chantier obtienne sa juste part dans le cadre de la répartition des contrats fédéraux de la Stratégie nationale de construction navale», a cependant souligné le premier citoyen.

Du même souffle, Gilles Lehouillier a ensuite effectué une longue énumération des réalisations de la Ville de Lévis au niveau des infrastructures et des équipements municipaux.

Retour sur l’affaire Lehouillier

Par la suite, lors de la période de questions réservée aux journalistes, le maire a dû revenir sur les trois plaintes de harcèlement psychologique déposées par d’anciennes employées à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST), un moment marquant de la première année de son deuxième mandat à la tête de Lévis.

«Nous suivons le processus normal (de traitement des plaintes). Il y a deux côtés à une médaille, nous ferons connaître notre côté de médaille au moment opportun. Nous ferons le point en temps voulu», a laconiquement commenté M. Lehouillier, en ajoutant que les coûts engendrés à la Ville par l’affaire seront dévoilés «au moment opportun».

Autres projets

Lors de la période de questions, le maire a aussi discuté des projets sur lesquels son équipe et lui entendent travailler lors des autres années du deuxième mandat. Gilles Lehouillier entend ficeler les projets de stade intérieur de soccer, en partenariat avec le Collège de Lévis, et de l’aréna deux glaces dans l’arrondissement Desjardins.

Puisque la Commission scolaire des Navigateurs envisage d’utiliser le terrain prévu pour le projet afin de bâtir la nouvelle école secondaire qu’elle désire dans l’est de Lévis, l’administration Lehouillier envisage deux scénarios : doter l’Aréna de Lévis d’une deuxième glace et maintenir la glace de l’Aréna André-Lacroix ou soutenir un complexe entièrement privé.

Enfin, le maire veut terminer l’interconnexion des pistes cyclables lévisiennes et mettre en place un plan «plus ambitieux» pour lutter contre la dégradation accélérée du réseau routier municipal.


Les plus lus

Les solidaires lévisiens se mobilisent contre le troisième lien

Plusieurs membres des associations des circonscriptions de Lévis et des Chutes-de-la-Chaudière de Québec solidaire (QS) ont pris part à l’activité de leur formation politique contre le projet de troisième lien interrives, tenue le 13 mars dernier à Québec.

Un cri de la Ville pour le Chantier Davie

Le Chantier Davie pourrait être en «péril» si aucun contrat ne lui est octroyé dans le prochain budget du gouvernement fédéral libéral le 19 mars, selon le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. C’est pourquoi il a demandé au gouvernement fédéral de considérer le chantier naval de Lévis qui connait un creux historique.

Labeaume affligé d’un cancer : Lehouillier réagit

Selon un communiqué de la Ville de Québec, le maire de Québec, Régis Labeaume a annoncé à son personnel qu’après quelques mois d’investigation, on lui avait diagnostiqué un cancer de la prostate.

Fonds d’immatriculation : la STLévis veut son argent

Les dirigeants de la Société de transport de Lévis (STLévis) demandent au nouveau gouvernement provincial de résoudre le problème de la répartition des sommes récoltées à Lévis pour la contribution au transport en commun sur les immatriculations (fonds d’immatriculation) dans le prochain budget.

Investissements en baisse pour les routes de Chaudière-Appalaches

Les investissements routiers en Chaudière-Appalaches totaliseront plus de 297 M $ pour les années 2019-2021, contre plus de 318 M$ l’an passé. Le gouvernement du Québec a annoncé la liste de tous les projets qui seront réalisés afin d’améliorer l'état des infrastructures.

Conseil en bref

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 11 mars dernier.

Un budget fédéral qui fait réagir à Lévis

Le dépôt du dernier budget du gouvernement libéral à Ottawa avant les élections fédérales de cet automne, le 19 mars, ne fait pas consensus chez plusieurs intervenants lévisiens.