CRÉDIT : ARCHIVES

Annoncée initialement en novembre par la Ville, l’ouverture à la circulation du nouveau viaduc de Saint-Rédempteur a été repoussée à juin prochain. L’instabilité du sol ne permet pas de terminer les travaux avant le printemps.

L’approche sud demeure en travaux, car la consolidation des sols du remblai n’est pas terminée sur une portion de 75 mètres sur les 700 mètres que le viaduc et ses approches totalisent, explique-t-on à la Ville. Une fois que les mouvements de tassement auront pris fin, les travaux d’un montant de 17 M$ pourront reprendre et les automobilistes devraient avoir accès au nouveau viaduc à partir de l’été. 

«Au moment où on se parle, il n’y a pas besoin de s’alarmer», a assuré le maire, indiquant qu’ «actuellement, tout est sous contrôle». Gilles Lehouillier a tenu à corriger des rumeurs «totalement fausses» qui remettaient en cause la stabilité du viaduc.

La fin des travaux prévue au printemps

Le maire a précisé que la fin des travaux serait approuvée par la Ville une fois les études sur la stabilité du sol réalisées. «La Ville a opté pour ne pas procéder à l’acceptation finale des travaux tant que ces mouvements de tassement ne seront pas terminés», a-t-il expliqué, tout en faisant valoir la prudence.

Au printemps, la consolidation des sols devrait être faite ce qui permettra alors à la Ville d’accepter les travaux. «Les travaux ont été réalisés dans les règles de l’art. Dans cette section, ce n’est pas le même sol que de l’autre côté. Donc, il faut attendre», a-t-il précisé.

«Si le tassement se réalise tel que le prévoient les experts, le problème est réglé. On complète les travaux. Il reste pour à peu près 600 000 $ de travaux à faire sur 15 M$, poursuit Gilles Lehouillier. S’il y a des problèmes techniques, l’entrepreneur en assume l’entière responsabilité puisque la Ville n’a pas accepté les travaux.»

Grand-Tronc/chemin Industriel ouvert

Les automobilistes peuvent toutefois circuler de nouveau entre le chemin Industriel et la rue du Grand-Tronc, dans le secteur Saint-Rédempteur. Les résidents peuvent aussi utiliser le nouvel accès la rue de Saint-Denis.

«Le passage de nouveau ouvert entre le chemin Industriel et la rue du Grand-Tronc ainsi que le nouvel accès vers la rue de Saint-Denis s’ajoutent aux travaux effectués sur la route 116 et contribueront à améliorer la fluidité de la circulation pour tous les citoyens de ce secteur», a déclaré le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Les plus lus

Lettre ouverte d'Alain Rayes sur le Chantier Davie

Voici une lettre ouverte transmise aux médias d'Alain Rayes, député de Richmond—Arthabaska et lieutenant politique pour le Québec du Parti conservateur du Canada (PCC), sur la situation à la Davie.

Lévis invite à vivre son courant

C’est en présence de plus de 800 personnes que la Ville de Lévis a dévoilé en grande pompe, le 21 novembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, son nouveau positionnement stratégique. Grâce à sa nouvelle image Vivez le courant Lévis, l’administration Lehouillier désire faire rayonner le territoire «au-delà de ses frontières».

Pénurie de main-d’œuvre : l’administration Lehouillier présente ses solutions

En compagnie de la présidente du comité consultatif sur la main-d’œuvre et conseillère municipale du district Taniata, Karine Laflamme, Gilles Lehouillier, le maire de Lévis, a présenté, le 14 novembre, le rapport synthèse des consultations effectuées cet automne auprès d’entrepreneurs lévisiens et d’intervenants économiques sur la problématique de la pénurie de main-d’œuvre. Un premier bilan qui ...

Viaduc de Saint-Rédempteur : pas de circulation avant l’été

Annoncée initialement en novembre par la Ville, l’ouverture à la circulation du nouveau viaduc de Saint-Rédempteur a été repoussée à juin prochain. L’instabilité du sol ne permet pas de terminer les travaux avant le printemps.

Fin des entraves majeures sur le chantier de l'élargissement de l'autoroute 20

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a annoncé, le 16 novembre, la fin des entraves majeures du chantier de l'élargissement de l'autoroute 20 en direction est, entre Charny et Saint-Jean-Chrysostome.

Jean Garon, «un homme de bien commun»

Le 9 novembre 1978 était adoptée la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles (LPTAA) qui définit la zone verte afin de protéger le garde-manger du Québec de l’urbanisation des terres. Ancien député de Lévis et alors ministre de l’Agriculture, Jean Garon en a été l’artisan. Quarante ans plus tard, son ancien attaché de presse et actuel président de l’Institut Jean-Garon est re...

Paradis sera le président de l'Assemblée nationale

Selon ce que rapportent plusieurs médias, le député de Lévis, François Paradis, deviendra mardi le président de l'Assemblée nationale.

La Ville demande une modification de ses pouvoirs

Les pouvoirs de la Ville de Lévis pourraient bientôt être modifiés puisqu’elle en a fait la demande au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Les 9 changements à la Charte de la Ville soumis visent pour la plupart à étendre ses prérogatives de la Ville. La Charte n’a pas été modifiée depuis son entrée en vigueur en 2002.

De nouveaux services en ligne pour les Lévisiens

Le conseil municipal de la Ville de Lévis s’est réuni le 26 novembre. Voici en résumé les sujets abordés et les points adoptés par le maire Gilles Lehouillier et les conseillers municipaux.

François Paradis fait de la transparence sa priorité

Assermenté ce 27 novembre, le député de Lévis pour la Coalition avenir Québec (CAQ) est devenu officiellement le nouveau président de l’Assemblée nationale du Québec. Face au cynisme et à la confiance «peu reluisante» des citoyens, François Paradis a appelé les élus à davantage de rigueur dans leurs pratiques.