CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Le 14 décembre dernier, Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Joël Lightbound, député de Louis-Hébert, accompagnés de Carla Qualtrough, ministre des Services publics, de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité, se sont présentés au chantier de Lévis afin de souligner la première mise à flot du nouveau brise-glace de la Garde côtière canadienne, le NGCC Captain Molly Kool, et de l’octroi de 90 M$ supplémentaires pour le contrat de rénovation et de conversion de trois brise-glaces annoncé en août dernier.

La visite de la ministre de l'Approvisionnement est une première à la Davie. Elle souligne l’importance du chantier aux yeux du gouvernement libéral, selon le président de l'entreprise, James Davies.

Les représentants libéraux fédéraux ont annoncé une bonification de 90 M$ au contrat offert à la Davie en août 2018. Cette prime sera investie dans un travail d’ingénierie supplémentaire afin que les brise-glaces, déjà au chantier, soient mieux modernisés par les employés de la Davie.

Selon M. Lightbound, le gouvernement Trudeau travaille pour redonner à la Davie son dû. «C’est important de se rappeler une chose. Le gouvernement conservateur de Stephen Harper a exclu le Chantier Davie (de la Stratégie nationale de construction navale) même quand Steven Blaney siégeait autour de la table des ministres. Depuis 3 ans, c’est 17 % des contrats de chantiers navals qui ont atterris ici. Ça démontre que pour nous, au gouvernement fédéral, la Davie est un partenaire super important et elle le sera pour les années à venir», a expliqué le député de Louis-Hébert.

Le président de la Davie a profité de la présence de Mme Qualtrough pour lui souligner que l'entreprise n’a pas la part qu’elle mérite, malgré cette nouvelle annonce. «Le Chantier Davie demeure toutefois un chantier maritime sous-utilisé. Nous représentons 50 % de la capacité de production nationale, les Québécois représentent 23 % des contribuables canadiens et nous n’avons reçu à ce jour que 2 % des sommes totales allouées dans le cadre de la stratégie du gouvernement fédéral de construction navale», a lancé M. Davies.

Cette annonce permettra à la Davie d’engager quelques employés supplémentaires, selon Frédérick Boisvert, vice-président de la Davie. À ce jour, le chantier ne compte qu’un peu plus de 100 travailleurs. «En août dernier, le gouvernement avait annoncé 200 emplois, forcé de constater qu’on n’est pas là actuellement. Les travaux vont augmenter en intensité dans les prochains mois et on espère atteindre la marque de 200 emplois. (…) On est loin de la coupe aux lèvres», a déploré M. Boisvert.

La Davie attend toujours le contrat de l’Obélix

M. Davies a aussi affirmé devant les représentants libéraux que le Canada a besoin d’un deuxième navire ravitailleur et que le chantier est prêt à commencer les travaux. L’Astérix, navire ravitailleur livré par la Davie, est utilisé à son plein potentiel plus de 300 jours par la Marine royal canadienne plutôt que les 100 jours estimés.

De plus, M. Boisvert a expliqué que 800 travailleurs pourraient être accueillis dans l’espace d’un mois au chantier pour la durée des travaux, si le contrat leur était octroyé. «Une nation comme le Canada, délimitée par trois côtes, ne peut pas avoir qu’un seul navire ravitailleur. Ça n’a juste pas de bon sens», a ajouté le vice-président.

Malheureusement pour le chantier lévisien, la ministre de l'Approvisionnement n’avait pas de réponse à offrir à leur demande. «La Marine royale canadienne a conclu, pour le moment, qu’elle n’a pas besoin d’un deuxième navire de ravitaillement (l’Obélix), mais si ça change, c’est mon travail d’acquérir ce contrat», a-t-elle affirmé en mêlée de presse.

Blaney furieux

Par le biais d’un communiqué de presse, le député conservateur de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a fait savoir son mécontentement quant à l’annonce des députés libéraux. Il considère l’annonce comme étant «une insulte à l’intelligence des travailleurs». Selon lui, l’Obélix est la solution.

«L’arrogance des libéraux frise l’indécence alors qu’ils se pavanent au Chantier Davie et qu’ils n’ont que des miettes à annoncer aux travailleurs. À l’approche de Noël, c’est scandaleux», a-t-il déploré.

Les plus lus

Le campus de Lévis de l’UQAR aura son centre sportif

Grâce à un engagement financier de plus de 4,3 M$ du gouvernement du Québec dans le projet dévoilé le 20 février, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) pourra aller de l’avant avec la construction d’un centre sportif pour son campus de Lévis.

Trop de neige à Lévis : la Ville s’ajuste

Accompagné de Gaétan Drouin, directeur général adjoint des services de proximité et coordonnateur des mesures d’urgence de la Ville de Lévis, et Jean Paquet, directeur des infrastructures à la Ville, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté de nouvelles mesures afin d’adapter les opérations déneigement sur le territoire aux précipitations abondantes qui frappent la région depuis le début ...

Un cri de la Ville pour le Chantier Davie

Le Chantier Davie pourrait être en «péril» si aucun contrat ne lui est octroyé dans le prochain budget du gouvernement fédéral libéral le 19 mars, selon le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. C’est pourquoi il a demandé au gouvernement fédéral de considérer le chantier naval de Lévis qui connait un creux historique.

Labeaume affligé d’un cancer : Lehouillier réagit

Selon un communiqué de la Ville de Québec, le maire de Québec, Régis Labeaume a annoncé à son personnel qu’après quelques mois d’investigation, on lui avait diagnostiqué un cancer de la prostate.

Fonds d’immatriculation : la STLévis veut son argent

Les dirigeants de la Société de transport de Lévis (STLévis) demandent au nouveau gouvernement provincial de résoudre le problème de la répartition des sommes récoltées à Lévis pour la contribution au transport en commun sur les immatriculations (fonds d’immatriculation) dans le prochain budget.

Les solidaires lévisiens se mobilisent contre le troisième lien

Plusieurs membres des associations des circonscriptions de Lévis et des Chutes-de-la-Chaudière de Québec solidaire (QS) ont pris part à l’activité de leur formation politique contre le projet de troisième lien interrives, tenue le 13 mars dernier à Québec.

Investissements en baisse pour les routes de Chaudière-Appalaches

Les investissements routiers en Chaudière-Appalaches totaliseront plus de 297 M $ pour les années 2019-2021, contre plus de 318 M$ l’an passé. Le gouvernement du Québec a annoncé la liste de tous les projets qui seront réalisés afin d’améliorer l'état des infrastructures.

Conseil en bref

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 11 mars dernier.