Comme d'autres citoyens, Gaston Cadrin a déploré l'augmentation moyenne de 3,5 % des taxes municipales. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

À la suite de l'adoption du budget 2019 de la Ville de Lévis, des citoyens ont profité de la période de questions de la séance ordinaire suivant la séance extraordinaire dédiée au budget pour partager leurs critiques face à l'exercice financier réalisé par l'administration Lehouillier. C'est principalement l'augmentation moyenne de 3,5 % du compte de taxes qui a provoqué une certaine déception.

«Quand on se regarde, on se désole. Mais quand on se compare avec d'autres villes, on se console. Toutefois, une augmentation de 3,5 % de taxes, c'est quelque chose», a d'emblée déploré Marcel Labrie, un citoyen de Pintendre.

«Pourquoi augmenter à 3,5 %, au-dessus du taux d'inflation? Ce n'est pas un beau cadeau de Noël pour les citoyens. Aussi, la dette continue d'augmenter. Vous augmentez les dépenses d'environ 6 % et vous n'augmentez les taxes qu'à 3,5 %. Est-ce que cela veut dire que nous creusons la dette?», a renchéri Gaston Cadrin, un autre citoyen.

De son côté, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a défendu l'approche budgétaire de son administration, estimant que les dernières décisions permettront d'obtenir notamment de nouveaux revenus.

«En ce qui a trait à la dette, en imageant le ratio dette/actifs moins dette, c'est comme si le propriétaire d'une maison de 240 000 $ avait un hypothèque de 100 000 $ sur cette maison. Quel propriétaire n'aimerait pas avoir ce niveau d'emprunt? (...) Si je ne viabilise pas de nouvelles rues dans des parcs industriels, je ne peux pas aller chercher de nouveaux revenus qui permettront d'investir dans les services municipaux. (...) On maintient un taux de taxation parmi les plus bas au Québec», a rétorqué M. Lehouillier.

Dans un autre ordre d'idées, Gaston Cadrin a également profité de l'occasion pour critiquer que les détails du budget aient pu être dévoilés par les médias avant la présentation devant les citoyens et que ces derniers n'aient pu questionner les élus sur ce sujet immédiatement après la séance du conseil portant sur le budget.

L'administration Lehouillier a fait savoir qu'elle prenait en note les suggestions de M. Cadrin et que des modifications pourraient être apportées pour le futur.

Les plus lus

Lien mécanique dans le secteur de la Traverse : la Ville envisage des expropriations

Afin de réaliser le lien mécanique entre la rue Marie-Rollet et le secteur de la Traverse promis depuis des années par le maire de Lévis, l’administration Lehouillier prévoit exproprier trois terrains situés la rue Saint-Laurent.

Aérodrome de Pintendre : la Ville passe au plan politique

Après avoir perdu la bataille au niveau juridique, la Ville de Lévis poursuit la guerre dans le dossier de l’aérodrome de Pintendre. La municipalité décide de porter la bataille au niveau politique.

Annonce d'Ottawa à la Davie : la CSN en colère

Par voie d'un communiqué du conseil central Québec-Chaudière-Appalaches, la CSN, le syndicat qui représente les travailleurs du Chantier Davie, a vertement critiqué le processus qui mènera à l'octroi par le gouvernement fédéral d'un contrat de construction de deux traversiers par le chantier maritime lévisien.

Garde à horaires atypiques : la Maison de la Famille Chutes-Chaudière participera à un projet-pilote

De passage à Saint-Jean-Chrysostome le 6 juin, le ministre de la Famille du Québec, Mathieu Lacombe, et la ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, ont annoncé une aide financière de 253 000 $ dans le cadre d’un projet-pilote pour la garde à horaires atypiques. L’un des quatre projets retenus dans le cadre de l’initiative est mené par la Maison de la Famille Chutes-Chaudi...

Faire de la politique pour sauver la planète

Les candidats du Parti vert du Canada (PVC) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière sont maintenant connus. André Voyer, ancien candidat indépendant à la mairie de Lévis en 2017, et Luc St-Hilaire, stratège et créateur publicitaire, défendront les couleurs de la formation dirigée par Elizabeth May, un engagement motivé par «l’urgence climatique».

Le conseil municipal du 27 mai en bref

Voici un résumé des décisions marquantes prises par le conseil municipal de Lévis lors de la séance régulière du 27 mai dernier.

Le Bloc se prépare dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis

C’est le 29 mai à Lévis que l’association du Bloc québécois (BQ) pour la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis a tenu son assemblée générale annuelle. La réunion a permis aux membres du parti politique d’amorcer leur préparation en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 21 octobre prochain.

François Paradis, député de Lévis avant tout

Le 1er octobre dernier, François Paradis a été réélu pour un deuxième mandat à titre de député provincial au sein de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour la circonscription de Lévis. Le 27 novembre, il était assermenté afin de remplir les fonctions de président de l’Assemblée nationale du Québec. Avec toutes ses nouvelles responsabilités, François Paradis continue de faire de sa circonscription s...

Davie : l’Obélix est plus nécessaire que jamais selon Blaney

Par voie de communiqué, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a demandé encore une fois, le 7 juin, au gouvernement libéral d'octroyer «le contrat de l’Obélix au chantier Davie le plus rapidement possible» en raison de la grande utilisation de l'Astérix par la Marine royale canadienne.

Climat toujours tendu à Saint-Michel

Les citoyens étaient encore nombreux à la séance du conseil municipal de Saint-Michel, le 3 juin dernier. Les dossiers de la rémunération des élus, de la tarification imposée aux utilisateurs de l'aréna de Saint-Charles et du climat tendu au sein de la localité ont été particulièrement au cœur des questions des citoyens.