Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie, François Bonnardel a annoncé des investissements de plus de 297 M$ dans la région.

Les investissements routiers en Chaudière-Appalaches totaliseront plus de 297 M $ pour les années 2019-2021, contre plus de 318 M$ l’an passé. Le gouvernement du Québec a annoncé la liste de tous les projets qui seront réalisés afin d’améliorer l'état des infrastructures.

Le gouvernement du Québec a rendu public les travaux dont la réalisation est prévue en 2019-2020 ainsi que les activités de préparation qui sont programmées dans l'objectif de démarrer des travaux en 2020-2021, pour un total de 297 156 000 $, dans la moyenne des programmations 2016-2018 et 2017-2019.

Dans cette programmation 2019-2020, on retrouve les mêmes principaux projets que l’an passé pour un montant de 10 à 15 M$ chaque : la réparation de la charpente, la métallisation et la peinture du pont Pierre-Laporte, d’une part, ainsi que le réaménagement de l’échangeur de la route Lagueux, d’autre part.

«Il y a un processus et un calendrier à respecter. On y va avec la chronologie. S’il faut réparer une route, c’est déjà dans la programmation depuis quelques années et on arrive à la réalisation. C’est la même chose pour les prochains projets. L’année prochaine, il y en a d’autres qui vont apparaître», a fait valoir le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie, François Bonnardel.

Poursuite des travaux sur le pont Laporte

Pour la réfection de la chaussée du pont Pierre-Laporte prévue dans les prochaines années, le MTQ prévoit d’utiliser un enrobé différent du précédent qui s’est effrité prématurément et travaille à déterminer la solution qui garantirait une longévité d’au minimum une décennie.

Des travaux sur la structure seront aussi entrepris mais ne devraient pas nuire à la circulation. «Il y aura des réparations majeures», a poursuivi François Bonnardel, qui devraient durer quatre ans pour un investissement dont le montant total n’a pas encore été estimé.

Les autres investissements

Parmi les projets qui se chiffrent entre 1 et 5 M$, on trouve l’asphaltage des autoroutes 20 et 73 sur différents tronçons, dont certains avaient déjà été annoncés, ainsi que des ponts Pierre-Laporte, Risi et Picard, l’élargissement de l’autoroute 20 en direction est sur quatre kilomètres (du km 134 au 138) qui figurait aussi dans la programmation précédente, et la réfection de la route 173 en direction sud, entre le boulevard Wilfrid-Carrier et la rue Aubert.

«C’est du maintient d’actifs. Pour moi, c’est extrêmement important d’assurer la sécurité des usagers. S’assurer que les différents ponceaux, structures, viaducs, routes qui sont en mauvais état soient réparés», a-t-il expliqué.

Une série d’autres investissements de moins de 1 M$ a également été annoncée. Au total, 27 projets concernent le territoire de Lévis dans cette programmation 2019-2021.

Quid de la route Saint-Omer ?

«On a regardé des scénarios, on a collaboré avec la Ville. Il y a des développements qui sont prévus par la Ville de Lévis et on travaille en collaboration pour élaborer des scénarios qui permettraient d’améliorer la fluidité et donc, la sécurité aux abords de la route Kennedy et de l’éventuel prolongement de la route Saint-Omer», a indiqué Odile Béland directrice générale à la Direction générale de Chaudière-Appalaches du ministère des Transports.

L’échéancier n’est pas arrêté puisque l’étude des solutions est encore en cours.

Les plus lus

Les solidaires lévisiens se mobilisent contre le troisième lien

Plusieurs membres des associations des circonscriptions de Lévis et des Chutes-de-la-Chaudière de Québec solidaire (QS) ont pris part à l’activité de leur formation politique contre le projet de troisième lien interrives, tenue le 13 mars dernier à Québec.

Un cri de la Ville pour le Chantier Davie

Le Chantier Davie pourrait être en «péril» si aucun contrat ne lui est octroyé dans le prochain budget du gouvernement fédéral libéral le 19 mars, selon le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. C’est pourquoi il a demandé au gouvernement fédéral de considérer le chantier naval de Lévis qui connait un creux historique.

Labeaume affligé d’un cancer : Lehouillier réagit

Selon un communiqué de la Ville de Québec, le maire de Québec, Régis Labeaume a annoncé à son personnel qu’après quelques mois d’investigation, on lui avait diagnostiqué un cancer de la prostate.

Lévis se réjouit du budget de la CAQ

Si, dans un élan d’insatisfaction, le maire de Québec a pointé du doigt de nombreux éléments du premier budget de la Coalition avenir Québec (CAQ), le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, s’est montré quant à lui tout à fait en accord avec les priorités énoncées par le gouvernement provincial, le 21 mars dernier. Il s’agit même, selon lui, du meilleur budget qu’il ait connu depuis qu’il est maire.

Un budget fédéral qui fait réagir à Lévis

Le dépôt du dernier budget du gouvernement libéral à Ottawa avant les élections fédérales de cet automne, le 19 mars, ne fait pas consensus chez plusieurs intervenants lévisiens.

Fonds d’immatriculation : la STLévis veut son argent

Les dirigeants de la Société de transport de Lévis (STLévis) demandent au nouveau gouvernement provincial de résoudre le problème de la répartition des sommes récoltées à Lévis pour la contribution au transport en commun sur les immatriculations (fonds d’immatriculation) dans le prochain budget.

Investissements en baisse pour les routes de Chaudière-Appalaches

Les investissements routiers en Chaudière-Appalaches totaliseront plus de 297 M $ pour les années 2019-2021, contre plus de 318 M$ l’an passé. Le gouvernement du Québec a annoncé la liste de tous les projets qui seront réalisés afin d’améliorer l'état des infrastructures.

Conseil en bref

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 11 mars dernier.