CRÉDIT : ARCHIVES

Si, dans un élan d’insatisfaction, le maire de Québec a pointé du doigt de nombreux éléments du premier budget de la Coalition avenir Québec (CAQ), le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, s’est montré quant à lui tout à fait en accord avec les priorités énoncées par le gouvernement provincial, le 21 mars dernier. Il s’agit même, selon lui, du meilleur budget qu’il ait connu depuis qu’il est maire.

Par Émilie Pelletier

«C’est une belle journée pour Lévis», lance d’emblée M. Lehouillier au lendemain du dépôt. Impossible, en effet, de passer sous silence les intentions du gouvernement de François Legault en ce qui a trait au dossier du troisième lien, alors que le document financier prévoit 325 M$ pour la réalisation des plans et des devis.

Le projet passe donc de la phase d’étude, en mode planification, une avancée, qui, aux dires du maire, s’avère significative par rapport aux actions précédemment menées par le gouvernement libéral.

Cette annonce serait donc de bon augure pour la livraison de l’engagement de la CAQ, à voir que les travaux devraient débuter d’ici la fin de son mandat. «Enfin, le gouvernement écoute la population. Le fait que le projet passe en mode de voie rapide, c’est extraordinaire non seulement pour les citoyens de Lévis, alors qu’on sait que 90 % de la population est en faveur d’un troisième lien à l’est, mais aussi pour ceux de Québec, où ça atteint 80 %», précise-t-il.

La Chambre de commerce de Lévis partage d’ailleurs l’enthousiasme du politicien et considère cette part du budget accordée au projet de troisième lien comme un «signal très positif pour l’avenir économique de Lévis». Les entreprises sont désormais optimistes de pouvoir compter sur cette reconfiguration routière pour désengorger le réseau, favoriser la mobilité des employés sur le territoire et agrandir le bassin de main-d’œuvre de tout l’est de la ville.

«Il faut que le fleuve ne soit plus un obstacle à ce que nos entreprises travaillent ensemble pour le bien économique de la région. En considérant la place du troisième lien, on doit prendre le temps d’analyser toutes les options avec lesquelles on pourrait l’arrimer. Je ne veux pas relancer le débat, mais peut-être que ce serait le moment d’évaluer la présence d’un métro», explique le président, Martin Pellerin.

Une collaboration du ministère pour les transports

Gilles Lehouillier se réjouit aussi de l’ouverture du ministère des Transports à l’égard de certains projets qui avaient été quelque peu délaissés par les libéraux. Parmi ceux-ci, on retrouve à la programmation de la CAQ l’élargissement de l’autoroute 20 et la mise à l’étude d’un échangeur entre ce même axe routier et la route 173.

Quant à lui, le projet de transport en commun structurant évalué à 88 M$ jouit d’un financement favorisant sa réalisation, lui qui passera de 75 à 90 %. «On pourra en effet implanter des voies réservées pour le transport en commun sur le boulevard Guillaume-Couture, tout en conservant deux voies automobiles de chaque côté. De plus, on va ajouter une magnifique piste cyclable utilitaire hors route, qui va relier le Cégep de Lévis-Lauzon à la tête des ponts», prévoit M. Lehouillier.

Bien qu’il comptait sur l’obtention de financement pour le viaduc Saint-Omer et le réaménagement de la route 116 en boulevard urbain, ce dossier n’apparaîtra pas dans la programmation provinciale cette année. Le maire de Lévis demeure tout de même confiant que les 15 G$ de budgets supplémentaires en infrastructures annoncés parviendront à inscrire le projet de la route des Rivières, de juridiction provinciale, dans la liste des chantiers.

«On n’avait plus rien d’inscrit à la programmation du Ministère des Transports, mais on le voit aujourd'hui répondre aux attentes des citoyens et ça nous rend heureux. Ce qu’on aime du gouvernement, c’est qu’il ramène un équilibre, en considérant non seulement les grandes villes, mais les régions aussi», ajoute celui qui considère que Québec n’est pas en reste avec 1,8 G$ accordés pour le projet de 3 G$ du tramway.

Miser sur le fleuve

Le gouvernement Legault entend également allouer 200 M$ pour le développement de partenariats avec les chantiers maritimes du Québec, en particulier avec la Davie. Selon M. Pellerin, cette mesure offre au port de Québec le potentiel de devenir un point d’ancrage, tout en lui procurant le pouvoir de compétitionner avec le port de New York, entre autres. Quelque 80 M$ sont quant à eux prévus pour la construction d’un traversier. 

Autres éléments à surveiller

Lévis est maintenant reconnue comme une zone d’innovation et recevra un versement de 10M$ pour le développement industriel.

Une part du budget en santé sera aussi allouée à l’Hôtel Dieu de Lévis pour le réaménagement de salles d’opération.

- Le maire se réjouit également de la réduction de la taxe famille, une mesure qui, pour lui, s’ajoute en complémentarité de celle du budget fédéral, avec la contribution sans intérêt à une mise de fonds pour l’achat d’une première propriété et remboursable seulement au moment de la vente de celle-ci.

La place accordée aux aînés et aux personnes handicapées dans le budget fait aussi sourire le président de la Chambre de commerce de Lévis, qui y voit des solutions à la pénurie de main-d’œuvre. Le gouvernement pense en effet revoir la fiscalité pour les personnes expérimentées et l’embauche de personnes de 60 ans et plus.  

Les plus lus

Lien mécanique dans le secteur de la Traverse : la Ville envisage des expropriations

Afin de réaliser le lien mécanique entre la rue Marie-Rollet et le secteur de la Traverse promis depuis des années par le maire de Lévis, l’administration Lehouillier prévoit exproprier trois terrains situés la rue Saint-Laurent.

Aérodrome de Pintendre : la Ville passe au plan politique

Après avoir perdu la bataille au niveau juridique, la Ville de Lévis poursuit la guerre dans le dossier de l’aérodrome de Pintendre. La municipalité décide de porter la bataille au niveau politique.

Annonce d'Ottawa à la Davie : la CSN en colère

Par voie d'un communiqué du conseil central Québec-Chaudière-Appalaches, la CSN, le syndicat qui représente les travailleurs du Chantier Davie, a vertement critiqué le processus qui mènera à l'octroi par le gouvernement fédéral d'un contrat de construction de deux traversiers par le chantier maritime lévisien.

Garde à horaires atypiques : la Maison de la Famille Chutes-Chaudière participera à un projet-pilote

De passage à Saint-Jean-Chrysostome le 6 juin, le ministre de la Famille du Québec, Mathieu Lacombe, et la ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, ont annoncé une aide financière de 253 000 $ dans le cadre d’un projet-pilote pour la garde à horaires atypiques. L’un des quatre projets retenus dans le cadre de l’initiative est mené par la Maison de la Famille Chutes-Chaudi...

Faire de la politique pour sauver la planète

Les candidats du Parti vert du Canada (PVC) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière sont maintenant connus. André Voyer, ancien candidat indépendant à la mairie de Lévis en 2017, et Luc St-Hilaire, stratège et créateur publicitaire, défendront les couleurs de la formation dirigée par Elizabeth May, un engagement motivé par «l’urgence climatique».

Le conseil municipal du 27 mai en bref

Voici un résumé des décisions marquantes prises par le conseil municipal de Lévis lors de la séance régulière du 27 mai dernier.

Le Bloc se prépare dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis

C’est le 29 mai à Lévis que l’association du Bloc québécois (BQ) pour la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis a tenu son assemblée générale annuelle. La réunion a permis aux membres du parti politique d’amorcer leur préparation en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 21 octobre prochain.

François Paradis, député de Lévis avant tout

Le 1er octobre dernier, François Paradis a été réélu pour un deuxième mandat à titre de député provincial au sein de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour la circonscription de Lévis. Le 27 novembre, il était assermenté afin de remplir les fonctions de président de l’Assemblée nationale du Québec. Avec toutes ses nouvelles responsabilités, François Paradis continue de faire de sa circonscription s...

Davie : l’Obélix est plus nécessaire que jamais selon Blaney

Par voie de communiqué, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a demandé encore une fois, le 7 juin, au gouvernement libéral d'octroyer «le contrat de l’Obélix au chantier Davie le plus rapidement possible» en raison de la grande utilisation de l'Astérix par la Marine royale canadienne.

Climat toujours tendu à Saint-Michel

Les citoyens étaient encore nombreux à la séance du conseil municipal de Saint-Michel, le 3 juin dernier. Les dossiers de la rémunération des élus, de la tarification imposée aux utilisateurs de l'aréna de Saint-Charles et du climat tendu au sein de la localité ont été particulièrement au cœur des questions des citoyens.