Marie-Eve Proulx (au centre) en compagnie de l’équipe de Chaudière-Appalaches Économique. CRÉDIT : COURTOISIE

La ministre déléguée au Développement économique régionale et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, aimerait améliorer l’automatisation des machines des usines pour contrer la pénurie de main-d’œuvre dans la région de la Chaudière-Appalaches. Cette dernière a réitéré son appui à cette solution lors de sa tournée sur l’entrepreneuriat, lundi.

Par Nicolas Jean

Rappelons que Mme Proulx est en visite partout au Québec pour rencontrer les acteurs socio-économiques qui accompagnent les entreprises de chaque région. La députée de Côte-du-Sud voulait recueillir l’opinion de la population sur le terrain pour ajuster ses interventions.

«Je veux entendre les citoyens sur les points positifs et négatifs afin de savoir ce qu’il faut prioriser pour aider les entrepreneurs et devenir une société plus entrepreneuriale», a affirmé cette dernière.

Le problème qui ressort le plus dans les rencontres avec les entrepreneurs est le manque de main-d’œuvre. Selon la ministre, Chaudière-Appalaches est l’une des régions les plus touchées par la pénurie de travailleurs puisqu’il y a de nombreuses usines manufacturières sur le territoire.

«La région a un besoin flagrant de main-d’œuvre et en ayant plus de machines pour faire le travail, on pourra combler une bonne partie de ce manque», a mentionné la ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches.

Le projet reste cependant sur la glace et le gouvernement va continuer d’étudier le plan de Mme Proulx.

Avoir plus d’équité

 Dans un autre ordre d’idées, avec Québec de l’autre côté du pont, des entrepreneurs de la région sont déçus de recevoir moins d’aide que ceux de la Vieille-Capitale. Marie-Eve Proulx désire amener une équité régionale demandée par les entreprises.

«Il faut arrêter de travailler en silo et commencer à travailler en équipe à travers les ministères et les différentes sphères. J’ai cette grande préoccupation et je veux assurer une meilleure équité», a assuré la ministre, à la sortie de sa réunion avec les acteurs économiques de la Chaudière-Appalaches.

Selon Mme Proulx, les gens sont ouverts et sont heureux d’avoir la possibilité de parler à des représentants du gouvernement pour partager leurs idées. Elle a ajouté «qu’il faut écouter les citoyens qui travaillent au quotidien dans ce milieu-là pour connaitre les vrais besoins».

Les plus lus

Le GIRAM déplore la démolition de maisons en rangée sur la rue Saint-Laurent

Dans un échange de courriels avec le Journal, le vice-président du Groupe d'initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM), Gaston Cadrin, a déploré la démolition de maisons en rangée «patrimoniales» sur la rue Saint-Laurent, près de l'intersection avec la rue Montcalm. La destruction du complexe surplombant le Parcours des Anses et le fleuve Saint-Laurent s'est amorcée hier.

Troisième lien : Québec opte pour le tunnel

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, a indiqué, le 27 juin, que le gouvernement provincial a choisi la solution du tunnel pour le troisième lien routier interrives qu’il désire construire entre Québec et Lévis.

Annonce d'Ottawa à la Davie : la CSN en colère

Par voie d'un communiqué du conseil central Québec-Chaudière-Appalaches, la CSN, le syndicat qui représente les travailleurs du Chantier Davie, a vertement critiqué le processus qui mènera à l'octroi par le gouvernement fédéral d'un contrat de construction de deux traversiers par le chantier maritime lévisien.

Tunnel Québec - Lévis : cris de joie dans la région

La décision du gouvernement provincial d'opter pour le scénario d'un tunnel sans transit par l'île d'Orléans entre Lévis et Québec à l'est pour le projet de troisième lien routier interrives a été bien accueillie par plusieurs intervenants du Grand Lévis.

Un contrat fédéral de 500 M$ pour la Davie

Un nouveau contrat de 500 M$ sur cinq ans a été attribué au chantier lévisien Davie, pour l’entretien de trois frégates de classe Halifax de la Marine nationale canadienne, par le gouvernement fédéral qui en a fait l’annonce ce 16 juillet, à Lévis.

Taxe sur l’essence : près de 82 M$ pour les municipalités de Bellechasse

La députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, au nom de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, a annoncé, le 25 juin, que 29 municipalités de la circonscription de Bellechasse, dont la Ville de Lévis, bénéficieront d’un montant de 81 973 909 $, consenti dans le cadre du Fonds de la taxe sur l’essence fédéral et de la contribution du gouvernement du Québec pour l...

15,6 M$ pour les routes de Lévis

En pleine saison des travaux routiers, la Ville de Lévis a présenté, le 4 juillet, son plan de match détaillé pour la réfection de rues en 2019. Comme déjà annoncé, la municipalité consentira un investissement record de 15,6 M$, dans le cadre de la première année d’existence de son plan quinquennal pour s’attaquer à la dégradation rapide de ses infrastructures routières.

Le SSIL accueille 15 nouveaux pompiers

La Ville de Lévis a tenu, le 14 mai, une cérémonie officielle au cours de laquelle 15 nouveaux membres du Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIL) ont prêté serment. Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a pris part à la cérémonie en compagnie d’Amélie Landry, présidente du Comité consultatif sur la sécurité publique et la circulation et conseillère municipale. 

Tunnel Québec-Lévis : une annonce qui comble Lehouillier

La décision du gouvernement provincial d’opter pour le scénario d’un tunnel entre les autoroutes 20 et 40 pour le futur troisième lien routier interrives satisfait grandement le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Le conseil municipal du 8 juillet en bref

Le conseil municipal tenait sa dernière séance ordinaire avant la saison estivale à l'hôtel de ville de Lévis, le 8 juillet. Voici donc en résumé les principaux éléments abordés par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.