Parce qu'elle n'a pas été consultée et parce que cela pourrait créer un précédent...

...la Ville de Lévis rejette la demande de contribution financière que lui a adressée la mairesse de la Ville de Québec, Andrée Boucher.

 

Alain Lessard

IciLevis.com

Mardi, 20 mars 2006

 

C'est à l'unanimité que les élus municipaux ont accepté cette position exprimée à la séance régulière du Conseil de ville de Lévis hier soir.

 

Rappelons que, selon l'entente de principe intervenue entre le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Michel Després, et la mairesse de Québec, les déficits annuels d'opération devaient être pris en charge par la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) et ses constituantes. La quote-part de la Ville de Lévis était fixée à 15 %, ce qui représentait une facture annuelle de 750 000 dollars.

 

Bien qu'elle ait donné son appui à la sauvegarde du Jardin zoologique de Québec le 16 janvier dernier, Mme Roy-Marinelli ne s'était pas engagée financièrement. Elle avait demandé que la Ville de Lévis soit impliquée dans la négociation de l'entente de principe entre le gouvernement du Québec et la Ville de Québec, ce qui n'a pas été respecté.

 

« Nous avons été un partenaire positif dans ce projet, mais on ne nous a jamais consulté ni invité à la table de décision. Les tractations n'ont toujours impliqué que Mme Boucher et M. Després. La mairesse de Québec n'a pas su profiter de notre ouverture », a indiqué Mme Roy-Marinelli.

 

Parce qu'elle n'a pas été consultée, la Ville de Lévis est privée de connaître la portée exacte du projet proposé et la structure de propriété envisagée, de même que la viabilité du zoo à long terme, son positionnement stratégique par rapport aux autres zoos et ses éventuelles retombées économiques pour Lévis.

 

En outre, la Ville craint qu'un tel projet crée un précédent qui pourrait s'étendre à d'autres équipements et infrastructures à caractère public relevant du gouvernement du Québec. Cela aurait pour effet d'imposer aux contribuables de Lévis et de la région une charge financière lourde, imprévue et injustifiée.

 

Si l'on s'en tient à l'avis donné par le ministre responsable à la mairesse de Québec, le Jardin zoologique de Québec fermera ses portes le 31 mars prochain à moins que la Ville de Québec n'assume seule les déficits annuels d'opération.

 

« Le gouvernement du Québec tente de camoufler son désengagement en laissant les citoyens se débrouiller avec les problèmes financiers. En exigeant que la CMQ assume les déficits d'opération, le ministre Després fait porter l'odieux de la décision de fermer le zoo aux élus municipaux »,  a dénoncé le conseiller Jean-Claude Blanchard.

Les plus lus

Un parc bonifié entre Saint-Jean et Saint-Romuald

C’est en compagnie de collègues du conseil municipal ainsi que de bénévoles que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté, le 13 décembre, les améliorations apportées cette année au parc multifonctionnel de la Rivière-Etchemin. Plusieurs de ces nouveautés profiteront aux utilisateurs du centre de ski de fond Les Sentiers La Balade de Saint-Jean-Chrysostome, un organisme lévisien situé dans...

Budget 2019 : hausse de 3,5 % des taxes municipales

Avec une augmentation des taxes de 3,5 % en moyenne en 2019, les contribuables lévisiens subiront la plus forte hausse depuis 2012, année qui avait été marquée par une majoration de 3,7 %. La hausse annoncée financera la remise à niveau des infrastructures routières ainsi que d’aqueduc et d’égouts.

Des choix de développement qui suscitent la critique

Le budget 2019 de la Ville de Lévis présenté lundi dernier en conseil municipal est «fiscalement inquiétant», estime dans un communiqué Sébastien Bouchard-Théberge. L’ancien candidat au poste de conseiller municipal dans Christ-Roi en 2017, critique un développement basé sur l’étalement urbain plutôt que le milieu de vie.

L'augmentation de taxes suscite des critiques

À la suite de l'adoption du budget 2019 de la Ville de Lévis, des citoyens ont profité de la période de questions de la séance ordinaire suivant la séance extraordinaire dédiée au budget pour partager leurs critiques face à l'exercice financier réalisé par l'administration Lehouillier. C'est principalement l'augmentation moyenne de 3,5 % du compte de taxes qui a provoqué une certaine déception.

Davie - Lettre ouverte de la CSN

La présidente du conseil central Québec-Chaudière-Appalaches de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Ann Gingras, commente dans cette lettre ouverte la situation du Chantier Davie.

Blaney critique les «échecs monumentaux» de Trudeau

À quelques heures de la fin de la session parlementaire à Ottawa, le député conservateur de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a dressé, le 13 décembre, un bilan des derniers mois. L’élu fédéral a alors profité de l’occasion pour s’en prendre au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, puisque le chef libéral n’a fait que décevoir, selon M. Blaney.

Le conseil municipal du 17 décembre en bref

Après avoir adopté en séance extraordinaire le budget 2019 de la Ville de Lévis et son programme triennal d'immobilisations, le conseil municipal s'est réuni en séance ordinaire, le 17 décembre. Voici un résumé des points marquants qui ont été discutés lors de cette réunion.

La CSN veut que Québec commande des traversiers à la Davie

Fort du fait qu’un seul navire ait été en fonction à la traverse Québec-Lévis pendant le temps des Fêtes en raison d’un bris sur l’autre bateau assigné à cette traverse, le conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) estime que cet événement est la preuve que le gouvernement provincial doit commander de nouveaux traversiers pour ce lien interriv...

Budget 2019 : les Lambertins auront des hausses de taxes de plus de 3 %

C’est le 17 décembre dernier que le conseil municipal de Saint-Lambert-de-Lauzon a adopté les prévisions budgétaires de la municipalité pour 2019. Chaque type de contribuable lambertin devra faire face à une hausse moyenne de plus de 3 % au cours des prochains mois.

Conseil en bref : le maire ouvre la porte à un prochain mandat

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu le 14 janvier dernier.