Une présentation de
Art • Culture • Tourisme
Jean-Jacques Pelletier devin'
Publié le 16 novembre 2009 14h20

L'auteur lévisien Jean-Jacques Pelletier vient de lancer le dernier tome de la série des « Gestionnaires de l'apocalypse », « La Faim de la Terre ». Dons divinatoires, hasard de la vie ou lecture lucide de la réalité'

Dans ce roman, Jean-Jacques Pelletier traite de corruption dans l'attribution de gros contrats par un maire, de manipulation de l'information par certains politiciens, de pandémie, de complot d'une entreprise pharmaceutique dans la commercialisation d'un vaccin, de la fusion mafia/entreprise entrainant chantage, pots de vin, menaces, voies de faits.

Un roman tout à fait d'actualité, qui a pourtant été écrit sur une période de quatre ans et dont le plan a été construit il y a plus de 10 ans.

Perçu comme un vulgarisateur de l'actualité mondiale, Jean-Jacques Pelletier apprend à ses lecteurs à ne pas se contenter de ce que les décideurs disent, à se poser des questions et à faire des liens entre les événements de l'actualité qui semblent à première vue disparates.

La série des Gestionnaires de l'apocalypse est une suite de romans qui se situent dans l'univers des intrigues internationales et qui explorent diverses conséquences, notamment pour le Québec, de l'internationalisation des mafias. L'auteur s'attarde aux thématiques de la mise en scène des discours de pouvoir de toute nature, de l'utilisation des droits démocratiques et des médias par les groupes mafieux pour s'établir une façade économique légitime, ainsi que de la tentation qui guette les gouvernements d'utiliser des techniques musclées de contrôle de la population face à la montée de la criminalité.

Dans le tout dernier tome, La Faim de la Terre, il est question de manipulations qui ont des effets sur le plan de l'humanité entière : les céréales, l'eau, la maladie. Il y a les enjeux apparents : terrorisme, précarité de l'environnement planétaire, bêtise de certaines idéologies… Il s'agit aussi d'un roman sur les ravages de la pensée à court terme et les plans utilitaires à courte vue, sur le danger des embrigadements, sur la folie de certaines obsessions irrationnelles, y incluant l'attachement irrationnel à la rationalité, qu'il s'agisse de rationalité économique, politique, militaire ou médiatique. (N.ST-P.)

Événements & divertissement
Recevez notre bulletin
Recevez toutes nos nouveautés automatiquement. Nouvelles, concours, coupons rabais, alertes...

Abonnez-vous ici
Devenez bénévole
Le bénévolat... Une précieuse ressource !
Offre d'emplois, services offerts,
nouvelles et bien plus...

Venez nous rencontrer