Avec l'exposition 2G4E (ToGether ForEver), présentée jusqu'au 5 juin au Centre d'artistes Regart, l'artiste multidisciplinaire Mathieu Lévesque invite les amateurs d'art lévisiens à revoir leur définition de la peinture, de la sculpture et de l'architecture avec une audacieuse installation aux allures uniques.

Par Raphaël Lavoie
raphaellavoie@journaldelevis.com

Difficile de manquer l'imposante poutre blanche traversant la galerie, tout comme l'immense dégradé de couleurs peint sur le mur d'en face, dont les reflets colorent la longue structure architecturale. 

Au-delà de la simple exposition, les visiteurs de Regart auront l'impression de pénétrer à l'intérieur même d'une œuvre de Mathieu Lévesque en visitant 2G4E au cours des prochaines semaines.

Cela dit, pour l'ancien graffeur, les installations de cette taille n'ont plus rien d'inhabituel. Voulant repousser les limites du tableau, il se sert des espaces d'expositions comme une seule et unique grande toile, où tous les éléments présentés forment un tout, s'influençant les uns et les autres.

«Je m'intéresse beaucoup à ce qui se passe à l'extérieur du tableau, donc nécessairement le contexte. […] Le reflet de couleur colore même les gens. Donc, la limite n'est pas discernable», explique-t-il.

Au sein de l'exposition, les visiteurs pourront ainsi découvrir que l'artiste montréalais s'est approprié les murs de Regart en y appliquant de la peinture suivant différentes techniques, de la plus soignée jusqu'au plus brouillon, à la cannette, au rouleau ou au minuscule pinceau.

Ce faisant, Mathieu Lévesque souhaite représenter l'éventail de possibilités qui s'offre au peintre lorsqu'il remplit une surface.

2G4E hébergera par ailleurs également des tableaux du diplômé en arts visuels de l'UQAM. Encore là, il revisite complètement la forme du médium : dessinée par ordinateur, la forme de la toile est ensuite découpée et assemblée par Lévesque, qui ne peint au final en couleur que les côtés du tableau.

«Normalement, la bordure d'un tableau dans la définition classique, ça sert à stopper le regard, tandis que moi, la bordure est un peu un agent de liaison entre l'extérieur et l'intérieur. Pour moi, l'extérieur fait autant partie de l'espace pictural. J'inverse toutes les composantes de base», soutient l'artiste. 

Soulignons en terminant que pendant la même période, le centre d'artistes en arts visuels présentera également en vitrine le projet Puerpéralité de la membre-artiste Laurie St-Onge Dostie dans la Vitrine des membres et le travail sonore de François Chamberland, qui sera quant à lui en écoute libre dans la galerie.

Crédit photo : Charles-Frédérick Ouellet

Les plus lus

Flip en demi-finale de Révolution

La troupe féminine Flip de l'école de danse lévisienne District.Mao poursuit son parcours de rêve au concours de danse Révolution. En effet, les neuf Lévisiennes se sont qualifiées pour la demi-finale de l'émission présentée sur les ondes de TVA.

Flip ne survit pas à la demi-finale de Révolution

L'aventure de la troupe Flip de l'école de danse lévisienne District.Mao à Révolution est terminée. En effet, les Lévisiennes ont été éliminées en demi-finale du concours télévisé de danse, étape présentée hier sur les ondes de TVA.

Du théâtre au Cégep 

Les étudiants des première et deuxième années du programme Littérature, théâtre et création du Cégep de Lévis-Lauzon présentent leur spectacle de fin de session les 5 et 12 décembre.

Quatre artistes hors pairs deviennent M. Chandler

Ian Kelly et Magneto Trio sont M. Chandler. De cette rencontre musicale sont nées de nouvelles créations que le groupe présentera le 24 novembre sur la scène de L’Anglicane.

M. Fable présentera son œuvre complète

Toujours la tête remplie de fables, le fabuliste lévisien Pierre Simard, alias M. Fable, accouchera bientôt d’une série de livres où les amateurs de ce style littéraire pourront retrouver son œuvre complète.

Guy Bélanger et le Sommet blues acoustique reviennent à L'Anglicane

Guy Bélanger et ses musiciens ont concocté un concert blues relevé auquel ils ont convié des invités de renom, Michael Jerome Browne et Harrison Kennedy. Réunis sur la scène de L’Anglicane le 22 novembre, ils présentent le Sommet Blues Acoustique, une soirée incontournable pour les amateurs du genre.

Les Voix d’hommes chantent avec Marc Hervieux

Le chœur formé de trente chanteurs masculins possède un son unique. Les Voix d’hommes de l’Etchemin donneront un concert le 9 février, à l’église de Saint-Romuald. Le ténor Marc Hervieux se joindra à l’ensemble avec qui il interprètera des chansons de son dernier album.

Une nouvelle acoustique pour l'Orchestre symphonique de Lévis

Un nuage acoustique s’élève au dessus des 60 musiciens de l’Orchestre symphonique de Lévis depuis cet été. Installée dans le chœur de l’église Saint-David-de L’Auberivière, la nouvelle structure améliore l’environnement sonore en corrigeant la réverbération du son.

Noël avec l’Orchestre d’harmonie des Chutes

L’Orchestre d’harmonie des Chutes (OHDC) présentera le premier concert de sa 25e saison, Amour, délice et orgue, le 24 novembre, à l’église de Saint-Jean-Chrysostome.

Féérie de Noël avec le Chœur du Cégep de Lévis-Lauzon

Le Chœur du Cégep Lévis-Lauzon présente sa Féérie de Noël en compagnie de ses invités, le trio de voix masculines lévisien Caléro, formé des ténors Jacob Roberge et Daniel-S. Côté ainsi que le baryton Denis Lamontagne. L’ensemble donnera son concert de Noël le 2 décembre, à l’église Notre-Dame-de-la-Victoire de Lévis.