Marc-Antoine Hallé

Festivent Ville de Lévis s’agrandit, encore une fois cette année, en faisant des investissements supplémentaires au niveau de la programmation de sa 36e édition, qui aura lieu du 1er au 5 août prochain.

Par gabriellebreton@journaldelevis.com

Afin de plaire à sa clientèle, Festivent demeure à l’affût des dernières tendances musicales. Les quelque 200 000 visiteurs présents chaque année découvriront en 2018 donc de nouveaux styles musicaux.

En plus d’innover côté musical, l’équipe du Festivent va inaugurer un tout nouveau site au Carrefour St-Jean afin d’y installer la scène Hydro-Québec.

L’espace du Parc Champigny conserve donc la scène Loto-Québec, la scène de la Famille, la place des Manèges, la place de la Famille ainsi que la place des Montgolfières. Les festivaliers pourront ainsi voyager entre les deux sites du festival en moins de deux minutes de marche.

En plus du nouveau site, le Festivent met à la disposition des festivaliers une nouvelle terrasse avec vue sur les spectacles et les montgolfières. Également, Festivent Ville de Lévis a dévoilé aujourd’hui une nouvelle promotion exclusive à son site Internet, le passeport LÈVE-TÔT. Ce dernier permet un accès pour les cinq jours de l’événement à un prix moindre que le passeport régulier.

Soulignons finalement que la programmation officielle de la 36e édition de Festivent sera dévoilée le 30 mai prochain.

 

Les plus lus

Un hiver de découvertes au Vieux Bureau de Poste

La salle de spectacle lévisienne propose plus d’une trentaine de rendez-vous culturels aux styles variés dans sa programmation hivernale. Étoile montante de l’humour, le très coloré Simon Delisle donnera le coup d’envoi à cette nouvelle programmation le 17 janvier.

Dénoncer à l’aide de l’art urbain

Originaire de Lévis et âgé de 25 ans, celui que l’on surnomme Rafa Scöff est ce qu’on peut appeler un peintre urbain. À l’aide de la peinture en aérosol et à l’huile, Scöff dépeint les injustices sociales. Le Lévisien participait à son premier vernissage, le 15 décembre dernier.

Une bouffée de chaleur dans la grande froidure

Comme il en a pris l’habitude depuis quelques années, le Lévisien Raymond Dionne nous offre encore une fois un récit de Noël «entièrement authentique», seul le nom du personnage étant fictif. Voici donc cette nouvelle aventure.

Un dessin pour Noël

À l’aube de Noël, l’auteure lévisienne Brigitte Allard nous propose un conte de circonstance. Bonne lecture!

L’Expo-Cadeaux prolongée

Présentée actuellement au Centre d’exposition Louise-Carrier, la 29e édition de l’Expo-Cadeaux est prolongée jusqu’au 30 décembre. L’exposition fermera ses portes au public les 25 et 26 décembre.

Une histoire de Mélissa Verreault qui fait peur

L’auteure lévisienne a participé à un recueil de nouvelles d’épouvante et d’horreur écrites au féminin. Si le genre attirent davantage un lectorat masculin, c’est peut-être parce que les femmes s’y reconnaissent peu? La collection La Shop renverse la vapeur avec Montres et fantômes.

Le Concours d’œuvres d’art toujours en cours

La période d’inscription pour le concours d’œuvres d’art est prolongée jusqu’au 4 janvier, a annoncé dans un communiqué Diffusion culturelle de Lévis.

Propositions attendues pour mettre la création en canne

Le centre d’artistes en art actuel Regart lance un appel à participation pour la 4e édition de son activité bénéfice, Encann’ 2019.

Un nouveau rendez-vous mensuel avec les ÉJVA

Les Événements Jeunesse Venite Adoremus ont lancé leur saison artistique 2019 avec une nouvelle série de sept messes d’artistes. Les Samedis des arts ÉJVA sont présentés chaque mois jusqu’en juin à l’église Notre-Dame-de-Lévis.

Rencontres artistiques dominicale à l’heure du thé

Un dimanche par mois le public a rendez-vous avec des écrivains, des conférenciers ou des artistes à la Maison natale de Louis Fréchette. À l’heure du thé débute le 27 janvier et promet des rencontres émouvantes, intrigantes,ludiques ou poétiques.