Le tigre du zoo est probablement l'animal le plus populaire auprès des visiteurs.

Le 36e Festivent Ville de Lévis a apporté quelques modifications à ses installations afin d’améliorer l’expérience de ses visiteurs. Parmi celles-ci, on retrouve l’aménagement d’un zoo dans la cour de l’École de l’Alizé et la réunion des services alimentaires au centre du site.

L’organisation du Festivent se félicitait d’avoir ajouté le zoo à son offre cette année. Le président, Philippe Faucher, s’est montré fier de cet ajout à la proposition du festival. «Au cours des dernières années, on a été très attractifs avec les jeux gonflables. Comme père de famille, je trouve ça le fun pour mes enfants, mais un peu moins pour moi. Je me suis promené sur le site et c’est fou le pouvoir d’attraction que le zoo a avec les adultes aussi. Ça nous permet d’aller chercher tous les festivaliers. Je suis agréablement surpris de l’engouement autour de cette nouvelle attraction», a expliqué M. Faucher.

En effet, il est possible d’observer des animaux exotiques de toutes sortes au zoo, comme des lémurs, kangourou, serpents, loup et même un tigre. On offre aussi des tours à dos de chameau. C’est le Papanack Zoo, basé en Ontario, qui offre cette nouvelle activité.

Un autre changement plus important à l’aménagement du site est le regroupement des kiosques alimentaires et food trucks au centre du site près de la scène principale. L’organisation voulait éviter que l’offre soit dispersée un peu partout sur le site tout en la laissant accessible à tous.

Des attractions à la tonne

Pour ceux qui se sont aventurés sur le site, il était difficile de ne pas remarquer la grande roue que l’on peut voir à la droite de la scène. L’organisation l’a placée à cet endroit afin de donner des photos spectaculaires de l’événement. Sans oublier l’aire pour les montgolfières au fond du site.

Une scène a été installée au Bistro SAQ où des chansonniers s’y produisent en début de soirée. Cette scène s’ajoute aux scènes Loto-Québec, Hydro-Québec et de la famille.

Au total, ce sont quatre scènes, 25 manèges et attractions, une vingtaine de jeux gonflables, huit aires de restauration et plusieurs autres attractions en tous genres qui occupent les quelque 80 000 mètres carrés du site du Festivent.

 

Première photo : Martin Lafrance, promoteur du Festivent, et Maurice Tanguay, qui est venu visiter le site.

Dernière photo : Guy Dumoulin, conseiller municipal, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, Maurice Tanguay, Martin Lafrance, Luc Babin, d'Ameublement Tanguay, Philippe Faucher, président du Festivent, et Jean Gosselin, directeur de Lévis Chrysler.

Les plus lus

Hit The Floor : le Showcase All-Stars à la maison

Le spectacle du dimanche soir, complet chaque année en quelques minutes, sera pour la première fois accessible en ligne aux spectateurs qui se procureront le lien de visionnement. La compétition internationale de danse multistyles revient à Lévis du 15 au 20 mai, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

Chanson, musique et théâtre dans les parcs de Lévis

Les spectacles en plein air et gratuits sont de retour cet été dans les parcs lévisiens. La programmation des Mercredis Courant d’Airs, du Théâtre ambulant et des Matinées classiques a été dévoilée par le Service des arts et de la culture de la Ville de Lévis.

L’agrandissement du VBP se prépare

Depuis le 1er avril, le Vieux Bureau de Poste (VBP) est fermé pour trois mois, en raison de travaux de mise aux normes. La salle de spectacle lévisienne rouvrira ses portes le 1er juillet, juste à temps pour le début du théâtre d’été. Ses bureaux ont été relocalisés à quelques pas et la billetterie reste ouverte.

Le Concert au crépuscule est de retour

Après deux ans d’absence en raison des travaux majeurs au fort Numéro-Un, le Concert au crépuscule fera son retour aux Forts-de-Lévis le 27 juillet prochain.

Weezer au Festivent?

Selon ce qu'a rapporté mardi soir Le Journal de Québec, Weezer serait l'une des têtes d'affiche de la 37e édition du Festivent Ville de Lévis.

Les caméras de Fernand Dansereau au Collège de Lévis

Le vieil âge et l’espérance, documentaire réalisé par Fernand Dansereau, est présentement à l’affiche au Clap de Loretteville Québec et au cinéma Cartier à Québec. Les spectateurs pourront y reconnaître le Collège de Lévis où quelques scènes ont été tournées.

Une troisième édition pour le FICL

C’est du 16 au 18 mai que se déroulera la troisième édition du Festival interactif de cinéma de Lévis (FICL) au Cégep de Lévis-Lauzon. Encore une fois, les amateurs lévisiens du septième art pourront découvrir chez eux des courts métrages d’ici et d’ailleurs tout en prenant part à des activités pour en savoir plus sur les coulisses du cinéma.

La Gamik vocale au Festival du Chant de Marin de Paimpol

En août, vingt choristes de Lévis et de Québec s’envoleront pour participer une seconde fois au Festival du Chant de Marin de Paimpol qui a lieu tous les deux ans sur le port de Paimpol, en Bretagne.

Révolution musicale signée Dominique Fils-Aimé

L’auteure-compositrice-interprète pétillante est reconnue sur la scène soul, jazz et R&B. Avec une énergie profonde et rebelle empreinte d’espoir, elle chante la liberté, d’une voix émouvante et puissante. Elle sera sur la scène de L’Anglicane le 25 avril avec ses chansons empreintes d’une grande humanité.

L’École de musique Jésus-Marie veut obtenir 40 000 $

C’est en présence de gens d’affaires, de donateurs et de politiciens que la 12e campagne de financement annuelle de l’École de musique Jésus-Marie (EMJM) a été lancée, le 25 avril dernier. Grâce à cette initiative qui sera cette année sous la présidence d’honneur de Steve Barakatt, compositeur et pianiste de renommée internationale originaire de Québec, l’institution du Vieux-Lauzon espère récolte...