Le tigre du zoo est probablement l'animal le plus populaire auprès des visiteurs.

Le 36e Festivent Ville de Lévis a apporté quelques modifications à ses installations afin d’améliorer l’expérience de ses visiteurs. Parmi celles-ci, on retrouve l’aménagement d’un zoo dans la cour de l’École de l’Alizé et la réunion des services alimentaires au centre du site.

L’organisation du Festivent se félicitait d’avoir ajouté le zoo à son offre cette année. Le président, Philippe Faucher, s’est montré fier de cet ajout à la proposition du festival. «Au cours des dernières années, on a été très attractifs avec les jeux gonflables. Comme père de famille, je trouve ça le fun pour mes enfants, mais un peu moins pour moi. Je me suis promené sur le site et c’est fou le pouvoir d’attraction que le zoo a avec les adultes aussi. Ça nous permet d’aller chercher tous les festivaliers. Je suis agréablement surpris de l’engouement autour de cette nouvelle attraction», a expliqué M. Faucher.

En effet, il est possible d’observer des animaux exotiques de toutes sortes au zoo, comme des lémurs, kangourou, serpents, loup et même un tigre. On offre aussi des tours à dos de chameau. C’est le Papanack Zoo, basé en Ontario, qui offre cette nouvelle activité.

Un autre changement plus important à l’aménagement du site est le regroupement des kiosques alimentaires et food trucks au centre du site près de la scène principale. L’organisation voulait éviter que l’offre soit dispersée un peu partout sur le site tout en la laissant accessible à tous.

Des attractions à la tonne

Pour ceux qui se sont aventurés sur le site, il était difficile de ne pas remarquer la grande roue que l’on peut voir à la droite de la scène. L’organisation l’a placée à cet endroit afin de donner des photos spectaculaires de l’événement. Sans oublier l’aire pour les montgolfières au fond du site.

Une scène a été installée au Bistro SAQ où des chansonniers s’y produisent en début de soirée. Cette scène s’ajoute aux scènes Loto-Québec, Hydro-Québec et de la famille.

Au total, ce sont quatre scènes, 25 manèges et attractions, une vingtaine de jeux gonflables, huit aires de restauration et plusieurs autres attractions en tous genres qui occupent les quelque 80 000 mètres carrés du site du Festivent.

 

Première photo : Martin Lafrance, promoteur du Festivent, et Maurice Tanguay, qui est venu visiter le site.

Dernière photo : Guy Dumoulin, conseiller municipal, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, Maurice Tanguay, Martin Lafrance, Luc Babin, d'Ameublement Tanguay, Philippe Faucher, président du Festivent, et Jean Gosselin, directeur de Lévis Chrysler.

Les plus lus

L’urgence de Stat reprend vie

Après trois ans d’attente, les amateurs de la série de bandes dessinées Stat peuvent dévorer un nouveau tome des aventures médicales humoristiques imaginées par l’infirmier auxiliaire Yves Lessard et l’urgentologue à l’Hôtel-Dieu de Lévis François Paquet. En effet, le dessinateur et le scénariste derrière cette œuvre du neuvième art ont lancé, le 27 septembre à Lauzon, le troisième volet de Stat :...

Journées de la culture : une foule d’activités

La 22e édition des Journées de la culture se tiendra à Lévis du 28 et 30 septembre. Une foule d’activités est organisée pour célébrer les arts et la culture dans plusieurs villes de Chaudière-Appalaches et partout au Québec, sous la thématique des mots.

Korine Côté en mode autodérision au VBP

En rodage de son deuxième one woman show, Gros plan, la percutante humoriste Korine Côté s’arrêtera au Vieux Bureau de Poste (VBP) les 26 et 27 septembre pour y dévoiler sans pudeur tous les travers, différences et bizarreries qui la rendent si unique.

D’un atelier est née une exposition

Riopelle chez les ados, en cours à la bibliothèque Albert-Rousseau à Saint-Étienne-de-Lauzon, rassemble des œuvres inspirées du peintre québécois et créées par des jeunes du 121e Groupe Scout en compagnie de l’artiste lévisienne Ghislaine Riendeau lors d’un atelier. L’exposition est prolongée jusqu’au 12 décembre.

Les conteurs débarquent en ville

Raconteurs d’histoires et faiseurs de mots reviennent à Lévis partager leurs fabuleux récits. Du 11 au 21 octobre, la 16e édition du Festival international du conte Jos Violon habitera divers lieux de la ville, le temps d’un voyage en compagnie de Michel Lessard, David Goudreault et d’autres artistes de la parole.

26e Vente aux enchères d’œuvres d’art de DCL

Le Centre d’exposition Louise-Carrier présente du 7 au 21 octobre, l’exposition des œuvres sélectionnées pour la 26e Vente aux enchères d’œuvres d’art. Réalisée au profit des artistes et de Diffusion culturelle de Lévis (DCL), la vente se tiendra le 24 octobre.

Un piano sous les chandelles à Lévis

Dans une ambiance feutrée et propice à l’écoute, les spectateurs pourront vivre un concert placé sous le sceau de la noblesse, de la dignité, de la grâce et de l’émerveillement. Alejandra Cifuentes Diaz interprètera certains des plus grands chefs-d’œuvre romantiques.

Rencontre avec un rockeur québécois

Stéphane Parenteau sera de passage à Lévis pour présenter Pourquoi?, avant une tournée partout au Québec. L’artiste rock québécois fera une prestation tirée de cet album, sorti en novembre dernier, sous le label de Véronique Labbé et distribution Select.

Une soirée avec Maude Audet au VBP

L’auteure-compositrice-interprète Maude Audet, sera de passage au Vieux Bureau de Poste (VBP), le 5 octobre prochain. Un an après la sortie de son deuxième album, Comme une odeur de déclin, l’artiste originaire de Québec viendra présenter son spectacle accompagnée de ses musiciens. Elle promet une soirée intimiste dans la salle du VBP.

Flip fait sa marque à Révolution

Championnes du monde de danse hip-hop, la troupe Flip, de l'école de danse lévisienne District.Mao, se démarque encore une fois au petit écran.