Le tigre du zoo est probablement l'animal le plus populaire auprès des visiteurs.

Le 36e Festivent Ville de Lévis a apporté quelques modifications à ses installations afin d’améliorer l’expérience de ses visiteurs. Parmi celles-ci, on retrouve l’aménagement d’un zoo dans la cour de l’École de l’Alizé et la réunion des services alimentaires au centre du site.

L’organisation du Festivent se félicitait d’avoir ajouté le zoo à son offre cette année. Le président, Philippe Faucher, s’est montré fier de cet ajout à la proposition du festival. «Au cours des dernières années, on a été très attractifs avec les jeux gonflables. Comme père de famille, je trouve ça le fun pour mes enfants, mais un peu moins pour moi. Je me suis promené sur le site et c’est fou le pouvoir d’attraction que le zoo a avec les adultes aussi. Ça nous permet d’aller chercher tous les festivaliers. Je suis agréablement surpris de l’engouement autour de cette nouvelle attraction», a expliqué M. Faucher.

En effet, il est possible d’observer des animaux exotiques de toutes sortes au zoo, comme des lémurs, kangourou, serpents, loup et même un tigre. On offre aussi des tours à dos de chameau. C’est le Papanack Zoo, basé en Ontario, qui offre cette nouvelle activité.

Un autre changement plus important à l’aménagement du site est le regroupement des kiosques alimentaires et food trucks au centre du site près de la scène principale. L’organisation voulait éviter que l’offre soit dispersée un peu partout sur le site tout en la laissant accessible à tous.

Des attractions à la tonne

Pour ceux qui se sont aventurés sur le site, il était difficile de ne pas remarquer la grande roue que l’on peut voir à la droite de la scène. L’organisation l’a placée à cet endroit afin de donner des photos spectaculaires de l’événement. Sans oublier l’aire pour les montgolfières au fond du site.

Une scène a été installée au Bistro SAQ où des chansonniers s’y produisent en début de soirée. Cette scène s’ajoute aux scènes Loto-Québec, Hydro-Québec et de la famille.

Au total, ce sont quatre scènes, 25 manèges et attractions, une vingtaine de jeux gonflables, huit aires de restauration et plusieurs autres attractions en tous genres qui occupent les quelque 80 000 mètres carrés du site du Festivent.

 

Première photo : Martin Lafrance, promoteur du Festivent, et Maurice Tanguay, qui est venu visiter le site.

Dernière photo : Guy Dumoulin, conseiller municipal, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, Maurice Tanguay, Martin Lafrance, Luc Babin, d'Ameublement Tanguay, Philippe Faucher, président du Festivent, et Jean Gosselin, directeur de Lévis Chrysler.

Les plus lus

Dénoncer à l’aide de l’art urbain

Originaire de Lévis et âgé de 25 ans, celui que l’on surnomme Rafa Scöff est ce qu’on peut appeler un peintre urbain. À l’aide de la peinture en aérosol et à l’huile, Scöff dépeint les injustices sociales. Le Lévisien participait à son premier vernissage, le 15 décembre dernier.

Une histoire de Mélissa Verreault qui fait peur

L’auteure lévisienne a participé à un recueil de nouvelles d’épouvante et d’horreur écrites au féminin. Si le genre attirent davantage un lectorat masculin, c’est peut-être parce que les femmes s’y reconnaissent peu? La collection La Shop renverse la vapeur avec Montres et fantômes.

Le Concours d’œuvres d’art toujours en cours

La période d’inscription pour le concours d’œuvres d’art est prolongée jusqu’au 4 janvier, a annoncé dans un communiqué Diffusion culturelle de Lévis.

Un nouveau rendez-vous mensuel avec les ÉJVA

Les Événements Jeunesse Venite Adoremus ont lancé leur saison artistique 2019 avec une nouvelle série de sept messes d’artistes. Les Samedis des arts ÉJVA sont présentés chaque mois jusqu’en juin à l’église Notre-Dame-de-Lévis.

Rencontres artistiques dominicale à l’heure du thé

Un dimanche par mois le public a rendez-vous avec des écrivains, des conférenciers ou des artistes à la Maison natale de Louis Fréchette. À l’heure du thé débute le 27 janvier et promet des rencontres émouvantes, intrigantes,ludiques ou poétiques.

Des dessins d’enfants dans les vitrines de Saint-Nicolas

Treize dessins d’enfants sont exposés dans les vitrines de Place Saint-Nicolas et de l’Espace Marie-Victorin depuis le 14 décembre. Les créations ont été sélectionnées par un jury parmi plus de 300 dessins reçus dans le cadre d’un concours organisé par Revitalisation Village Saint-Nicolas.

L’humour imagé de Simon Delisle au VBP

En rodage de son premier one man show, Sur la table à dessin, le dynamique Simon Delisle sera de passage sur la scène du Vieux Bureau de Poste le 17 janvier, armé de numéros aussi imagés qu’hilarants.

Du théâtre improvisé pour petits et grands

Le groupe d’improvisateurs Premières théâtre spontané s’installe dans les locaux de l’Espace jeunesse Espéranto à Lévis pour sa saison hivernale. Premières donnera le coup d’envoi à sa troisième année d’existence le 19 janvier prochain.

Pierre Laliberté y met les formes

Le Foyer des Arts du Centre de congrès et d’exposition de Lévis accueille des œuvres de l’artiste lévisien Pierre Laliberté jusqu’au 28 février.

Le chœur Gospel station 8 recrute des choristes

La période de recrutement est en cours depuis début janvier. Gospel Station 8 est à la recherche de choristes féminins et masculins de tous horizons qui souhaitent rejoindre un groupe dynamique.