Quand Justin Caron a eu l’idée d’organiser un festival de métal, son père Patrick, l’a soutenu dans le projet. C’est maintenant ensemble qu’ils continuent l’aventure.

Un an plus tard, âgé maintenant de 13 ans, Justin Caron revient avec la seconde édition du festival de métal qu’il a créé. Le Metalelujah Fest se tiendra cette fois sur la Rive-Sud au Fenil Bleu à Beaumont, les 10 et 11 août. Au total, 13 groupes sont à l’affiche lors des deux soirées.

Lors de la première édition organisée en août dernier à la salle Multi du complexe de la Méduse à Québec, le public un peu timide n’avait pas découragé l’amateur de musique, qui s’est lancé une nouvelle fois dans l’aventure grâce à l’expérience acquise et les contacts déjà noués. Il espère voir son festival grossir d’année en année et devenir de plus en plus connu.

Cette année, le jeune organisateur a privilégié un lieu plus abordable et sur la Rive-Sud, pour mettre le paquet sur la programmation et inviter des  groupes plus connus.

Au départ, c’était parce qu’il ne pouvait pas aller voir les spectacles de ses groupes favoris en raison de son âge, que Justin a organisé le premier Metalelujah Fest dans une salle où même les moins de 18 ans pouvaient entrer. Puisque l’événement déménage dans un bar, il n’aura plus l’âge requis pour profiter des concerts, mais compte bien rencontrer et prendre une photo avec chacun des groupes.

Un programme comme il aime

Qu’à cela ne tienne, Justin ne cache pas son plaisir à construire la programmation et contacter les différents groupes pour les inviter.

«Ce sont des groupes que je connais et que je trouve bons. Je les contacte, explique-t-il, tout simplement. Je dis que ça va être cool et que c’est notre deuxième festival. Ils disent pas mal toujours oui. L’année passée, ils pensaient que c’était une blague. Maintenant, ils savent qui je suis.» Et ce qu’il aime par dessus tout, c’est de «les voir performer et savoir que c’est moi qui les ai invités». Cette année, Justin se réjouit de la présence d’un de ses groupes préférés, Vital Remains, qui viendra de Virginie aux États-Unis. 

Un blitz musical 
«On fait ça pour le trip de la musique. Ils aiment faire des spectacles et on leur offre une bonne occasion de faire un festival», ajoute son père Patrick, qui l’accompagne dans ce projet. «Ça commence vers 19-20h jusqu’à minuit. Les premiers groupes jouent une trentaine de minutes, les autres autour d’une heure. C’est comme un blitz. Les gars de band, ils débarquent leurs affaires, les autres embarquent, tout va bien. C’est parfait!»

C’est de son père que le jeune Lévisien tient son goût prononcé pour le métal. Initié au son de Metallica, il a suivi son propre chemin en écoutant de la musique sur Internet. De lien en lien, et de groupe en groupe, Justin a fait de nouvelles découvertes grâce à Facebook et YouTube. À deux, ils organisent tout de A à Z, avec l’aide de leur famille et de proches.

Affiches, chandails, instruments et location des lumières, rien n’est laissé au hasard par les organisateurs qui ont appris comment s’y prendre, avec beaucoup d’audace, un peu de débrouillardise, et surtout en le faisant. Grâce à tous les efforts, le festival a déjà gagné en visibilité sur les réseaux sociaux. «Ça va être une belle fin de semaine!», prévoient-ils. 

Information et programmation sur la page Facebbok Metalelujah Festival.

 

Les plus lus

Hit The Floor : le Showcase All-Stars à la maison

Le spectacle du dimanche soir, complet chaque année en quelques minutes, sera pour la première fois accessible en ligne aux spectateurs qui se procureront le lien de visionnement. La compétition internationale de danse multistyles revient à Lévis du 15 au 20 mai, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

Chanson, musique et théâtre dans les parcs de Lévis

Les spectacles en plein air et gratuits sont de retour cet été dans les parcs lévisiens. La programmation des Mercredis Courant d’Airs, du Théâtre ambulant et des Matinées classiques a été dévoilée par le Service des arts et de la culture de la Ville de Lévis.

L’agrandissement du VBP se prépare

Depuis le 1er avril, le Vieux Bureau de Poste (VBP) est fermé pour trois mois, en raison de travaux de mise aux normes. La salle de spectacle lévisienne rouvrira ses portes le 1er juillet, juste à temps pour le début du théâtre d’été. Ses bureaux ont été relocalisés à quelques pas et la billetterie reste ouverte.

Le Concert au crépuscule est de retour

Après deux ans d’absence en raison des travaux majeurs au fort Numéro-Un, le Concert au crépuscule fera son retour aux Forts-de-Lévis le 27 juillet prochain.

Weezer au Festivent?

Selon ce qu'a rapporté mardi soir Le Journal de Québec, Weezer serait l'une des têtes d'affiche de la 37e édition du Festivent Ville de Lévis.

Les caméras de Fernand Dansereau au Collège de Lévis

Le vieil âge et l’espérance, documentaire réalisé par Fernand Dansereau, est présentement à l’affiche au Clap de Loretteville Québec et au cinéma Cartier à Québec. Les spectateurs pourront y reconnaître le Collège de Lévis où quelques scènes ont été tournées.

La Gamik vocale au Festival du Chant de Marin de Paimpol

En août, vingt choristes de Lévis et de Québec s’envoleront pour participer une seconde fois au Festival du Chant de Marin de Paimpol qui a lieu tous les deux ans sur le port de Paimpol, en Bretagne.

Une troisième édition pour le FICL

C’est du 16 au 18 mai que se déroulera la troisième édition du Festival interactif de cinéma de Lévis (FICL) au Cégep de Lévis-Lauzon. Encore une fois, les amateurs lévisiens du septième art pourront découvrir chez eux des courts métrages d’ici et d’ailleurs tout en prenant part à des activités pour en savoir plus sur les coulisses du cinéma.

Révolution musicale signée Dominique Fils-Aimé

L’auteure-compositrice-interprète pétillante est reconnue sur la scène soul, jazz et R&B. Avec une énergie profonde et rebelle empreinte d’espoir, elle chante la liberté, d’une voix émouvante et puissante. Elle sera sur la scène de L’Anglicane le 25 avril avec ses chansons empreintes d’une grande humanité.

L’École de musique Jésus-Marie veut obtenir 40 000 $

C’est en présence de gens d’affaires, de donateurs et de politiciens que la 12e campagne de financement annuelle de l’École de musique Jésus-Marie (EMJM) a été lancée, le 25 avril dernier. Grâce à cette initiative qui sera cette année sous la présidence d’honneur de Steve Barakatt, compositeur et pianiste de renommée internationale originaire de Québec, l’institution du Vieux-Lauzon espère récolte...