CRÉDIT : AUDE MALARET

Pouvoir réaliser sa première exposition en milieu professionnel directement à la sortie du cégep, c’est l’opportunité offerte par le centre d’artistes en art actuel à un finissant du programme d’arts visuels. Le jeune artiste lévisien Charles David présente son installation Cadre vicieux dans la vitrine de Regart, jusqu’au 5 février.

Des cadres vides, des cadres pleins. Des cadres accrochés sur les murs et même suspendus, comme s’ils flottaient dans la vitrine du centre d’artistes en art actuel Regart. L’installation Cadre Vicieux/Vicious Frame de Charles David créée in situ propose une réflexion sur le cadre social et les contraintes à la création.

«J’utilise cet élément car, pour moi, c’est le plus grand symbole pour représenter la conformité. Les murs sont remplis de cadres dans lesquels j’ai mis des photos et des dessins qui représentent la superficialité. D’autres parlent des réseaux sociaux, du travail, de l’école», présente le jeune artiste. 

Charles David pointe du doigt une société conformiste «qui corrompt l’esprit et qui nous dirige dans une voie qui n’est pas nécessairement la meilleure pour nous, celle qui permet la création de soi et de réaliser ses passions».

Il estime que la routine et les cadres imposés par la société empêchent de se créer soi-même et nous embarque dans un cercle vicieux. Par les heures qui défilent, l’argent qui s’imprime, des éviers débordant de vaisselle, des factures, des papiers qui s’empilent et tombent, il montre toutes ces entraves à la liberté.

Lors de sa résidence dans l’atelier commun de Regart, le Lévisien a aussi travaillé sur la problématique du temps qu’il est difficile de consacrer à la pratique artistique lorsque ce sont les obligations quotidiennes qui dominent. «C’est ce que je vis en ce moment en travaillant à temps plein», souligne-t-il.

Plus réféchi que spontané

Pour créer son installation sculpturale, Charles David est resté fidèle à lui-même. «J’y suis allé avec mon feeling, ma façon de créer, mes propres idées, mes propres concepts. J’ai gardé mon style et j’y suis allé». Pour l’artiste, création rime avec réflexion. «J’y vais rarement sur le spontané et le ressenti. Je prémédite beaucoup mes créations», précise-t-il.

Après cette première opportunité, le jeune artiste entend poursuivre sur sa lancée afin de faire sa place ainsi que continuer à exposer dans sa ville et dans la région. Il n’a pour l’instant pas encore décidé s’il poursuivra à l’université où il se verrait plutôt dans des domaines comme le graphisme ou l’animation 3D.

Charles David a reçu le Prix Regart Cégep lors de la cérémonie précédant le vernissage des finissantes et finissants en arts visuels et médiatiques du Cégep de Lévis-Lauzon en mai dernier, à L’Anglicane. Sa démarche alliant la photographie et la peinture dans des installations qui rappellent les intérieurs domestiques a retenu l’attention du jury.

Dans la salle d’exposition, le public pourra découvrir Exposer son monde, le résultat des recherches artistiques de Stacy-Ann Olivier, lauréate du Prix Regart Maîtrise et finissante en arts visuels à l’Université Laval.

Le vernissage des deux expositions se tiendra le 25 janvier à partir de 18h, en présence des artistes. Les créations sont présentées jusqu’au 5 février.

Les plus lus

Lévis servira de décor à un court-métrage

Ancienne étudiante en cinéma au Cégep de Lévis-Lauzon qui a fait sa place dans le monde de la production cinématographique, Nellie Carrier a remporté un prix de 100 000 $ à un concours de scénario. Son court-métrage Boulevard 132 sera tourné à Lévis.

Rosalie Roberge quitte La Voix

La ronde des duels de cette 7e édition de La Voix s’est terminée le 31 mars. Face à Joel Brassard, la chanteuse lévisienne Rosalie Roberge a été éliminée de la compétition. Mais la jeune interprète a beaucoup appris de cette expérience et travaille déjà sur de nouveaux projets.

Rosalie Roberge met sa couleur à La Voix

Qualifiée le 10 mars pendant les auditions à l’aveugle, Rosalie Roberge se prépare à la prochaine étape du concours de chant télévisé. La Lévisienne aime jouer avec les tonalités jazz et soul dans des arrangements musicaux à son image. Elle tentera de séduire à nouveau son coach Alex Nevski lors de son duel dans les prochaines semaines.

Carte blanche à la comédienne Pascale Montpetit

La comédienne Pascale Montpetit lira l’œuvre de l’écrivaine Geneviève Amyot, dans le cadre de la série À l’heure du thé, à la Maison natale de Louis Fréchette, le 31 mars. Ces rencontres se tiennent chaque dernier dimanche du mois.

Découvrez le monde animal sous un autre angle

Diffusion culturelle de Lévis présente, du 7 avril au 5 mai au Centre d’exposition Louise-Carrier, l’exposition Animal Nation, œuvres de Sylvie Plante. Le vernissage aura lieu en présence de l’artiste le dimanche 7 avril à 13h30.

Les Denis Drolet complètement déjantés à L’Anglicane

Le duo humoristique des Denis Drolet sera de passage à L’Anglicane avec son spectacle En attendant le beau temps, le 11 avril prochain. Les spectateurs pourront assister au spectacle le plus fou et cinglé du duo bien connu du Québec.

À Portée de Voix ouvre ses portes

Le mercredi 10 avril, le Groupe vocal À Portée de Voix tiendra sa porte ouverte dans le but de recruter des nouveaux choristes pour la prochaine saison.

La virtuosité de Calum Graham au Juvénat

Considéré comme l’un des 30 meilleurs guitaristes de 30 ans et moins par le Acoustic Guitar Magazine grâce à sa technique de fingerpicking indescriptible, Calum Graham émoustillera les amateurs de guitare sèche au Juvénat Notre-Dame le 20 avril.

L’indiscipline artistique de la relève à Regart

Les finissants du programme d’arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon présentent leur première exposition, intitulée Indiscipliner, du 13 au 28 avril à Lévis, au Centre d’artistes en art actuel.

The Young Cast 3e au Showcase Hit The Floor Gatineau

La 6e édition de l’événement de danse Hit The Floor Gatineau a pris fin le 17 mars au Centre de congrès du Casino du Lac-Leamy. Encore une fois cette année, plusieurs troupes de l’école de danse lévisienne District.Mao se sont illustrées lors de la compétition.