Dominique Fils-Aimé écrit des chansons pour mettre «un baume unificateur sur les blessures historiques qui habitent encore notre mémoire collective». CRÉDIT : KEVIN MILLET

L’auteure-compositrice-interprète pétillante est reconnue sur la scène soul, jazz et R&B. Avec une énergie profonde et rebelle empreinte d’espoir, elle chante la liberté, d’une voix émouvante et puissante. Elle sera sur la scène de L’Anglicane le 25 avril avec ses chansons empreintes d’une grande humanité.

Présentée comme une artiste engagée, Dominique Fils-Aimé se définit plutôt comme une artiste «empathique». «L’engagement c’est pour l’armée», souligne-t-elle avec une pointe d’humour. Si elle lutte, c’est contre l’inégalité. Son rêve, c’est de voir un changement sans violence ni vengeance, qui vont souvent de paire avec la révolution.

L’artiste nous rappelle que nous portons en nous cette envie d’humanité et de ne pas l’oublier. «Plusieurs modèles d’inégalités subsistent aujourd’hui. L’envie de changement et d’évolution commune, qui émerge en réponse à ces modèles, est un des thèmes de l’album. Une révolution pacifiste. Ce qui est également l’essence du jazz : une invitation à la liberté», partage la chanteuse.

Dominique Fils-Aimé écrit pour mettre «un baume unificateur sur les blessures historiques qui habitent encore notre mémoire collective». Il faut connaître l’histoire pour ne pas la répéter, estime-t-elle. «Mais mon questionnement est toujours dirigé vers le futur et comment se débarrasser des barrières résiduelles.»

Des formes musicales libérées

D’origine haïtienne, Dominique Fils-Aimé a fait une entrée remarquée sur la scène musicale en 2018 avec son album Nameless. L’artiste montréalaise, qui se détache des standards de composition traditionnels, propose avec Stay Tuned! une œuvre axée sur des formes musicales libérées. Percutant et intense, l’album transcende les genres.

«Stay Tuned! parle de la révolution et du feu. Le rouge est donc la couleur qui représente le mieux l’album. Vu que c’est le deuxième opus de la trilogie qui commença dans le bleu tranquille d’un océan la nuit, nous passons maintenant à un mode de création plus libre et contrastée, comme le feu et ses différentes formes», présente l’auteure des 14 titres de l’album.

Sa voix à l’avant-plan, chaude, émouvante et puissante, porte un message social fort et sans équivoque, le tout enrobé d’un mélange d’influences qui vont du jazz à la soul, en passant par le gospel et le R&B.

«La musique traverse tous nos corps avec ses fréquences et parle d’âme à âme. D’humain à humain. Comme les styles musicaux découlent de nos âmes, elles portent en elles le bagage historique émotionnel de ses racines. Le livre aura les faits, tels que racontés par le vainqueur, la musique aura les émotions humaines, telles que racontées par les artistes.»

Réservations par téléphone au 418 838-6000 ou sur la billetterie en ligne de la salle, billetterie.langlicane.com.

Les plus lus

Un air de jazz dans les rues de Lévis

Pour une treizième année consécutive, le Festival Jazz etcetera fera vibrer le cœur du Vieux-Lévis, du 8 au 11 août. Jazz varié, blues, soul, funky et big band, les sonorités chaudes et rythmées résonneront dans les rues de la ville pendant quatre jours.

Le Chœur du Monde dans tous ses éclats

Le Chœur du Monde présentera son prochain concert au Cégep de Lévis-Lauzon, les 7 et 8 juin prochains à 20h.

Plus de rire que de peur au Vieux Bureau de Poste cet été

C’est une pièce qui fera frissonner les spectateurs même en pleine canicule (oui, le soleil finira bien par revenir). Une maison hantée et des personnages tous plus loufoques les uns que les autres servis par quatre jeunes comédiens débordants d’énergie. Cet été à Lévis le théâtre se déguste avec une bonne dose d’humour et une pointe de suspense.

La fascinante vie de Lionel Lefebvre

Jockey pendant plusieurs années aux États-Unis, le Lévisien Lionel Lefebvre a pu développer un grand talent artistique grâce à sa passion des chevaux. En plus de lui fournir une source d’inspiration inépuisable, son travail équestre lui a permis d’avoir les moyens pour suivre des cours afin de devenir peintre.

Des œuvres format mini à découvrir à Lévis

L’Internationale d’art miniature revient à Lévis du 16 juin au 1er septembre pour une 10e édition. Présenté par Diffusion culturelle de Lévis, l’événement se tient au Centre d’exposition Louise-Carrier, à L’Anglicane et à la bibliothèque Pierre-Georges-Roy.

Chaudière-Appalaches en œuvres cherche artistes

Le concours d’arts visuels qui s’adresse aux artistes de tous les niveaux la région, Chaudière-Appalaches en œuvres, est lancé. Organisée par le Musée Marius-Barbeau, cette deuxième édition se tient sous le thème Deuxième vie.

Théâtre Beaumont-St-Michel : passer un été à rire à s’en taper les cuisses

Carl Béchard, Amélie Grenier, Isabelle Drainville, Jacques Girard, Caroline Dardenne et Patric Saucier sont les six comédiens qui donneront vie à l’histoire La mallette rouge de Ray Cooney, adaptée par Reynald Robinson à la sauce bellechassoise, à partir du 21 juin au Théâtre Beaumont-Saint-Michel, et tout au long de l’été.

À la découverte de trésors de la Ville de Lévis

La Ville de Lévis présente son exposition Œuvres choisies du 6 juin au 1er septembre à la Galerie d’Art des Deux-Ponts de Saint-Nicolas.

Candidats recherchés pour le concours Chantons pour Elles

Les inscriptions pour la troisième édition du Concours Chantons pour Elles, organisée par la Fondation Jonction pour Elle, sont ouvertes. L’activité de financement permet de récolter des sous pour venir en aide aux femmes et aux enfants victimes de violence conjugale.