De gauche à droite, les quatre zones seront les Jardins littéraires, l’espace d’accueil, le lieu de rassemblement et le stationnement. CRÉDIT : COURTOISIE

La Maison natale de Louis Fréchette se prépare à un réaménagement complet de ses espaces extérieurs. La création, de ce qui prendra le nom de Jardins littéraires, est un projet majeur en trois phases. La première partie des travaux devrait être réalisée d’ici septembre prochain.

Proche de la piste cyclable du Parcours des Anses, la Maison natale de Louis Fréchette amorcera le développement de ses espaces extérieurs par l’aménagement d’une halte pour les visiteurs, les cyclistes et les promeneurs.

«On se met au niveau de la piste cyclable. On va comme en être une partie intégrante. Quand les gens vont circuler, ils vont découvrir un lieu. On veut créer un accès, une porte d’entrée vers la maison. Ce sera aussi un lieu de détente», illustre Christine Boutin, la directrice de la Maison natale de Louis Fréchette.

Entre le chemin qui borde le fleuve et l’entrée du bâtiment historique, un nouvel espace d’accueil sera installé. Les visiteurs y trouveront une terrasse et des tables de pique-nique. Plus tard, un kiosque d’information sera ajouté ainsi que des supports à vélo, une toilette et une fontaine à eau.

L’aménagement intégrera une œuvre d’art monumentale de l’artiste montréalais Stéphane Marceau ainsi que des arbres fruitiers, des arbustes à petites baies et autres plantes comestibles, dont les fruits pourront être cueillis par les glaneurs de passage et le public. 

Ce premier investissement représente un montant de 262 000 $. «On commence officiellement la phase 1 cette année. Donc, sous toute réserve et si on suit notre échéancier, cette phase devrait être faite en septembre», annonce-t-elle.

C’est la première étape d’un projet ambitieux en trois phases, les Jardins littéraires de la Maison natale de Louis Fréchette. Si toutes les phases existent déjà sur le papier, le plan directeur étant établi, le budget total pour mettre en œuvre l’ensemble des travaux reste à boucler. Dessins, coûts et échéanciers n’attendent plus que l’appui des bailleurs de fonds et des partenaires. 

Déjà, la Ville de Lévis s’est engagée à soutenir le projet, dont le coût total estimé s’élève à 800 000 $, pour un montant de 100 000 $ ainsi que la Caisse de Lévis et la Caisse de la Chaudière qui y contribueront ensemble à hauteur de 100 000 $. Des demandes de financements seront aussi adressées aux différents ministères et au Fonds du Canada pour les espaces culturels.

Une scène et un théâtre de verdure

Par l’ajout de nouveaux équipements scéniques et le développement des espaces d’accueil, la Maison natale de Louis Fréchette espère accueillir davantage de visiteurs et des groupes, tels que les camps de jour ou des événements en location.

L’organisme prévoit également d’élargir sa programmation culturelle. Concerts, spectacles, contes, prestations littéraires et rencontres pourront être présentés sur une scène extérieure, mais couverte, avec loge, toilette et espace de rangement technique. Une centaine de spectateurs pourront s’installer dans les gradins.

La construction est prévue lors de la deuxième phase, le cœur du projet, qui s’élèvera à 477 000 $. Cette étape majeure, autant en terme de budget que de réalisation, donnera vie aux Jardins littéraires de la Maison natale de Louis Fréchette.

Six stations littéraires seront ainsi créées dans le parc réaménagé à cet effet. Comme dans une exposition à ciel ouvert, les présentations feront découvrir la littérature et l’art des mots sous toutes leurs formes aux visiteurs.

«Les stations littéraires se veulent comme des petits pop-up surprises, où les gens peuvent s’arrêter, avec l’idée de détente. Et l’autre idée sous jacente, c’est l’éducation, mais de façon ludique. On veut des stations distinctives et surprenantes», raconte Christine Boutin.

Lors de la dernière phase, près de 98 000 $, c’est un théâtre de verdure qui verra le jour autour de l’emplacement actuel du socle de l’ancienne fontaine, utilisé pour les feux extérieurs. L’étendue gazonnée sera destinée à recevoir les festivités nécessitant de grands espaces avec une jauge d’au moins 250 personnes. Finalement, le stationnement sera réaménagé.

Les plus lus

Un air de jazz dans les rues de Lévis

Pour une treizième année consécutive, le Festival Jazz etcetera fera vibrer le cœur du Vieux-Lévis, du 8 au 11 août. Jazz varié, blues, soul, funky et big band, les sonorités chaudes et rythmées résonneront dans les rues de la ville pendant quatre jours.

Le Chœur du Monde dans tous ses éclats

Le Chœur du Monde présentera son prochain concert au Cégep de Lévis-Lauzon, les 7 et 8 juin prochains à 20h.

Plus de rire que de peur au Vieux Bureau de Poste cet été

C’est une pièce qui fera frissonner les spectateurs même en pleine canicule (oui, le soleil finira bien par revenir). Une maison hantée et des personnages tous plus loufoques les uns que les autres servis par quatre jeunes comédiens débordants d’énergie. Cet été à Lévis le théâtre se déguste avec une bonne dose d’humour et une pointe de suspense.

La fascinante vie de Lionel Lefebvre

Jockey pendant plusieurs années aux États-Unis, le Lévisien Lionel Lefebvre a pu développer un grand talent artistique grâce à sa passion des chevaux. En plus de lui fournir une source d’inspiration inépuisable, son travail équestre lui a permis d’avoir les moyens pour suivre des cours afin de devenir peintre.

Des œuvres format mini à découvrir à Lévis

L’Internationale d’art miniature revient à Lévis du 16 juin au 1er septembre pour une 10e édition. Présenté par Diffusion culturelle de Lévis, l’événement se tient au Centre d’exposition Louise-Carrier, à L’Anglicane et à la bibliothèque Pierre-Georges-Roy.

Chaudière-Appalaches en œuvres cherche artistes

Le concours d’arts visuels qui s’adresse aux artistes de tous les niveaux la région, Chaudière-Appalaches en œuvres, est lancé. Organisée par le Musée Marius-Barbeau, cette deuxième édition se tient sous le thème Deuxième vie.

Théâtre Beaumont-St-Michel : passer un été à rire à s’en taper les cuisses

Carl Béchard, Amélie Grenier, Isabelle Drainville, Jacques Girard, Caroline Dardenne et Patric Saucier sont les six comédiens qui donneront vie à l’histoire La mallette rouge de Ray Cooney, adaptée par Reynald Robinson à la sauce bellechassoise, à partir du 21 juin au Théâtre Beaumont-Saint-Michel, et tout au long de l’été.

À la découverte de trésors de la Ville de Lévis

La Ville de Lévis présente son exposition Œuvres choisies du 6 juin au 1er septembre à la Galerie d’Art des Deux-Ponts de Saint-Nicolas.

Candidats recherchés pour le concours Chantons pour Elles

Les inscriptions pour la troisième édition du Concours Chantons pour Elles, organisée par la Fondation Jonction pour Elle, sont ouvertes. L’activité de financement permet de récolter des sous pour venir en aide aux femmes et aux enfants victimes de violence conjugale.