Le réalisateur Jeff Denis est le porte-parole de la troisième édition du FICL. CRÉDIT : COURTOISIE

C’est du 16 au 18 mai que se déroulera la troisième édition du Festival interactif de cinéma de Lévis (FICL) au Cégep de Lévis-Lauzon. Encore une fois, les amateurs lévisiens du septième art pourront découvrir chez eux des courts métrages d’ici et d’ailleurs tout en prenant part à des activités pour en savoir plus sur les coulisses du cinéma.

Pour cette troisième édition, les organisateurs du FICL ont décidé de diminuer l’ampleur des activités pour améliorer la qualité de celles proposées. Côté projection, les cinéphiles pourront voir 24 courts métrages, dont 21 qui sont sur les rangs lors de la compétition officielle. Si la majorité de ces créations ont été produites au Québec, certaines œuvres proviennent de la France et de l’Espagne.

«Je suis vraiment contente. Selon moi, nous avons été chercher le meilleur de ce qui s’est fait dans le domaine du court métrage au cours de la dernière année. Nous avons été capables de viser ce qui allait piquer la curiosité des gens et nous avons une programmation d’une grande qualité», s’est réjouie Marie-Pierre Fecteau, l’une des membres du comité organisateur de l’événement.

Les projections des 24 courts métrages inscrits à la programmation se dérouleront en trois blocs, qui auront lieu le jeudi 16 mai (20h) ainsi que le vendredi 17 mai (19h et 21h). Les prix du FICL, d’une valeur totale de plus de 5 000 $, seront remis le samedi 18 mai, à 10h.

Toujours côté cinéma, deux moments pendant le FICL seront réservés, le 18 mai, à Copie Zéro, le festival du programme de cinéma du Cégep de Lévis-Lauzon. À 13h30, les festivaliers pourront découvrir les films de fin d’année des étudiants de première année À 19h30, les films finaux des finissants du programme seront projetés, avant la remise de prix de Copie Zéro à 22h.

En ce qui a trait au volet interactif afin de permettre aux visiteurs d’en découvrir davantage sur l’industrie du cinéma, deux activités sont au menu de la troisième édition. D’abord, le 16 mai à 18h, les personnes intéressées pourront vivre l’expérience du doublage lors de Doublage / impro-doublage (remise de prix aux participants le lendemain à 18h). Ensuite, Daniel Ferland, fondateur du Bureau de cinéma et de télévision de Chaudière-Appalaches, offrira une conférence sur les autorisations et les droits à l’image, le 17 mai à 15h.

Notons que deux activités complètent la programmation de la troisième édition du FICL, soit un 5 à 7 d’ouverture le 16 mai et un 5 à 7 hot-dog le 18 mai.

Un événement de plus en plus connu

 Grâce à cette programmation, les organisateurs du FICL espèrent que l’événement «sortira de son cocon», image retenue pour les publicités de la troisième édition. De plus en plus, le FICL peut se targuer d’une reconnaissance au sein du circuit de festivals québécois mettant à l’honneur le court métrage et d’obtenir la confiance de davantage de partenaires.

«C’est vraiment plaisant de voir ça grandir. Au niveau de la direction artistique, nous avons vraiment poussé pour l’image, malgré nos faibles moyens. Lors de notre tournée des festivals, nous sommes de plus en plus reconnus. Ce qui est notre gagne-pain, comme nous sommes des bénévoles, c’est que nous nous faisons dire que nous sommes une inspiration pour des personnes qui désirent créer leur propre festival», a partagé Pier-Olivier Renaud, le coordonnateur du FICL.

Pour en savoir plus sur le FICL, vous pouvez consulter le www.ficlfest.com.

Les plus lus

Un air de jazz dans les rues de Lévis

Pour une treizième année consécutive, le Festival Jazz etcetera fera vibrer le cœur du Vieux-Lévis, du 8 au 11 août. Jazz varié, blues, soul, funky et big band, les sonorités chaudes et rythmées résonneront dans les rues de la ville pendant quatre jours.

Le Chœur du Monde dans tous ses éclats

Le Chœur du Monde présentera son prochain concert au Cégep de Lévis-Lauzon, les 7 et 8 juin prochains à 20h.

Plus de rire que de peur au Vieux Bureau de Poste cet été

C’est une pièce qui fera frissonner les spectateurs même en pleine canicule (oui, le soleil finira bien par revenir). Une maison hantée et des personnages tous plus loufoques les uns que les autres servis par quatre jeunes comédiens débordants d’énergie. Cet été à Lévis le théâtre se déguste avec une bonne dose d’humour et une pointe de suspense.

La fascinante vie de Lionel Lefebvre

Jockey pendant plusieurs années aux États-Unis, le Lévisien Lionel Lefebvre a pu développer un grand talent artistique grâce à sa passion des chevaux. En plus de lui fournir une source d’inspiration inépuisable, son travail équestre lui a permis d’avoir les moyens pour suivre des cours afin de devenir peintre.

Des œuvres format mini à découvrir à Lévis

L’Internationale d’art miniature revient à Lévis du 16 juin au 1er septembre pour une 10e édition. Présenté par Diffusion culturelle de Lévis, l’événement se tient au Centre d’exposition Louise-Carrier, à L’Anglicane et à la bibliothèque Pierre-Georges-Roy.

Chaudière-Appalaches en œuvres cherche artistes

Le concours d’arts visuels qui s’adresse aux artistes de tous les niveaux la région, Chaudière-Appalaches en œuvres, est lancé. Organisée par le Musée Marius-Barbeau, cette deuxième édition se tient sous le thème Deuxième vie.

Théâtre Beaumont-St-Michel : passer un été à rire à s’en taper les cuisses

Carl Béchard, Amélie Grenier, Isabelle Drainville, Jacques Girard, Caroline Dardenne et Patric Saucier sont les six comédiens qui donneront vie à l’histoire La mallette rouge de Ray Cooney, adaptée par Reynald Robinson à la sauce bellechassoise, à partir du 21 juin au Théâtre Beaumont-Saint-Michel, et tout au long de l’été.

À la découverte de trésors de la Ville de Lévis

La Ville de Lévis présente son exposition Œuvres choisies du 6 juin au 1er septembre à la Galerie d’Art des Deux-Ponts de Saint-Nicolas.

Candidats recherchés pour le concours Chantons pour Elles

Les inscriptions pour la troisième édition du Concours Chantons pour Elles, organisée par la Fondation Jonction pour Elle, sont ouvertes. L’activité de financement permet de récolter des sous pour venir en aide aux femmes et aux enfants victimes de violence conjugale.