Lors d’une conférence de presse tenue le 31 mai, l’organisme Espace Chaudière-Appalaches a lancé officiellement son nouvel atelier adapté de prévention de la violence adressé aux enfants autistes, mais également à ceux ayant une déficience intellectuelle modérée à légère, un trouble du langage ou toute autre difficulté de compréhension.

C’est à partir de l’histoire fictive d’Alex, un jeune garçon autiste placé dans une classe neurotypique, que Géraldine Zaccardelli et Vanessa Bergeron, toutes deux animatrices à l’Espace, ainsi que Sylvie Carter, coordonnatrice, ont expliqué les motivations derrière ce projet. «Ce n’était pas acceptable pour nous de laisser ces enfants (autistes, avec une déficience intellectuelle ou un trouble du langage) ne pas être capables de recevoir notre atelier et de ne pas le comprendre, sous prétexte qu’ils n’étaient pas neurotypiques», a justifié Mme Zaccardelli, en évoquant leurs caractéristiques particulières qui, souvent, les rendent plus vulnérables à des situations de violence. 

Le contenu de l’atelier adapté demeure le même que celui présenté dans les classes régulières, à l’exception près que les deux femmes ont travaillé en étroite collaboration avec Anne-Marie Gagnon, éducatrice spécialisée, afin de le rendre compréhensible au public visé. «Sans son soutien et ses conseils, c’est sûr qu’on serait tombé dans des pièges d’adaptation, que ce soit la formulation des phrases, les images, le choix des exemples et la façon d’aborder certaines problématiques», a mentionné Mme Zaccardelli. Ce sont donc des pictogrammes et des images réalisés par Marie-Christine Frigault, artiste lévisienne et éducatrice spécialisée, qui soutiennent la compréhension.

 «Différents, mais importants» 

Les animatrices n’ont pas manqué de le rappeler à plusieurs reprises : «différent ne veut pas dire moins important». C’est pourquoi elles ont misé sur une terminologie dans laquelle est absente toute référence à la pathologie, y compris le mot trouble. «La terminologie qui fait référence aux personnes autistes est très variable, souvent respectueuse, mais parfois inexacte ou dévalorisante. L’autisme, c’est une caractéristique humaine. Ça peut ou non être accompagné de dysfonctionnement, mais en soi, ce n’est pas une maladie», a affirmé Mme Bergeron.

Question de personnaliser d’autant plus cet atelier et de miser sur la relation entre les enfants et leurs intervenants, une trousse didactique a également été pensée. «Ça permet aux éducateurs une plus grande liberté et nous, ça nous assure que le message de l’atelier Espace est quand même transmis à ces enfants», a précisé Mme Bergeron. 

À titre indicatif, les ateliers créés par l’Espace dans leur version régulière ont été présentés dans six écoles de la Chaudière-Appalaches. Ce sont donc  1 369 enfants qui y ont participés, 99 membres du personnel et 41 parents. Depuis ses débuts, l’atelier adapté a quant à lui été offert à 52 enfants.

Les plus lus

Campagne Centraide : tomber et se relever

Le lancement de la campagne de la Ville de Lévis au profit de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, c’est bien sûr des objectifs chiffrés, mais c’est aussi l’occasion d’entendre témoigner ceux, organismes comme bénéficiaires, qui reçoivent un soutien. D’usager à président d’Aux Quatre vents, c’est son parcours pour s'en sortir qu’a raconté Carl Sansfaçon.

Des nouveautés à la Maison de la Famille Rive-Sud

Comme chaque année, la Maison de la Famille Rive-Sud (MFRS) proposera cet automne une programmation variée aux familles de l’arrondissement Desjardins. Mais afin de répondre davantage aux besoins de ses visiteurs, l’organisme lévisien proposera également de nouvelles activités lors de la saison à venir.

5 ans pour l’Ambulance Saint-Jean à Lévis

La division de Lévis de l’Ambulance Saint-Jean atteint cette année un cap bien important dans son histoire. En effet, l’organisme qui offre des services de premiers secours célèbre les cinq ans de sa réouverture.

Rire avec Louis T. pour soutenir l’Atelier occupationnel

L’Atelier occupationnel Rive-Sud tiendra la seconde édition de son souper-spectacle et humour, le 20 septembre. L’humoriste Louis T. sera sur la scène du Centre Raymond-Blais à Lévis avec une prestation aussi réjouissante que divertissante.

Une quatrième édition à Lévis pour Un saut pour la vie

C’est le 8 septembre prochain que des dizaines de valeureux sauteront en parachute dans le ciel de Saint-Jean-Chrysostome dans le cadre de la quatrième édition d’Un saut pour la vie. Encore une fois, les gens de la région sont invités à prendre part à l’événement, qui vise à récolter des sous pour réaliser le rêve d’un enfant malade.

Rona appuie le Patro de Lévis

Pour la première fois cette année, chaque magasin Lowe’s, Rona et Réno-Dépôt au pays appuiera un organisme sans but lucratif ou une école publique au sein de sa communauté dans le cadre de la campagne Les Héros Lowe’s Canada. Au total, plus de 260 organismes locaux, dont 4 en Chaudière-Appalaches, seront ainsi soutenus financièrement par le biais de cette campagne qui se tiendra tout au long du mo...

Un bénéfique «souper de sacoches»

C’est sous la présidence d’honneur de Sonia Perreault, notaire associé chez Auger-Perreault Notaires, qu’aura lieu, le 19 septembre, la troisième édition du Souper de filles de la section Chaudière-Appalaches de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP).

Une tradition maintenant bien établie à Charny

Présentée le 8 septembre dans les rues du Vieux-Charny, la troisième édition de la Course de boîte à savon de Lévis a été une réussite sur toute la ligne.

1 000 $ pour le Service d’entraide de Pintendre

LKQ Pintendre a tenu sa journée portes ouvertes, le 8 septembre dernier. L’entreprise a remis la totalité des sous recueillis grâce au casse-croûte au Service d’entraide de Pintendre.

Un rassemblement chaleureux

C’est le 31 août dernier qu’a eu lieu, au parc de la Paix de Lauzon, la sixième édition de la Fête des enfants du Centre de pédiatrie sociale de Lévis.