C’est en présence notamment du député de Lévis, François Paradis, que Vicky Dupont a reçu son prix Levier. CRÉDIT : COURTOISIE

Grâce à Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière qui a soumis sa candidature, la Lévisienne Vicky Dupont a reçu en novembre dernier à l’Assemblée nationale l’un des prix Leviers, un honneur créé par le Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec (ROCAJQ) pour valoriser la ténacité et la contribution sociale des jeunes aux parcours de vie différenciés. Pour Vicky Dupont, le prix a permis de souligner la transformation remarquable qu’elle a vécue dans les dernières années.

«J’ai ressenti beaucoup de fierté et un grand sentiment d’accomplissement. Quand ils m’ont annoncé que j’allais être lauréate, j’ai été surprise parce que ce que j’ai accompli, ce n’est pas extraordinaire à mes yeux, mais pour d’autres personnes, ils considèrent que c’est grandiose», a d’emblée partagé la jeune femme de 25 ans lors d’une entrevue avec le Journal.

C’est grâce à une opportunité offerte par Alliance-Jeunesse en 2013 que la vie de la résidente de Lauzon a changé du jour au lendemain. Notamment atteinte d’anxiété sévère, Vicky Dupont sortait d’un parcours scolaire difficile et a été victime d’intimidation pendant plusieurs années. 

Un organisme partenaire d’Alliance-Jeunesse l’a ainsi référé pour qu’elle participe à un voyage en France de deux semaines organisé par la ressource basée à Saint-Romuald, activité visant à développer les habiletés personnelles et sociales des participants. En sortant de sa zone de confort, Vicky Dupont s’est complètement transformée en créant notamment des liens avec les autres participants.

«C’était une jeune femme timide, repliée sur elle-même et très isolée. Lors de son retour, elle a pris son courage à deux mains et trouvé son premier emploi. Elle s’est inscrite à l’école du Milieu et avec effort et persévérance, elle a complété son secondaire 5», a expliqué Sophie Lévesque, coordonnatrice des services externes chez Alliance-Jeunesse.

«J’étais une personne très renfermée, mais je croyais que le voyage allait me permettre de déployer mes ailes. C’était une expérience formidable. J’ai appris à prendre ma place. Sophie et Marie-Hélène, les intervenantes qui étaient avec nous lors du voyage, m’ont beaucoup encadré et m’ont poussé à me surpasser et à sortir de ma zone de confort», a ajouté Vicky Dupont.

Réaliser ses rêves

Forte de cette expérience, Vicky Dupont a pu ainsi sortir de sa coquille et concrétiser un projet qu’elle caressait depuis longtemps. Passionnée des mangas et de la culture japonaise, la Lévisienne a eu la chance de se rendre dans ce pays d’Asie à deux reprises. Même que prochainement, elle s’envolera vers la Corée du Sud, un autre coin du monde qui la fascine.

«À l’époque, je ne croyais pas pouvoir vivre ces expériences. La fille que j’étais était très renfermée et n’avait pas beaucoup d’espoir en l’avenir. C’est une amie qui m’a parlé de la possibilité d’apprendre d’autres langues dans d’autres pays. Grâce au voyage en France, j’ai vraiment eu la piqûre d’explorer d’autres pays», a conclu la jeune femme.

Les plus lus

Le Bazar de Lévis rouvre ses portes

Le Bazar de Lévis, populaire marché aux puces lévisien, tiendra son édition du printemps les 13 et 14 avril, de 9h à 16h, à l’intérieur de l’École Champagnat de Lévis. L’événement sera de nouveau au profit de la Maison de la Famille Rive-Sud.

Le Centre de pédiatrie sociale à Lévis a bien grandi

Quand le Centre de pédiatrie sociale de Lévis a ouvert ses portes il y a dix ans, ses fondateurs se demandaient s’il arriverait à vivre un an. Une décennie plus tard, l’organisme est toujours là. L’offre de services s’est élargie, l’équipe a grandi, pour atteindre une douzaine de personnes, et le nombre d’enfants suivis s’élève à près de 600 aujourd’hui.

Une 12e édition pour Je nage pour la vie à Lévis

Le 6 avril prochain, les Lévisiens sont invités à participer à la 12e édition de Je nage pour la vie, un défi qui aura lieu simultanément dans les trois piscines de Lévis.

Une soirée bénéfique pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis

Tenue le 17 avril dernier sous la présidence d’honneur de Maxime Laviolette, directeur général de Dessercom, la sixième édition de la soirée-bénéfice du Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) a connu un franc succès.

Des fleurs qui font toujours du bien

C’est sous la présidence d’honneur d’Anne Béland, conseillère en développement des affaires chez LKQ Corporation, que se déroulera l’édition régionale de la campagne de l’œillet du 6 au 11 mai. L’événement caritatif permettra aux citoyens de donner un nouveau coup de main à la section Chaudière-Appalaches de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP).

Un groupe de la région grimpe le Kilimandjaro

Originaires de Lévis et Saint-Henri, Jacinthe, Isabelle, Rachelle et Irène Demers accompagnés d’Éric Poulin et Bertrand Bussière ont atteint le sommet du Kilimandjaro en février dernier.

25 ans pour l’organisme La Passerelle

L’organisme communautaire d’aide et d’entraide pour les adultes vivant avec un problème de santé mentale, La Passerelle, établi à Charny, fête son 25e anniversaire cette année et invite la population à ses festivités, le 25 avril prochain.

Une troisième édition réussie pour les maisons de la famille

Les maisons de la famille de Lévis ont organisé leur troisième souper festif de la Saint-Patrick, au restaurant Le Cosmos de Lévis, le 13 mars dernier. L’événement a attiré plus d’une centaine de convives du milieu des affaires, politique et communautaire de Lévis.

Escalader l’Everest à Lévis : 48 000 $ pour l’Hôtel-Dieu

125 grimpeurs séparés en 20 équipes ont escaladé l’équivalent du mont Everest et amassé plus de 48 000 $ pour la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis à l’occasion de la 3e édition du défi, qui s’est déroulée au centre d’escalade l’Accroché de Pintendre, le 30 mars dernier.

Première édition du Défi ski : 4 500 $ pour le CPS de Lévis

Le Centre de pédiatrie sociale (CPS) de Lévis a tenu la première édition de son Défi Ski le 16 mars dernier. L’événement a accueilli 80 skieurs sur les pistes du Centre de plein air de Lévis (CPAL).