Dans la société actuelle, le quotidien file à toute allure et le changement est constant. La capacité d’adaptation des individus est ainsi mise à rude épreuve et l’hyper stimulation entraîne une tendance à l’anxiété. Dans son quatrième sondage au sujet de la santé mentale, Morneau Shepell a donc cherché à savoir quelles étaient les pratiques les plus efficaces en milieu de travail.

À lire aussi : Nourrir nos besoins et préserver la santé mentale

1 000 employés provenant de petites, moyennes ou grandes entreprises et 500 gestionnaires de personnel à travers le Canada ont été interrogés, dévoilant une hausse de 3 % du stress, tant personnel que professionnel, par rapport à il y a deux ans. Si les gestionnaires de personnel ont déclaré un stress plus élevé, leurs facteurs de risque sont néanmoins similaires à ceux des employés.

Le quart des participants au sondage ont admis ressentir de la déprime, de la tristesse, de l’épuisement ou encore une très grande nervosité au moins la plupart de temps.

Seulement 40 % des gestionnaires ont déclaré vivre avec un stress extrême, contre 34 % des employés. Le sondage rapporte qu’un individu sur cinq aura tendance à remettre sa démission dans ce genre de situation. Un phénomène qui devrait alerter les employeurs, notamment parce que près de la moitié des participants estime que ce stress vient principalement, sinon entièrement, du milieu de travail.

Ne pas se fier à l’absentéisme

Les personnes hautement performantes démontrent une plus grande réticence à obtenir de l’aide lorsqu’elles souffrent de dépression ou d’anxiété. Près du tiers des gestionnaires ont reconnu avoir été capables de poursuivre leur routine habituelle pendant qu’ils éprouvaient ces troubles de santé mentale, jusqu’à ce qu’ils frappent un mur.

Par conséquent, «l’absence seule ne permet pas de repérer qu’il y a un problème, a prévenu Michèle Parent, directrice aux services conseils santé chez Morneau Shepell, une société de services et de technologie en ressources humaines. Avec le développement de l’intelligence artificielle, les rôles vont changer et donc, l’attitude, les valeurs et le comportement des travailleurs aussi. Un meilleur environnement va leur permettre de s’épanouir.»

On remarque également que les gestionnaires de moins de 34 ans sont plus enclins à prendre congé en raison du stress, à hauteur de 52 %, que les 35 ans et plus (moins de 30 %). Au niveau personnel, les employés de moins de 34 ans ont d’ailleurs cité plus de problèmes que les plus âgés, notamment en termes de finances et d’isolement, qui représente un facteur de risque important de maladie mentale.

Agir en prévention

Si employés et gestionnaires concèdent recevoir du soutien de leur milieu de travail en cas de détresse ou lors de problèmes familiaux, ils déplorent le manque d’actions préventives, comme une aide pour développer leurs capacités d’adaptation. «La dernière étude avait justement démontré que les changements organisationnels, comme un simple changement de tâches, causaient le plus grand stress chez les gens», a rappelé Mme Parent.

Ainsi, Morneau Shepell invite les entreprises à revoir leurs outils d’évaluation en ce qui a trait à la santé mentale et incorporer des initiatives pour atteindre les personnes qui ne demanderaient pas d’aide autrement. Offrir des opportunités d’amélioration des compétences pour contrer le stress causé par le changement et envisager des moyens pratiques pour atténuer les risques de santé mentale, par exemple avec la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), sont les avenues proposées.

Les plus lus

Un steakhouse à Saint-Romuald

Par voie de communiqué, le Groupe D Resto a annoncé, le 18 juin, l’ouverture au début de 2020 d’une quatrième succursale d'Entre-Côte Riverin, un steakhouse apportez votre vin, au Carrefour Saint-Romuald.

Umano : 900 M$ pour un nouveau milieu de vie à Lévis

Le dévoilement du projet Umano, évalué à 900 M$, a eu lieu lundi, en la présence d’élus et de plusieurs partenaires. Le promoteur et président du Groupe CSB, Stephen Boutin, a présenté sa vision immobilière inspirée du «Live, work, shop and play» dont les sept phases, comportant plus de 2 000 unités d’habitation, devraient s’échelonner sur la prochaine décennie.

Cocité Lévis : un nouveau quartier à la tête des ponts

Le Journal a appris que le Groupe Humaco, entreprise en développement immobilier, veut développer un nouveau quartier résidentiel et commercial du côté de Saint-Nicolas à la tête des ponts. Cocité Lévis est le nouveau projet du promoteur et directeur associé chez Humaco Stratégies, David Leblond.

Barbies ouvre ses portes à Lévis

La chaîne québécoise de restaurants Barbies a ouvert son deuxième restaurant dans la région de Québec le 18 juin, à peine un an après l’ouverture du premier sur la Rive-Nord. À Lévis, la bannière s’est installée sur la route du Président-Kennedy.

Début des travaux pour les condos Le Reuleaux

La première pelletée de terre pour l’édifice de condominiums de prestige Le Reuleaux, un projet de 20 M$, a eu lieu, le 7 juin, dans le quartier Lévis pour inaugurer le début des travaux de construction.

Le prix Excell-Service Jean Coutu 2019 est remis à une pharmacie de Lévis

Marie-Claude Raymond, pharmacienne propriétaire affiliée à Jean Coutu, s’est distinguée lors de l’assemblée annuelle des pharmaciens propriétaires Jean Coutu, alors qu’on lui a remis le trophée Excell-Service.

Dans l'oeil du dragon : un passage payant pour une entreprise lévisienne

La participation de Trucker’s Barre à Dans l’œil du dragon le 5 juin a été couronnée de succès. En effet, l’entreprise de Saint-Étienne-de-Lauzon a séduit l’un des dragons de l’émission télévisée de Radio-Canada visant à encourager l’entrepreneuriat au Québec.

Lettre ouverte de la CSN sur la Davie - Les libéraux doivent procéder rapidement

Voici une lettre ouverte de la présidente du conseil central Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN, Ann Gingras, portant sur la situation actuelle à la Davie.

Phase Sécur veut sécuriser les aînés

C’est avec une volonté d’améliorer la sécurité des aînés et de favoriser le travail des intervenants en résidence que Marc Paradis s’est lancé en affaires en 2017, en mettant sur pied un outil de pictogrammes universels. Son récent passage à l’émission télévisée Dans l’œil du dragon contribuera peut-être à donner, comme il l’espère, une plus grande visibilité à son entreprise Phase Sécur.

Fuite majeure de données personnelles chez Desjardins

Le 14 juin dernier, le Service de police de Laval (SPL) a fourni de l'information permettant au Mouvement Desjardins d'établir que les renseignements personnels de 2,9 M de membres ont été communiqués à des personnes à l'extérieur de l'organisation. La coopérative financière, dont le siège social est à Lévis, a dévoilé le tout lors d'une conférence de presse à Montréal, le 20 juin.