L’avenue Taniata a le taux d’inoccupation commerciale le plus élevé de Lévis. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Selon la plus récente étude d’inoccupation commerciale de CAPREA conseil Immobilier, Lévis conserve son attractivité commerciale dans la région. Pour une deuxième année consécutive, l’artère commerciale la plus attrayante de la Chaudière-Appalaches est la route des Rivières. Si certains secteurs lévisiens sont forts populaires, d’autres dans la ville souffrent toutefois de ces mouvements.

En effet, on peut apprendre dans l’édition 2018 de l’étude que seulement 4,2 % des locaux commerciaux sont inoccupés sur la route des Rivières, un taux qui se situait à 4,3 % l’an dernier.

Le boulevard Guillaume-Couture est également fort apprécié par les entrepreneurs commerciaux. En 2018, 7,1 % des locaux sont inoccupés, une diminution comparativement à 2017. Selon les données de CAPREA, le taux d’inoccupation pour le boulevard Guillaume-Couture l’an dernier était plutôt de 8,6 %.

Si ces deux artères sont fort populaires, les deux autres secteurs commerciaux lévisiens étudiés par la firme de conseil immobilier semblent pâtir de ces mouvements. Le taux d’inoccupation sur l’avenue Taniata est passé de 10 % en 2017 à 10,7 % cette année. Du côté du quartier Miscéo, le taux d’inoccupation a également augmenté, passant de 6,4 % à 8 %.

Cependant, malgré ces augmentations, la situation n’est pas pour autant critique selon Christian-Pierre Côté, président de CAPREA conseil Immobilier et directeur de la division Analyse et intelligence d’affaires de cette entreprise.

«En général, ça va bien à Lévis. On constate qu’il y a un peu plus de disponibilité, mais on construit quand même beaucoup. On construit du pied carré et il s’absorbe. Entre 5 % et 10 %, on ne se pose pas vraiment de question. Dans le quartier Miscéo, ce sont de petits locaux, alors ce n’est peut-être pas super représentatif. Sur l’avenue Taniata, le déplacement vers le Carrefour Saint-Romuald a eu plus d’impact. Il y a aussi de nouveaux bâtiments qui ont amené plus de pieds carrés», a analysé M. Côté.

Un «cycle normal»

Selon le président de CAPREA conseil Immobilier, les variations repérées à Lévis dans le cadre de l’étude s’expliquent principalement par le désir des entrepreneurs d’occuper des espaces commerciaux au goût du jour, un «cycle normal» dans ce domaine.

«Les clients recherchent des constructions neuves dans des secteurs très fréquentés. Même si on dit qu’on est en train de sortir de l’ère de l’automobile, les gens veulent avoir accès rapidement à des commerces de proximité sur leur parcours qui mène à leur travail ou leur loisir. Ce sont les plus vieux bâtiments qui sont moins compétitifs. Les propriétaires de ces édifices devront investir ou les requalifier. Un commerçant ne veut pas aller dans un endroit débâti puisque ça lui enlève de la crédibilité auprès des clients, qui choisira toujours le lieu le plus convivial», a expliqué Christian-Pierre Côté.

Les plus lus

C'est la fin pour Barbacoa

L'entreprise lévisienne Barbacoa a annoncé, le 15 avril, sa fermeture définitive, via son site Internet.

Un jeu d’évasion ouvrira ses portes à Lévis cet été

Après Québec, c’est maintenant au tour de Lévis d’avoir son jeu d’évasion. L’expert en création de jeu d’énigme, l’entreprise Défi-Évasion, proposera trois salles thématiques dès le mois d’août grâce à un investissement de 400 000 $.

Les finalistes des Pléiades sont maintenant connus

Lors d'un cocktail tenu le 27 mars au campus de Lévis de l’UQAR, la Chambre de commerce de Lévis a dévoilé les finalistes du concours Les Pléiades – Prix d’excellence 2019. Le dévoilement s’est tenu en présence des partenaires et finalistes de la 18e édition de l'événement visant à saluer la réussite entrepreneuriale en Chaudière-Appalaches.

L'aventure de Chez Ben est terminée

Selon Le Journal de Québec, le casse-croûte Chez Ben, une institution de Saint-Nicolas, n'ouvrira pas ses portes ce printemps.

Caisse Desjardins de Lévis : 3,1 M$ en ristournes

La croissance a été de nouveau au rendez-vous en 2018. L’année s’est conclue sur une augmentation de 511 membres pour un total de 52 086, une hausse du volume d’affaires de 5,5 %, soit 4,7 G$, et des excédents d’exploitation de 17 M$.

Anne Carrier architecture reçoit un prestigieux prix international

La firme Anne Carrier architecture continue de voir son travail être salué par de prestigieux honneurs. Récemment, l’entreprise lévisienne a obtenu le prix international Architecture MasterPrize 2018, dans la catégorie Recreational Architecture, pour son travail dans le projet du Centre de services Le Bonnallie.

Quand le Tremplin et la CCL s’allient pour la main-d’œuvre

Le centre pour personnes immigrantes le Tremplin de Lévis et la Chambre de commerce de Lévis (CCL) se sont unis pour organiser la première Journée de l’emploi à Lévis pour les personnes immigrantes, le 28 mars dernier. Près d’une trentaine de nouveaux arrivants en sol lévisien ont eu l’opportunité de visiter des entreprises de la région et de discuter avec ces différents employeurs qui sont active...

Manque flagrant de ressources dans les résidences

À la suite d’une enquête menée par l’Association des ressources intermédiaires d’hébergement du Québec (ARIHQ), les résultats ont démontré que plus de 2 500 postes sont à combler dans le secteur des ressources intermédiaires d’hébergement. Marco Parent, directeur général de l’entreprise Gestion Par-Audet inc., a fait le même constat.

Dans les coulisses de Face aux Dragons

Encore une fois cette année, Le Journal de Lévis, en collaboration avec Face aux Dragons, vous propose une nouvelle incursion dans les coulisses du concours entrepreneurial lévisien.

Une innovation lévisienne reçoit un prestigieux prix

Le Lévisien Pierre-Luc Darveau a remporté sa coupe Stanley à la mi-mars. Son invention développée avec l’aide de l’équipe de BBQ Québec, le barbecue tout-en-un, a reçu le titre du meilleur accessoire innovant de barbecue au monde lors de la 40e édition du HPB Expo, un prestigieux rassemblement de l’industrie des barbecues, des patios et des foyers.