CRÉDIT : BIGSTOCK

Chaudière-Appalaches Économique a dressé, le 31 janvier, le bilan de son service de mentorat d’affaires pour l’année 2018. Le service a connu une forte croissance au cours des derniers mois.

En effet, 130 nouveaux mentorés se sont joints en 2018. La région de la Chaudière-Appalaches compte donc actuellement 285 dyades actives (entrepreneurs accompagnés d’un mentor), soit le nombre le plus élevé depuis les débuts du service de mentorat dans la région, il y a 12 ans.

Par ailleurs, on remarque une tendance qui se dessine depuis environ deux ans et qui est encore davantage marquée en 2018, soit la proportion grandissante des mentorés dont l’entreprise est en phase de croissance, par rapport à ceux dont l’entreprise est en démarrage. 

Les entreprises en croissance représentent environ 54 % des entrepreneurs jumelés à un mentor en 2018. La phase de démarrage, alors qu’elle représentait auparavant la plus grande proportion, représente 35 % des nouvelles dyades en 2018. La phase de transfert d’entreprise représente quant à elle 11 %.

Les plus lus

Une nouvelle adresse santé à Saint-Romuald

C’est le 24 janvier que Freshii a officiellement ouvert ses portes au 1191, rue de Courchevel à Saint-Romuald (Le Méribel).

De nouveaux investissements dans la région pour Logisco

Le groupe immobilier Logisco a a annoncé, le 23 janvier, une série d'investissements totalisant 45 M$ à Québec et Lévis. Un des nouveaux projets du promoteur lévisien sortira de terre à Saint-Romuald.

Nouveaux efforts pour la Davie

Plusieurs intervenants ont mis en place, au cours des derniers jours, de nouvelles initiatives afin d’appuyer les demandes du chantier maritime Davie afin que l’entreprise lévisienne obtienne davantage de contrats fédéraux.

Davie - Lettre ouverte de la CSN

Dans une lettre ouverte que vous pouvez lire ci-dessous, Ann Gingras, la présidente du conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN, le syndicat qui représente la majorité des travailleurs de la Davie, exige plus de transparence d'Ottawa dans le dossier des navires ravitailleurs pour la Marine royale canadienne, comme l'entreprise lévisienne l'a fait hier.

Un intérêt d'Uber qui soulève le mécontentement

Les chauffeurs de taxi de Lévis ne voient pas d’un bon œil le regain d’intérêt d’Uber Canada pour le marché lévisien.

Uber lorgne toujours le marché lévisien

Lors des derniers jours, Uber Canada a lancé une nouvelle offensive afin que son service d’application mobile mettant en contact des utilisateurs avec des conducteurs réalisant des services de transport soit disponible partout au Québec, dont à Lévis. Présentement, l’accès est limité aux personnes étant à Québec Montréal et Gatineau, dans le cadre du projet-pilote autorisé par le gouvernement prov...

Le résidentiel au ralenti, la rénovation en croissance

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) a présenté, à la fin du mois d’octobre, ses prévisions économiques pour 2018-2019. L’organisme a dévoilé dans cette étude les perspectives provinciales et régionales de cette industrie au Québec.

De nouveaux projets pour favoriser l’intégration des immigrants

Grâce à l’obtention d’aides financières du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI), le Tremplin, centre pour personnes immigrantes et leurs familles a pu mettre en place de nouveaux projets pour favoriser l’intégration des immigrants. Ces derniers donneront notamment des outils aux entreprises de la région qui se tournent de plus en plus vers les travailleurs étrangers...

Première pelletée de terre pour Volkswagen Saint-Nicolas

Les copropriétaires, Raymond Ouellet, Pascal Ouellet et Olivier Fleury-Bellavance, ont procédé, le 11 décembre dernier, à la pelletée de terre officielle annonçant la construction de la nouvelle concession Volkswagen Saint-Nicolas.

Navire ravitailleur temporaire : Davie demande une analyse indépendante

Par voie de communiqué, Chantier Davie a demandé, le 28 janvier, au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, de commander une analyse indépendante pour déterminer si la Marine royale canadienne a réellement besoin d'un deuxième navire ravitailleur.