Sur la première photo : Anne Carrier, présidente d'Anne Carrier architecture, et Robert Boily, associé et concepteur. Sur la deuxième photo : Le Centre de services Le Bonnallie a séduit le jury des Architecture MasterPrize. CRÉDIT : STÉPHANE GROLEAU

La firme Anne Carrier architecture continue de voir son travail être salué par de prestigieux honneurs. Récemment, l’entreprise lévisienne a obtenu le prix international Architecture MasterPrize 2018, dans la catégorie Recreational Architecture, pour son travail dans le projet du Centre de services Le Bonnallie.

«Nous sommes fiers de recevoir cet honneur. Nous avons reçu des prix au niveau provincial, avec l’Ordre des architectes, et national, avec la Médaille du gouverneur général, mais c’est gratifiant d’être reconnu à travers plusieurs candidatures par ce prix international, d’autant plus que c’est un petit projet. Également, cela apporte une visibilité additionnelle pour Lévis. Nous croyons que c’est un plus pour notre ville. […] Après 25 ans, nous sommes contents puisque nos projets sont reconnus, des projets que nous avons toujours menés à notre façon, avec notre ligne artistique», ont d’emblée partagé Anne Carrier, la présidente de la firme, et Robert Boily, associé et concepteur, lors d’une entrevue le 28 mars. 

Rappelons que le projet du Centre de services Le Bonnallie est l’un des nouveaux bâtiments d’accueil du Parc national du Mont-Orford. Pour ce projet, la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) a fait confiance à Anne Carrier architecture pour concevoir l’architecture des nouveaux pavillons.

Et le concept de la firme lévisienne a littéralement séduit le jury des Architecture MasterPrize. «Ce bâtiment se caractérise par son superbe jeu d’opacité et de transparence et entre intérieur et extérieur. Il est très soigneusement intégré dans son environnement, en suivant si fidèlement la topographie du site que le bâtiment semble être sculpté dans le paysage lui-même. Le mélange de matériaux et de couleurs lui donne du caractère, tout en créant des limites claires entre différents espaces», a-t-il décrit dans son évaluation.

En plus de donner une visibilité accrue au projet au sein de la communauté internationale d’architectes, l’honneur reçu par Anne Carrier architecture permettra à ses dirigeants de vivre un événement unique. En effet, ils auront la chance de rencontrer cet été les autres lauréats des Architecture MasterPrize 2018 au musée Guggenheim de Bilbao, en Espagne.

«Ce sera une expérience particulière et nous en sommes très heureux. En plus, cela nous permettra de célébrer avec d’autres collègues de partout dans le monde. Ce sont toujours de belles occasions de reconnaître l’importance que nous devrions accorder à la qualité en architecture. Même ici au Québec, nous devons faire des représentations gouvernementales pour que la qualité en architecture soit mieux reconnue», ont déclaré M. Boily et Mme Carrier, également présidente de l’Association des architectes en pratique privée du Québec.

Autre honneur

Le travail d’Anne Carrier architecture pour les projets des bâtiments d’accueil du Parc national du Mont-Orford a également permis à la firme lévisienne de recevoir une autre distinction. Le Centre de services Opeongo a dernièrement obtenu un prix Cecobois, un honneur provincial visant à célébrer l’utilisation grandissante du matériau bois dans la construction commerciale, institutionnelle et multirésidentielle, dans la catégorie Détails architecturaux favorisant la durabilité. Notons qu’en 2017, le Centre de services La Bonnallie avait aussi reçu un prix Cecobois.

«Depuis 1995, nous mettons l’emphase sur l’utilisation du bois. C’est donc très flatteur de recevoir ce prix soulignant un élément qui nous tient à cœur. Surtout qu’il y a beaucoup de projets qui sont candidats, des petites œuvres qui passent souvent sous le radar», a expliqué Robert Boily.

Soulignons finalement qu’Anne Carrier architecture poursuit son travail d’architecture sur plusieurs projets qui verront bientôt le jour. Parmi ces derniers, mentionnons l’érection prochaine de l’hôtellerie hospitalière de l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Les plus lus

C'est la fin pour Barbacoa

L'entreprise lévisienne Barbacoa a annoncé, le 15 avril, sa fermeture définitive, via son site Internet.

Un jeu d’évasion ouvrira ses portes à Lévis cet été

Après Québec, c’est maintenant au tour de Lévis d’avoir son jeu d’évasion. L’expert en création de jeu d’énigme, l’entreprise Défi-Évasion, proposera trois salles thématiques dès le mois d’août grâce à un investissement de 400 000 $.

Les finalistes des Pléiades sont maintenant connus

Lors d'un cocktail tenu le 27 mars au campus de Lévis de l’UQAR, la Chambre de commerce de Lévis a dévoilé les finalistes du concours Les Pléiades – Prix d’excellence 2019. Le dévoilement s’est tenu en présence des partenaires et finalistes de la 18e édition de l'événement visant à saluer la réussite entrepreneuriale en Chaudière-Appalaches.

L'aventure de Chez Ben est terminée

Selon Le Journal de Québec, le casse-croûte Chez Ben, une institution de Saint-Nicolas, n'ouvrira pas ses portes ce printemps.

Caisse Desjardins de Lévis : 3,1 M$ en ristournes

La croissance a été de nouveau au rendez-vous en 2018. L’année s’est conclue sur une augmentation de 511 membres pour un total de 52 086, une hausse du volume d’affaires de 5,5 %, soit 4,7 G$, et des excédents d’exploitation de 17 M$.

La P'tite Grenouille de Lévis ferme ses portes

Sur la page Facebook de l'établissement licencié, les propriétaires du bar La P'tite Grenouille de Lévis ont annoncé la fermeture du bar du quartier Lévis.

Anne Carrier architecture reçoit un prestigieux prix international

La firme Anne Carrier architecture continue de voir son travail être salué par de prestigieux honneurs. Récemment, l’entreprise lévisienne a obtenu le prix international Architecture MasterPrize 2018, dans la catégorie Recreational Architecture, pour son travail dans le projet du Centre de services Le Bonnallie.

Le nouveau Laser Tag de Lévis officialise son ouverture

L’ouverture du cinquième centre de jeu Laser Game Évolution, à Lévis, a été officialisée, le 17 avril, à l’occasion d’un 5 à 7 où la population était invitée à visiter les lieux.

Quand le Tremplin et la CCL s’allient pour la main-d’œuvre

Le centre pour personnes immigrantes le Tremplin de Lévis et la Chambre de commerce de Lévis (CCL) se sont unis pour organiser la première Journée de l’emploi à Lévis pour les personnes immigrantes, le 28 mars dernier. Près d’une trentaine de nouveaux arrivants en sol lévisien ont eu l’opportunité de visiter des entreprises de la région et de discuter avec ces différents employeurs qui sont active...

Manque flagrant de ressources dans les résidences

À la suite d’une enquête menée par l’Association des ressources intermédiaires d’hébergement du Québec (ARIHQ), les résultats ont démontré que plus de 2 500 postes sont à combler dans le secteur des ressources intermédiaires d’hébergement. Marco Parent, directeur général de l’entreprise Gestion Par-Audet inc., a fait le même constat.