Le directeur général de la Ville de Lévis, Simon Rousseau, à droite sur la photo, a transmis des excuses aux MRC de la région. CRÉDIT : ARCHIVES

La Ville de Lévis a transmis, le 8 avril dernier, une correspondance aux MRC de Chaudière-Appalaches, excluant celle de Lotbinière, s’excusant d’être intervenue auprès d’entreprises de la région pour les inviter à s’installer sur son territoire.

Par Éric Gourde - Collaboration spéciale La Voix du Sud

La Ville de Lévis avait en effet transmis, le 5 mars dernier, un courriel à 43 entreprises de la région afin de faire la promotion des services offerts par sa direction du développement économique. Une deuxième missive devait être acheminée à ces mêmes entreprises pour rectifier la situation.

La chose en a surpris plusieurs, particulièrement chez les élus, surtout que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, avait récemment fait une virulente sortie devant ses homologues contre la Ville de Québec, dénonçant des agissements semblables.

Le directeur au développement des affaires et commissaire industriel chez Développement économique Nouvelle-Beauce, Claude Drouin, confirme avoir été mis au fait de cette communication.

«On a eu vent de ça, c’est sûr. Il y a une belle solidarité en Chaudière-Appalaches. C’est un peu comme une loi non-écrite où on travaillera pour emmener des entreprises chez-nous, mais pas en allant les chercher au détriment de nos voisins. On comprend que c’est la solidarité qui prendra le dessus.»

Le président de la Chambre de commerce Bellechasse-Etchemins, André St-Hilaire, ne sait pas si des entreprises de la région ont été sollicitées. Il avoue être surpris de la situation.

«Si nous avions été mis au fait de la chose, nous aurions réagi. Il ne faut pas que les grands centres commencent à vouloir nous voler des entreprises déjà établies. Nous avons suffisamment de difficultés comme cela. L’inverse est aussi vrai. Les entrepreneurs sont assez grands pour savoir où ils doivent s’établir.»

Le directeur général de la Ville de Lévis, Simon Rousseau, parle d’un geste isolé. «On essaie de respecter le partenariat déjà établi avec nos partenaires. Cela a été fait était dans un esprit de promotion et de mise en valeur de notre ville, mais pas au détriment du développement des autres MRC, surtout chez les entreprises déjà établies.»

M. Rousseau ajoute que l’administration de la Ville de Lévis s’est assurée de redonner des orientations claires sur le respect de ce partenariat. «Si on va chercher d’autres partenaires ailleurs, dans d’autre régions, tant mieux, et si cela vient rayonner sur des fournisseurs ou autres dans d’autres MRC, cela sera le meilleur des deux mondes.»

Il demeure convaincu que l’intention de sa ville était la bonne, mais que le travail doit se faire de manière plus régionale. «La Ville de Lévis rayonne et est un peu plus grosse, sans prétention, alors de sentir qu’elle met des efforts dans sa promotion est peut-être normal. L’objectif ultime n’était pas ça, mais plutôt de servir de locomotive à l’ensemble de la région et de se servir des avantages de tout le monde pour y trouver notre compte.»

Enfin, M. Rousseau espère que les malentendus seront évités et que le message sera bien compris par les régions voisines.

Les plus lus

Barbies ouvre ses portes à Lévis

La chaîne québécoise de restaurants Barbies a ouvert son deuxième restaurant dans la région de Québec le 18 juin, à peine un an après l’ouverture du premier sur la Rive-Nord. À Lévis, la bannière s’est installée sur la route du Président-Kennedy.

CJMD poursuit son expansion

Si 2017 avait été une année charnière et reluisante pour la station de radio communautaire de Lévis, CJMD, l’année 2018 l’a été tout autant. CJMD a vu son nombre d’auditeurs uniques par mois augmenter de 90 000 à 120 000 à pareille date, a fait savoir Guillaume Ratté-Côté, directeur général de la station, lors de l’assemblée générale annuelle qui s’est déroulée le 27 mai dernier.

Dans l'oeil du dragon : un passage payant pour une entreprise lévisienne

La participation de Trucker’s Barre à Dans l’œil du dragon le 5 juin a été couronnée de succès. En effet, l’entreprise de Saint-Étienne-de-Lauzon a séduit l’un des dragons de l’émission télévisée de Radio-Canada visant à encourager l’entrepreneuriat au Québec.

Fuite majeure de données personnelles chez Desjardins

Le 14 juin dernier, le Service de police de Laval (SPL) a fourni de l'information permettant au Mouvement Desjardins d'établir que les renseignements personnels de 2,9 M de membres ont été communiqués à des personnes à l'extérieur de l'organisation. La coopérative financière, dont le siège social est à Lévis, a dévoilé le tout lors d'une conférence de presse à Montréal, le 20 juin.

Une place d’affaires à Lévis pour Umano Medical

L’entreprise originaire de L’Islet qui fabrique et développe des équipements médicaux à travers le monde, Umano Medical, a inauguré sa nouvelle place d’affaires à Lévis, le 19 juin.

Exceldor regroupe ses activités avec Granny's

Par voie de communiqué, les coopératives Exceldor, dont le siège social est à Lévis, et Granny's, une entreprise manitobaine, ont annoncé, le 3 juillet, qu'elles regroupent l'ensemble de leurs opérations et de leurs membres dans le cadre d'une alliance menée par Exceldor.

La Boutique Josée Gagnon déménage

Le commerce du Vieux-Lévis, créé par une jeune artiste et couturière installée à Saint-Henri, est maintenant situé au numéro 109 de la côte du Passage. Plus grand, le nouveau local permettra d’accueillir des événements.

Lancement de la saison des petits fruits en Chaudière-Appalaches

Malgré un retard d’environ une semaine par rapport à l’an dernier, les fraises seront abondantes dans la région cet été, selon l'Union des producteurs agricoles (UPA) de la Chaudière-Appalaches.

De nouveaux bureaux pour Ecce Terra

BD : Tony Fournier, président de Ecce Terra, et Stéphane Lemay étaient bien heureux d’accueillir des représentants de la communauté lévisienne dans les nouveaux bureaux de la succursale de Lévis.

Chaleur : le CISSS demande aux entreprises d'appliquer les mesures préventives

En ces premières journées plus chaudes de l'été, le CISSS Chaudière-Appalaches a tenu à rappeler aux travailleurs qu'il est essentiel d’appliquer dès maintenant les mesures préventives pour contrer les dangers du travail à la chaleur.