Marie-Odile Haince-LeBel a fondé son studio de danse en 2005. CRÉDIT : KARINE LÉVESQUE SENSIMAGE

Aux côtés de la danseuse, une femme d’affaires a grandi. Un jour, la passion de Marie-Odile Haince-LeBel a croisé la voie de l’entrepreneuriat. Ce qui était un projet d’école est devenu un studio de danse urbaine de renommée internationale. À l’aube de ses 15 ans, District.Mao possède un palmarès digne des plus grands champions.

Marie-Odile Haince-LeBel n’avait que sept dollars en poche quand elle a demandé un prêt pour créer son propre studio de danse. Elle espérait que le banquier assis en face d’elle ne s’arrête pas au montant à un chiffre qu’affichait son compte en banque.

C’est après avoir obtenu 100 % à un devoir en entrepreneuriat que l’étudiante de 19 ans au Cégep Limoilou se dit que la fiction pourrait devenir une réalité. Son plan d’affaires en main, le crédit accordé, un local trouvé, Marie-Odile Haince-LeBel démarre en 2005 avec 70 élèves et 4 enseignants.

District.Mao était né. La chorégraphe et directrice artistique a partagé l’histoire du studio de danse lévisien à la communauté d’affaires lors de l’Activité au féminin Femmessor de la Chambre de commerce de Lévis, le 25 avril.

«Si on lit mon plan d’affaires, ce n’est pas vraiment ce qui est arrivé dans les premières années. On a commencé très petit. J’étais un peu connu dans le milieu et dès le départ, on a eu de très bonnes danseuses. Ça nous a aidés à faire des spectacles et nous faire connaitre», raconte Marie-Odile Haince-LeBel.

Les trois premières années, la jeune entrepreneure se crée une bulle et travaille avec acharnement, sept jours sur sept, afin de bâtir de solides fondations à son école. Elle mise sur une originalité doublée d’une maîtrise technique à son plus haut niveau.

«Je voulais qu’on ait un style unique. C’est vraiment long avant d’avoir une image de marque solide. C’est facile d’être la copie de la copie. Mais tu ne peux pas te rendre loin comme ça», constate celle qui avoue être très exigeante et perfectionniste. Car, pour Marie-Odile Haince-LeBel, le succès repose sur le soin apporté aux détails.

Savoir bien s’entourer

Pour tenir le rythme, rien de moins important que d’être bien entourée. «Je me suis rendue compte que j’avais de très bons danseurs autour de moi, dont une élève très forte et avec une drive incroyable. Parfois, je vois des entrepreneurs qui ont des gens à côté d’eux, mais qui ont de la misère à les mettre en lumière. Pourtant, c’est très important», souligne Marie-Odile Haince-LeBel.

Pour parvenir à faire ce qu’elle veut, l’entrepreneure confie d’autres tâches aux personnes qui peuvent les accomplir. C’est ainsi que Caroline Lemieux, aujourd’hui directrice de District.Mao, devient celle que Marie-Odile Haince-LeBel appelle son «bras droit». Présente à l’ouverture du studio, elle y enseigne depuis 2008, puis collabore avec la chorégraphe et, son baccalauréat en administration des affaires obtenu, entre à la direction de l’école.

Ensemble, elles ont donné naissance en 2016 à une nouvelle division de l’entreprise, DM Productions, qui gère les audition, les contrats professionnels et artistiques.

«On a refusé beaucoup de choses pour rester connectées à nos valeurs», lancent-elles. On ne veut pas être obligées d’être déshabillées dans un vidéoclip. On a tenu notre bout et on a lâché des projets, parce que ça ne respectait pas nos valeurs.» 

Jeune danseuse, Marie-Odile Haince-LeBel se rappelle le malaise de danser «en petit top» et les comparaisons entre les filles. Se respecter soi-même pour les deux professionnelles, c’est avant tout mettre en lumière le talent et le travail, non la tenue ou l’apparence.

Les plus lus

Barbies ouvre ses portes à Lévis

La chaîne québécoise de restaurants Barbies a ouvert son deuxième restaurant dans la région de Québec le 18 juin, à peine un an après l’ouverture du premier sur la Rive-Nord. À Lévis, la bannière s’est installée sur la route du Président-Kennedy.

CJMD poursuit son expansion

Si 2017 avait été une année charnière et reluisante pour la station de radio communautaire de Lévis, CJMD, l’année 2018 l’a été tout autant. CJMD a vu son nombre d’auditeurs uniques par mois augmenter de 90 000 à 120 000 à pareille date, a fait savoir Guillaume Ratté-Côté, directeur général de la station, lors de l’assemblée générale annuelle qui s’est déroulée le 27 mai dernier.

Dans l'oeil du dragon : un passage payant pour une entreprise lévisienne

La participation de Trucker’s Barre à Dans l’œil du dragon le 5 juin a été couronnée de succès. En effet, l’entreprise de Saint-Étienne-de-Lauzon a séduit l’un des dragons de l’émission télévisée de Radio-Canada visant à encourager l’entrepreneuriat au Québec.

Fuite majeure de données personnelles chez Desjardins

Le 14 juin dernier, le Service de police de Laval (SPL) a fourni de l'information permettant au Mouvement Desjardins d'établir que les renseignements personnels de 2,9 M de membres ont été communiqués à des personnes à l'extérieur de l'organisation. La coopérative financière, dont le siège social est à Lévis, a dévoilé le tout lors d'une conférence de presse à Montréal, le 20 juin.

Une place d’affaires à Lévis pour Umano Medical

L’entreprise originaire de L’Islet qui fabrique et développe des équipements médicaux à travers le monde, Umano Medical, a inauguré sa nouvelle place d’affaires à Lévis, le 19 juin.

Exceldor regroupe ses activités avec Granny's

Par voie de communiqué, les coopératives Exceldor, dont le siège social est à Lévis, et Granny's, une entreprise manitobaine, ont annoncé, le 3 juillet, qu'elles regroupent l'ensemble de leurs opérations et de leurs membres dans le cadre d'une alliance menée par Exceldor.

La Boutique Josée Gagnon déménage

Le commerce du Vieux-Lévis, créé par une jeune artiste et couturière installée à Saint-Henri, est maintenant situé au numéro 109 de la côte du Passage. Plus grand, le nouveau local permettra d’accueillir des événements.

Lancement de la saison des petits fruits en Chaudière-Appalaches

Malgré un retard d’environ une semaine par rapport à l’an dernier, les fraises seront abondantes dans la région cet été, selon l'Union des producteurs agricoles (UPA) de la Chaudière-Appalaches.

De nouveaux bureaux pour Ecce Terra

BD : Tony Fournier, président de Ecce Terra, et Stéphane Lemay étaient bien heureux d’accueillir des représentants de la communauté lévisienne dans les nouveaux bureaux de la succursale de Lévis.

Chaleur : le CISSS demande aux entreprises d'appliquer les mesures préventives

En ces premières journées plus chaudes de l'été, le CISSS Chaudière-Appalaches a tenu à rappeler aux travailleurs qu'il est essentiel d’appliquer dès maintenant les mesures préventives pour contrer les dangers du travail à la chaleur.