Les commerçants du secteur de la Traverse espèrent développer un esprit de vie de quartier dans cette partie de la ville. CRÉDIT : AUDE MALARET

À la suite de l’annonce par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, du futur déploiement de la stratégie commerciale du secteur de la Traverse, des commerçants ont fait le point sur la situation du quartier qui a vu deux entreprises, le restaurant Barbacoa et la franchise Tim Hortons, fermer leurs portes dans les dernières semaines.

«Le monde attire le monde. De voir deux commerces fermer, c’est sûr que ça amène des réflexions sur les solutions à envisager pour profiter de la manne qui passe sur le quai Paquet», lance d’emblée Michael Deschamps-Robin, propriétaire du Café Bonté Divine. En effet, la situation actuelle fait en sorte que la saison morte est difficile pour ces commerçants puisque les activités dans le quartier sont rares et les stationnements limités.

«Il y a quelque chose à faire l’hiver, c’est certain! De mettre en place des installations touristiques et familiales temporaires comme une glissade, par exemple, serait une idée», partage M. Deschamps Robin.

Pour ce qui est des stationnements, Martin Vaillancourt, propriétaire de la microbrasserie Le Corsaire, affirme qu’il y a des lacunes.

«Les gens viennent se stationner le matin, traversent à Québec et reviennent le soir chercher leur véhicule, rares sont ceux qui reçoivent des amendes. Donc, les clients des commerces du secteur n’ont nulle part où se stationner», constate l’entrepreneur pionnier du secteur de la Traverse.

«Ça revient toujours aux espaces de stationnement, il faut vraiment en trouver plus et que ce ne soit pas compliqué d’utilisation», ajoute M. Deschamps-Robin.

Des travaux prévus depuis 10 ans déjà

 Si la quantité de travaux du plan de revitalisation du secteur de la Traverse de la Ville est connue depuis longtemps, le Corsaire en a tout de même souffert. «Il y a toujours eu trois accès pour le secteur de la Traverse, mais dans les dernières années (2014-2015-2016-2017), il y a eu des entraves routières. Ça a changé les habitudes de bien des clients qui avaient pris l’habitude de venir nous voir quand le secteur était facilement accessible. On a perdu beaucoup de clients», explique M. Vaillancourt.

D’un autre côté, le propriétaire du Café Bonté Divine a dû s’organiser pour maintenir sa clientèle le temps de ces entraves routières, un défi qu’il avait envisagé dès son implantation dans cette partie de la ville. «Je n’ai jamais été réfractaire aux travaux, au contraire, j’étais au courant quand je me suis installé ici», affirme-t-il.

Une mentalité de vie de quartier à développer

 Les deux entrepreneurs s’entendent sur le fait qu’il manque de services et de diversité dans le secteur de la Traverse.

«Il n’y a pas de services de proximité. Donc, les gens débarquent du traversier, regarde les installations, mais il n’y a rien à faire. Alors, ils repartent et je les comprends», souligne le propriétaire du Corsaire.

«Je me bats pour ce quartier, je veux que ça pop et que ça évolue. Il manque de diversification des services dans le coin, il faudrait se concentrer sur une harmonie des commerces. Ajouter un marché public et offrir des produits locaux serait super!», renchérit M. Deschamps-Robin.

Si la Ville souhaite que le potentiel commercial de 37 M$ prévu se concrétise, il faudra envoyer le bon message aux futurs commerçants du quartier, selon les entrepreneurs de la rue Saint-Laurent.

«Lorsque je parle avec d’autres commerçants, ils ne sont pas intéressés à venir s’y installer parce qu’il n’y a pas de stationnements, c’est un gros problème», rapporte le propriétaire du Café Bonté Divine.

«Il faut élaborer une stratégie qui pense aux commerces déjà établis pour qu’ils puissent facilement opérer durant les travaux, c’est la base. Si tu tues tes commerces locaux, tu n’envoies pas un bon message pour les prochains qui s’en viennent», conclut Martin Vaillancourt.

Les plus lus

Barbies ouvre ses portes à Lévis

La chaîne québécoise de restaurants Barbies a ouvert son deuxième restaurant dans la région de Québec le 18 juin, à peine un an après l’ouverture du premier sur la Rive-Nord. À Lévis, la bannière s’est installée sur la route du Président-Kennedy.

CJMD poursuit son expansion

Si 2017 avait été une année charnière et reluisante pour la station de radio communautaire de Lévis, CJMD, l’année 2018 l’a été tout autant. CJMD a vu son nombre d’auditeurs uniques par mois augmenter de 90 000 à 120 000 à pareille date, a fait savoir Guillaume Ratté-Côté, directeur général de la station, lors de l’assemblée générale annuelle qui s’est déroulée le 27 mai dernier.

Dans l'oeil du dragon : un passage payant pour une entreprise lévisienne

La participation de Trucker’s Barre à Dans l’œil du dragon le 5 juin a été couronnée de succès. En effet, l’entreprise de Saint-Étienne-de-Lauzon a séduit l’un des dragons de l’émission télévisée de Radio-Canada visant à encourager l’entrepreneuriat au Québec.

Fuite majeure de données personnelles chez Desjardins

Le 14 juin dernier, le Service de police de Laval (SPL) a fourni de l'information permettant au Mouvement Desjardins d'établir que les renseignements personnels de 2,9 M de membres ont été communiqués à des personnes à l'extérieur de l'organisation. La coopérative financière, dont le siège social est à Lévis, a dévoilé le tout lors d'une conférence de presse à Montréal, le 20 juin.

Une place d’affaires à Lévis pour Umano Medical

L’entreprise originaire de L’Islet qui fabrique et développe des équipements médicaux à travers le monde, Umano Medical, a inauguré sa nouvelle place d’affaires à Lévis, le 19 juin.

Exceldor regroupe ses activités avec Granny's

Par voie de communiqué, les coopératives Exceldor, dont le siège social est à Lévis, et Granny's, une entreprise manitobaine, ont annoncé, le 3 juillet, qu'elles regroupent l'ensemble de leurs opérations et de leurs membres dans le cadre d'une alliance menée par Exceldor.

La Boutique Josée Gagnon déménage

Le commerce du Vieux-Lévis, créé par une jeune artiste et couturière installée à Saint-Henri, est maintenant situé au numéro 109 de la côte du Passage. Plus grand, le nouveau local permettra d’accueillir des événements.

Lancement de la saison des petits fruits en Chaudière-Appalaches

Malgré un retard d’environ une semaine par rapport à l’an dernier, les fraises seront abondantes dans la région cet été, selon l'Union des producteurs agricoles (UPA) de la Chaudière-Appalaches.

De nouveaux bureaux pour Ecce Terra

BD : Tony Fournier, président de Ecce Terra, et Stéphane Lemay étaient bien heureux d’accueillir des représentants de la communauté lévisienne dans les nouveaux bureaux de la succursale de Lévis.

Chaleur : le CISSS demande aux entreprises d'appliquer les mesures préventives

En ces premières journées plus chaudes de l'été, le CISSS Chaudière-Appalaches a tenu à rappeler aux travailleurs qu'il est essentiel d’appliquer dès maintenant les mesures préventives pour contrer les dangers du travail à la chaleur.