L'état des bâtiments et les terrains contrevient à la réglementation municipale. CRÉDIT : VILLE DE LÉVIS

La Ville de Lévis a obtenu gain de cause devant la Cour supérieure dans le dossier qui l’opposait au propriétaire du bâtiment situé au 281 de la rue Saint-Joseph. Une action avait été intentée en raison de l’état de «délabrement général» du bâtiment et du terrain.

Si le propriétaire ne se conforme pas rapidement au jugement, la Ville sera autorisée à intervenir. Des infractions à plusieurs règlements municipaux avaient été constatées depuis plus de trois ans. Dans ces situations, le maire a rappelé que la Ville est déterminée à appliquer une tolérance zéro face à ces «problèmes majeurs pour la qualité de vie du voisinage».

«Depuis quelques années, la Ville de Lévis a entrepris des démarches rigoureuses auprès de certains propriétaires récalcitrants dont les bâtiments et les terrains sont mal entretenus et vont à l’encontre de la réglementation municipale. Dans le dossier du 281 rue Saint-Joseph, il s’agit d’un manque total de respect envers les citoyens qui occupent la zone concernée. Nous avons promis d’agir et aujourd’hui nous envoyons un signal clair : nous n’hésiterons pas à aller en Cour supérieure si d’autres situations semblables devaient se reproduire», a averti Gilles Lehouillier.

«C’est un propriétaire qui a acheté cette maison dans le but de la rénover. Malheureusement, il ne respecte pas nos règlements. Pas de demande de permis, ou quand il demande un permis, il ne respecte pas le permis qui lui est donné. L’autre élément, c’est que les travaux prennent du temps et ça traine en longueur. La cour est transformée en chantier perpétuel», a expliqué le premier citoyen de Lévis. D'autant, a-t-il rappelé la proximité de la propriété avec une garderie et l'école Saint-Joseph sans oublier qu'elle est à la vue des nombreux automobilistes empruntant la rue. 

Des travaux à effectuer

Dans le cadre du jugement rendu, le juge ordonne au défendeur de déposer les demandes de permis nécessaires, puis «de réaliser et de compléter les travaux autorisés par le ou les permis». En pratique, le propriétaire devra «démolir tous travaux, constructions ou parties de construction réalisés sans autorisation», ainsi qu’«entretenir l’herbe et la broussaille d’une hauteur supérieure à 20 centimètres et de retirer toutes les ferrailles, bois, pierres, briques, terre ou autres matériaux de construction», afin de «cesser de laisser dans un état de malpropreté ou de délabrement l’immeuble».

Si le propriétaire ne respectait pas les délais impartis, de 15 à 90 jours, pour réaliser les travaux correctifs afin de se conformer, le jugement permettra à la Ville de Lévis d'y réaliser des travaux d’entretien, de nettoyage et de démolition des constructions réalisées sans autorisation. Pour mener à bien son action, elle sera autorisée à «utiliser la force nécessaire» en se faisant accompagner par des agents de police.

Des cas exceptionnels

Gilles Lehouillier a finalement indiqué qu’il reste «quatre à cinq cas à régler», d’une moindre gravité, sur la douzaine d’ampleur variable traités par la Ville, notant que «dans l’ensemble la plupart des gens respectent la réglementation. Ce sont des cas exceptionnels». La Ville a précisé que ce n’est que lorsque les interventions des services d’urbanisme n’ont pas permis de résoudre les problèmes, que les recours devant les tribunaux supérieurs sont utilisés.

Les plus lus

Présumée agression armée : le SPVL épingle une nouvelle fois Dave Turmel

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé, le 16 juillet, qu'il a procédé vendredi dernier à l'arrestation de Dave Turmel, un Lévisien de 22 ans bien connu des agents de la paix de la région. Cet individu a été interpellé le 13 juillet vers 21h pour agression armée, menace de mort, harcèlement criminel et bris de probation, en lien avec des événements survenus entre le 27 nove...

Lévis obtient gain de cause contre un propriétaire négligent

La Ville de Lévis a obtenu gain de cause devant la Cour supérieure dans le dossier qui l’opposait au propriétaire du bâtiment situé au 281 de la rue Saint-Joseph. Une action avait été intentée en raison de l’état de «délabrement général» du bâtiment et du terrain.

Lévis déploie une nouvelle mesure de signalement de la berce du Caucase

La Ville de Lévis, en collaboration avec les autres municipalités de la Chaudière-Appalaches, a procédé à la mise en place d’un système commun de signalement de la berce du Caucase.

Échangeur Lagueux : nouvelle entrave ajoutée

Dans le cadre des travaux de réaménagement de l'échangeur Lagueux (sortie 305) de l'autoroute 20 à Saint-Nicolas, le ministère des Transports du Québec ajoutera une entrave les 21 et 22 juin ainsi que du 26 au 29 juin.

Le SPVL à la recherche de plaignants en lien avec la poursuite policière du 1er juillet

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) est à la recherche de plaignants ayant été victime de Cole Eberhardt, 21 ans et de Michael Langlois 26 ans. Il s’agit des deux suspects d’âge majeur dans le dossier de vol qualifié et de poursuite policière du 1er juillet 2018. Il est à noter qu’une fille d’âge mineur se trouvait également avec eux.

Le SPVL à la recherche de témoins

Par voie de communiqué, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a demandé, le 18 juillet, l'aide de la population pour retrouver des témoins d’un événement survenu jeudi dernier vers 21h à Saint-Nicolas.

Avis d'ébullition en vigueur à Saint-Nicolas

À la suite d’un bris d’aqueduc survenu hier à Saint-Nicolas, l’équipe du service des travaux publics de la Ville de Lévis a procédé avec succès à la réparation du réseau au cours de la nuit. Comme annoncé par la municipalité hier, un avis préventif de faire bouillir l’eau avant consommation est donc présentement en vigueur pour les 72 prochaines heures.

Vol qualifié au Jack Pot : le SPVL recherche un suspect

Le Service de police de la Ville de Lévis a demandé l’aide de la population, le 21 juin, afin d’identifier le suspect d’un vol qualifié survenu le 28 mai dernier au Bar Le Jack Pot, situé au 30, rue Jacques-Naud à Lévis.

Poursuite policière digne d’un film à Lévis

Le 2 juillet, une poursuite policière d’une quarantaine de kilomètres sur l’autoroute 20 s’est conclue par l’arrestation de trois Ontariens, précédemment impliqués dans un vol qualifié. Plusieurs véhicules auraient été endommagés.

Frustré par les policiers, il s'attaque à une autopatrouille

Des agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont procédé, hier, à l'arrestation d'un individu de 37 ans de la région de Lévis pour méfait près du poste du SPVL dans le quartier Lévis. Avec un bâton de baseball, ce dernier aurait frappé à de nombreuses reprises une autopatrouille stationnée en raison de «l'oppression» que lui feraient subir les policiers.