L’association de Défense des droits sociaux (ADDS) de la Rive-Sud était au comptoir alimentaire Le Grenier, le 6 février, pour parler du plan de lutte contre la pauvreté, présenté par le gouvernement du Québec, en décembre dernier, et partager son point de vue sur le texte.

Coordinateurs et militants de l’ADDS ont rencontré des employés, bénévoles et usagers de l’organisme d’aide alimentaire afin de parler du Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale afin d’informer les citoyens de sa mise en place et faire connaître la mesure phare. Il s’agit de l’implantation graduelle d’un revenu de base qui permettrait à 100 000 personnes, selon le ministère, de sortir de la pauvreté.   

Grâce à cette mesure explique l’ADDS, les bénéficiaires du programme de solidarité sociale reçoivent, depuis le 1er février, une augmentation de 73 $ sur leur prestation, soit 1 035 $ par mois. «Une bonne nouvelle» pour l’organisme, qui nuance aussitôt, en rappelant que «pour ceux qui devront se contenter de la prestation de base, l’augmentation ne sera que de 15 $ par mois, pour atteindre un montant de 648 $».

Selon l’organisme, l’instauration d’un revenu de base serait un «leurre du parti libéral» car la mesure ne permettrait pas «pas réellement aux personnes de sortir de la pauvreté».

Pas tous les bénéficiaires

L’association déplore que ce revenu de base ne bénéficierait qu’à certaines personnes, selon des catégories établies par le gouvernement en fonction de leur situation. Il faudrait en effet avoir «démontré, hors de tout doute, une limitation à l’emploi».

Ainsi, les personnes qui perçoivent une prestation dans le cadre du programme d’aide sociale, ne recevraient que 55 % de son montant. L’ADDS en déduit «donc que le gouvernement ne considère pas que l’ensemble des prestataires mérite un revenu adéquat».

Citant le ministre du Travail, François Blais, l’organisme rappelle que ce revenu doit permettre aux personnes qui le recevront de prendre la place qui leur revient au sein de la société. Et de se demander s’il considère alors que «les personnes qui ne le recevront pas n’ont pas le droit à une place dans cette société qui est pourtant la leur».

«Toutes les personnes ont pourtant les mêmes besoins de base et ont une place au sein de notre société, qu’elles soient jugées aptes ou non à occuper un emploi par le ministère. De plus, elles auraient plus de possibilités de trouver de l’emploi avec un estomac plein et un moyen de transport fiable, qu’avec seulement 55 % de leurs besoins vitaux comblés », rappelle Roxane Blanchet, coordonnatrice.

Des ateliers pour les 20 ans de l’ADDS

L’organisme, au service des personnes sans emploi qui les aide dans leur accès aux droits sociaux, fête en 2018 ses 20 ans d’existence. À cette occasion, une série de trois ateliers d’éducation populaire sera proposée sur le thème 20 ans de lutte pour le droit à l’aide sociale en février, mars et avril. «L’éducation populaire doit permettre un passage à l’action. Elle ne sert pas seulement à informer», souligne-t-elle. Une manifestation sera organisée en mai dans le cadre de la semaine de la Dignité des personnes assistées sociales du Québec.

Le premier atelier se tiendra le 22 février et portera sur les transformations du droit à l’aide sociale au fil du temps ainsi que les combats menés par l’association. L’activité se déroulera à 10h, au local 112, au 11, rue Saint-Édouard. Un dîner est prévu. Information au 418 838-4774 ou coordination@addsrivesud.com.

Les plus lus

Matières résiduelles : changement du jour de la collecte pour plusieurs quartiers

À compter du lundi 4 février 2019, près du tiers des Lévisiens qui sont desservis par des collectes en bacs roulants de matières résiduelles verront leur journée de collecte modifiée. La Ville de Lévis a donc invité, le 29 novembre, la population et les entreprises concernées à vérifier si leur secteur et leur jour de collecte sont modifiés.

Stages non rémunérés : le mouvement de contestation gagne Lévis

Une cinquantaine d’étudiants du baccalauréat en travail social du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) a manifesté, toute la journée du 21 novembre, afin de protester contre la non-rémunération des stages qu’ils doivent suivre pendant leur parcours universitaire.

Un métro pour Québec et Lévis?

Le collectif J’y vais en métro souhaite raviver le débat du projet de transport en commun structurant de Québec. Le collectif souligne le manque de vision du projet du tramway de Québec et désire inclure Lévis dans ce projet. Jacques Vandersleyen, chargé de cours au campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et membre du collectif, croit que «le tramway est un beau projet, mais ce...

Quartier des Constellations : entente de principe entre les deux parties

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 30 novembre, qu'une entente de principe est survenue entre la municipalité et le Regroupement des citoyens du secteur des Constellations. Le pacte permettra de mettre un terme à l’action collective qui concernait le développement du quartier des Constellations à Saint-Jean-Chrysostome, où plusieurs maisons ont été endommagées par des affaisse...

Une 10e édition pour le Marché de Noël de Lévis

Le Marché de Noël fêtera ses 10 ans d’existence au début du mois alors que l’édition 2018 de l’événement se déroulera les 7, 8 et 9 décembre sur l’avenue Bégin revampée. Les détails entourant cette édition bien spéciale ont été dévoilés lors d’un point de presse le 29 novembre.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 21 novembre 2018

Le 9 novembre dernier, j’ai assisté à la 9e édition du Défi Karaoké au profit de la Maison de soins palliatifs du Littoral, qui s’est déroulée au Centre de congrès et d’expositions de Lévis (1re photo). Merci à Pierre Gagné et toute son équipe du Centre de congrès pour leur excellent travail. 650 personnes se sont réunies pour assister à tout un spectacle en plus d’être très généreuses. On a réell...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 14 novembre 2018

Le Chœur du Cégep de Lévis-Lauzon vous invite à son concert Féérie de Noël, le 2 décembre à 13h30, en l’église Notre-Dame-de-Lévis. Pour réserver vos billets : 418 476–3015.

Les employés de service du CISSS approuvent l'entente de principe

Lors des 20 assemblées syndicales qui se sont déroulées au cours de novembre, les travailleurs du CISSS Chaudière-Appalaches ont approuvé à 96 % l’entente de principe intervenue entre les représentants du Syndicat québécois des employées et employés de service (FTQ) et l’employeur concernant les stipulations locales.

Transformer la science en jeu

Situé à Lévis, tout près de la traverse Québec-Lévis, le Bunker de la science a pignon sur rue depuis juillet 2017. Le Bunker est une initiative des entrepreneurs Joël Leblanc et David Bertrand qui ont comme mission de rehausser la culture scientifique auprès des Québécois. Cette entreprise offre des immersions scientifiques pour les plus petits jusqu’aux plus grands.

Recours collectif contre les frais scolaires illégaux : les détails du remboursement sont dévoilés

Le 30 juillet, la Cour supérieure du Québec a approuvé une entente intervenue entre 68 commissions scolaires du Québec, dont la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), et la représentante des parents ayant payé des frais scolaires pour leurs enfants fréquentant l'école publique primaire ou secondaire. L'entente prévoit que les 68 commissions scolaires visées paieront un montant total de 153 50...