L’association de Défense des droits sociaux (ADDS) de la Rive-Sud était au comptoir alimentaire Le Grenier, le 6 février, pour parler du plan de lutte contre la pauvreté, présenté par le gouvernement du Québec, en décembre dernier, et partager son point de vue sur le texte.

Coordinateurs et militants de l’ADDS ont rencontré des employés, bénévoles et usagers de l’organisme d’aide alimentaire afin de parler du Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale afin d’informer les citoyens de sa mise en place et faire connaître la mesure phare. Il s’agit de l’implantation graduelle d’un revenu de base qui permettrait à 100 000 personnes, selon le ministère, de sortir de la pauvreté.   

Grâce à cette mesure explique l’ADDS, les bénéficiaires du programme de solidarité sociale reçoivent, depuis le 1er février, une augmentation de 73 $ sur leur prestation, soit 1 035 $ par mois. «Une bonne nouvelle» pour l’organisme, qui nuance aussitôt, en rappelant que «pour ceux qui devront se contenter de la prestation de base, l’augmentation ne sera que de 15 $ par mois, pour atteindre un montant de 648 $».

Selon l’organisme, l’instauration d’un revenu de base serait un «leurre du parti libéral» car la mesure ne permettrait pas «pas réellement aux personnes de sortir de la pauvreté».

Pas tous les bénéficiaires

L’association déplore que ce revenu de base ne bénéficierait qu’à certaines personnes, selon des catégories établies par le gouvernement en fonction de leur situation. Il faudrait en effet avoir «démontré, hors de tout doute, une limitation à l’emploi».

Ainsi, les personnes qui perçoivent une prestation dans le cadre du programme d’aide sociale, ne recevraient que 55 % de son montant. L’ADDS en déduit «donc que le gouvernement ne considère pas que l’ensemble des prestataires mérite un revenu adéquat».

Citant le ministre du Travail, François Blais, l’organisme rappelle que ce revenu doit permettre aux personnes qui le recevront de prendre la place qui leur revient au sein de la société. Et de se demander s’il considère alors que «les personnes qui ne le recevront pas n’ont pas le droit à une place dans cette société qui est pourtant la leur».

«Toutes les personnes ont pourtant les mêmes besoins de base et ont une place au sein de notre société, qu’elles soient jugées aptes ou non à occuper un emploi par le ministère. De plus, elles auraient plus de possibilités de trouver de l’emploi avec un estomac plein et un moyen de transport fiable, qu’avec seulement 55 % de leurs besoins vitaux comblés », rappelle Roxane Blanchet, coordonnatrice.

Des ateliers pour les 20 ans de l’ADDS

L’organisme, au service des personnes sans emploi qui les aide dans leur accès aux droits sociaux, fête en 2018 ses 20 ans d’existence. À cette occasion, une série de trois ateliers d’éducation populaire sera proposée sur le thème 20 ans de lutte pour le droit à l’aide sociale en février, mars et avril. «L’éducation populaire doit permettre un passage à l’action. Elle ne sert pas seulement à informer», souligne-t-elle. Une manifestation sera organisée en mai dans le cadre de la semaine de la Dignité des personnes assistées sociales du Québec.

Le premier atelier se tiendra le 22 février et portera sur les transformations du droit à l’aide sociale au fil du temps ainsi que les combats menés par l’association. L’activité se déroulera à 10h, au local 112, au 11, rue Saint-Édouard. Un dîner est prévu. Information au 418 838-4774 ou coordination@addsrivesud.com.

Les plus lus

3e lien : une marche citoyenne pour appuyer Lehouillier

Afin de permettre aux gens de la région de manifester publiquement leur appui au projet de troisième lien interrives à l’est ainsi qu’au maire de Lévis, Gilles Lehouillier, un groupe de citoyens de la Rive-Sud organisera une marche citoyenne, le samedi 16 juin, du côté de Québec.

Gaétan Barrette annonce 1,5 M$ en investissement à l'Hôtel-Dieu de Lévis

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a annoncé des investissements de 1,5 M$ pour amorcer la production du dossier d’opportunité pour le projet de modernisation de l’Hôtel-Dieu de Lévis, le 14 juin. Le projet est aussi inscrit au Plan québécois des infrastructures (PQI).

Sauvetage héroïque dans une entreprise lévisienne

Le matin du 19 mars, Roger Audet, employé chez Transport Multivrac de Pintendre, a appliqué les manœuvres de réanimation cardiorespiratoire (RCR) sur Alain Robert, un collègue qui, dans les minutes précédentes, avait été victime d’un infarctus au volant de sa semi-remorque. Réunis sur les lieux de l’incident, les deux hommes livrent leur histoire.

Ottawa salue le travail d’une éducatrice lévisienne

Reconnaissant l’apport significatif d’un grand nombre d’éducateurs, le 2 mai dernier, le gouvernement du Canada remettait ses Prix du premier ministre. Parmi les lauréats, dans la région de Lévis, c’est Louise «Loulou» Demers du Centre de la petite enfance (CPE) de la Chaudière – Installation la Brindille a reçu un Certificat d’honneur.

Femme sans enfant : briser les tabous

Animée par le désir de faire cesser les préjugés, Catherine-Emmanuelle Delisle tiendra sa conférence Femme sans enfant pour la première fois à Lévis, le 31 mai prochain, au Centre Femmes l’Ancrage à 13h30.

À 9 ans, Miko Poulin décroche la coupe Pierre Bouliane

Dans le cadre des Mini-expos astro 2018 de la section jeunesse du Club d’astronomie Véga, qui se tenaient récemment au Centre culturel de Cap-Rouge, le Lévisien de 9 ans, Miko Poulin, a remporté sa première coupe Pierre Bouliane. En 14 ans d’existence du Club, il est le plus jeune membre à remporter le prix.

Le Pimp de la saucisse tourne à Lévis

Le coloré animateur et charcutier, Félipé St-Laurent, était de passage à Lévis pour tourner un épisode de son émission Chiller au Québec avec Félipé les 6 et 7 juin. Celui qu’on surnomme le Pimp de la saucisse a révélé ses coups de cœur de la région.

L’Appart veut des réponses

En attente de savoir s’il recevra un financement du gouvernement, l’Appart, un centre d’hébergement en dépendance à Charny, pourrait faire face à des difficultés financières au cours des prochains mois.

Dessercom souligne le travail des paramédics

À l’occasion de la Semaine nationale des services préhospitaliers d’urgence, qui se déroule du 28 mai au 2 juin 2018, Dessercom, la plus importante entreprise ambulancière du Québec, invite la population à remercier les paramédics pour leur travail exceptionnel lorsqu’ils croiseront leur chemin.

L’ancienne gare fluviale transformée en boutique souvenir

En date de la Saint-Jean-Baptiste, une partie du bâtiment de l’ancienne gare fluviale verra naître entre ses murs la Boutique souvenir du Chevalier de Lévis. Par cette initiative, la Corporation de développement du Vieux-Lévis (CDVL) espère donner un second souffle à ce lieu symbolique.