Le chorégraphe et entrepreneur Nicolas Bégin a été nommé le troisième citoyen d’honneur de la Ville de Lévis le 21 juin. Il succède à Monique F. Leroux et Maurice Tanguay.

Celui qui a fondé la compétition de danse Hit The Floor en 2010 à Lévis a avoué qu’il s’agissait de la plus importante reconnaissance qu’on lui ait offerte. «Même si j’ai fait des gros plateaux de tournage de films américains, des prestations devant deux millions de spectateurs, que j’ai eu des distinctions au cours des dernières années dans le monde des affaires, il reste que ce que je reçois aujourd’hui, c’est la plus grosse reconnaissance que j’ai eue dans ma vie. Jamais je ne pensais avoir le titre de citoyen d’honneur de la Ville de Lévis, surtout à l’âge de 33 ans» a commenté Nicolas Bégin en point de presse.

En effet, malgré son jeune âge, Nicolas Bégin possède déjà un parcours hors du commun. Il a accumulé les reconnaissances de Personnalité touristique de l’année aux Grands Prix du Tourisme de Chaudièe-Appalaches en 2016, Diploômé influent de l’Association des diplômés de l’Université Laval et Jeune personnalité d’affaire en 2014. Il a également participé aux émissions So You Think You Can Dance Canada en 2009 et America’s Best Dance Crew en 2010 avec la troupe Blueprint, avec qui il a obtenu la deuxième place. Il a aussi pris part à de nombreuses productions sur scène et à la télévision, avec entre autres le Cirque du Soleil, Bons Baisers de France, Footloose et Saturday Night Fever. Il est apparu dans des films, tels que Step Up 5 : All In, Make Your Move et Sur Le Rythme. Il est aujourd’hui directeur artistique de la compagnie de danse PNT.

Ancré dans sa ville

Nicolas Bégin possède une longue histoire familiale à Lévis. Son grand-père, Laurent Bégin, a fondé l’entreprise Lévis Construction que son père, Christian, a reprise comme président et actionnaire. Sa mère, France Bégin, a œuvré tout au long de sa carrière chez Desjardins à Lévis. C’est aussi à Lévis qu’il a développé sa passion pour la danse. «J’ai suivi mon premier cours de danse à l’école Élédanse, puis au Studio Party Time. J’y ai aussi fait mon premier spectacle de danse officiel sur la scène du Cégep de Lévis-Lauzon. J’ai fait mes études au Collège de Lévis où j’ai eu la chance de faire le premier programme de breakdance, a-t-il raconté. J’ai aussi eu la chance de démarrer le premier événement de Hit The Floor : Hit The Floor Lévis qui est vraiment le plus important de tous nos événements.» Nicolas Bégin a aussi fondé sa famille à Lévis alors que ses deux enfants y sont nés.

De son côté, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier n’avait que de bons mots pour Nicolas Bégin. «Nicolas est un Lévisien de grand talent, dynamique et qui fait rayonner notre ville au-delà de nos frontières. Hit The Floor est maintenant l’événement qui génère le plus de retombées économiques à Lévis. Il se retrouve désormais sur notre tableau d’honneur aux côtés de Monique F. Leroux et Maurice Tanguay», a conclu M. Lehouillier.

CRÉDIT IMAGES 2 À 5 : STEVE ROY

Les plus lus

La folie du pot légal gagne la région

Dès l'entrée en vigueur de la loi fédérale légalisant la consommation du cannabis et conformément à l'encadrement provincial (loi 157), la Société québécoise du cannabis (SQDC) a ouvert aujourd'hui ses douze points de vente, dont celui de Lévis situé au 95, route du Président-Kennedy, et d'un site Web transactionnel. Comme ailleurs au Québec, ce moment était fort attendu dans la région puisqu'une ...

Les Aidants scolaires entrent au CPE

À la Coquinerie, l’une des installations du CPE le Vire-Crêpe, des bénévoles du Mouvement des aidants scolaires sont présents aux côtés des éducatrices pour les aider à répondre aux besoins des enfants, comme enfiler un manteau, ou donner de l’attention supplémentaire à un petit en lui lisant une histoire. Testé pendant un an, ce projet pilote pourrait ensuite être étendu.

L'urgence de Paul-Gilbert fermera à 19h dès le 3 novembre

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a annoncé, le 18 octobre, qu'il modifiera «temporairement» les heures d’ouverture de l’urgence du Centre Paul-Gilbert le soir dès le 3 novembre, et ce, «pour une période indéterminée». Désormais, les services médicaux seront offerts sept jours sur sept, de 7h à 19h.

Mise en garde contre des allergènes possiblement présents dans des produits d'une boucherie lévisienne

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), en collaboration avec Boucherie et délices Rive-Sud, située au 7520, boulevard Guillaume-Couture à Lauzon, avise les personnes qui souffrent d'une allergie aux graines de sésame, aux graines de moutarde, aux œufs, au lait, aux sulfites, au soya ou au blé ou encore d'une maladie induite par le gluten de ne pas consommer les ...

Hommage à l’horreur à Saint-Étienne-de-Lauzon

Pour une 13e année, la Maison hantée de Saint-Étienne reprendra vie, les 27 et 31 octobre ainsi que le 3 novembre, dans le quartier Saint-Étienne-de-Lauzon. Petits et grands pourront une nouvelle fois y célébrer l’Halloween, en vivant l’expérience unique du musée de l’horreur conçue cette année par les organisateurs de la Maison hantée.

Une école primaire Montessori à Lévis?

Quelques années après que l’établissement Montessori de Saint-Nicolas a décidé de se consacrer qu’aux enfants âgés de cinq ans et moins, des parents de la région désirent mettre sur pied une école primaire misant sur l’approche développée par Maria Montessori, une pédagogue italienne.

Lévis fête la diversité culturelle

De concert avec l’organisme le Tremplin, la Ville de Lévis a mis sur pied Lévis interculturelle, Fête de la diversité, un événement qui a été présenté le 21 octobre dernier au Patro de Lévis. Cette journée d’activités et de festivités invitait les citoyens à venir rencontrer les différentes cultures présentes sur le territoire lévisien. De plus, c’était l’occasion de célébrer et souligner l’apport...

Se prendre en main à 18 ans

Cette année, Tommy Duchesneau a vécu une expérience personnelle hors de l’ordinaire. Dans les derniers mois, le jeune homme de 18 ans de Saint-Lambert-de-Lauzon s’est choisi et a perdu environ 80 livres.

La maison Rodophe-Audette en cours de démolition

Deux jours après la décision du conseil municipal de Lévis qui autorise la démolition du 6410 de la rue Saint-Laurent, la pelleteuse est entrée en action ce 31 octobre au matin. En milieu de matinée, le premier étage de la résidence qui a surplombé le fleuve pendant plus d'un siècle, gisait déjà au pied des murs encore debout.

La maison Rodolphe-Audette pourra être démolie

Après deux processus d’évaluation du comité de démolition qui ont duré 731 jours en raison notamment de deux appels lancés par des citoyens, les membres du conseil municipal ont unanimement confirmé, le 29 octobre en séance extraordinaire, la décision prise par le comité de démolition en juillet dernier autorisant la démolition de la maison Rodolphe-Audette.