Marie-France Roy, Anik Cadieux et Josée Veilleux forment la 44e équipe sur une centaine de la première édition du trek Rose Trip.

Du 31 octobre au 5 novembre, la Lévisienne Marie-France Roy et ses deux acolytes, Anik Cadieux et Josée Veilleux, prendront d’assaut le désert de la région de Merzouga, au Maroc, à l’occasion de la toute première édition du trek Rose Trip. Tout au long de ce rallye d’orientation 100 % féminin, les trois femmes ont bien l’intention de se démarquer et de rapporter le trophée de la victoire au Québec.

Ensemble, elles forment les Keybecwise, la 44e équipe sur une centaine de cette randonnée pédestre à caractère solidaire mise sur pied en collaboration avec l’organisateur d’événements Desertours. 

Ce sont près d’une vingtaine de kilomètres que devront parcourir quotidiennement les participantes, avec pour seuls outils une boussole et un roadbook marquant les points de passage obligatoires de leur journée. Ce n’est pas le temps qui déterminera leur performance, mais plutôt la distance qu’elles auront parcouru pour compléter leur tracé. 

«C’est vraiment un temps d’arrêt pour se concentrer sur soi-même. En même temps, on fait d’une pierre deux coups, parce qu’on supporte des causes», a exprimé Marie-France Roy. 

Ces causes, ce sont l’association française Cancer du sein, parlons-en!, qui travaille à sensibiliser les femmes quant à l’importance du dépistage, ainsi que l’association Enfants du Désert, pour qui apprendre à lire, écrire et compter devrait être un droit pour tous. 

Implication

C’est en février de cette année que Josée Veilleux, qui se qualifie comme aventurière, a eu vent de la tenue de ce tout nouveau trek dans le désert marocain. «Je suis une passionnée de voyages et de randonnées en montagne. Donc, quand j’ai vu passer cette publication du magazine Espaces sur Facebook, j’ai dit : “Wow! Quelle belle aventure! Quelles copines assez folles vont vouloir embarquer avec moi?”», s’est-elle remémorée. 
Moins d’une semaine après qu’elle ait lancé à son tour l’invitation sur son profil personnel, se joignaient à son équipe Marie-France et Anik. 

Entre leurs obligations personnelles et professionnelles, ces mères de famille âgées de 40 à 42 ans se préparent maintenant physiquement et psychologiquement à leur défi. «J’ai été suivre un cours de secourisme en milieu sauvage et régions éloignées. Marie-France et moi allons aussi suivre un cours de boussoles et GPS au Parc régional du Massif du Sud», a fait savoir Josée. Une randonnée d’équipe est également à l’horaire pour évaluer et synchroniser le niveau de chacune. 

Solidarité

Question d’amasser les fonds nécessaires à leur participation, toutes contribuent à leur façon. Alors qu’Anik étiquette des bouteilles d’eau au nom des Keybecwise, Marie-France prépare des collations qu’elle vend par la suite à ses collègues. Josée vend elle aussi des rafraîchissements à son travail. 

«Ça fait aussi partie de l’héritage qu’on va laisser à nos enfants. De nous voir aussi impliquées dans ce trip, ça les motive eux aussi à accomplir leurs propres projets. Ça leur montre aussi que nous ne sommes pas juste une maman, mais qu’on est une femme et un être humain à part entière», a exprimé la Lévisienne. 

Ces actions demeurent néanmoins insuffisantes pour couvrir les frais liés à leur expédition. C’est pourquoi, en plus de leurs quatre partenaires actuels, elles recherchent de nouveaux donateurs. Tout au long de leur trek, elles souhaitent les mettre fièrement en évidence sur leurs vêtements de randonnée. «S’il y a une image que je veux projeter là-bas, c’est le fait qu’au Québec, on est solidaires», a laissé entendre Marie-France. 

Pour plus d’information sur la campagne de financement menée par les Keybecwise, visitez le www.gofundme.com/trekrosetrip-leskeybecwise, ainsi que leur page Facebook officielle. 

Les plus lus

Un jeune infirmier en stage à Haïti

Sept étudiantes, un étudiant et deux professeures en technique de Soins infirmiers du Cégep de Lévis-Lauzon ont aidé à soigner 582 patients lors d’un voyage humanitaire à Haïti, en 2018. Un voyage qui a changé le regard d’Antonin Giguère, futur infirmier parti pour la seconde fois sur ce territoire des Caraïbes.

Le zéro déchet gagne Lévis

Programme d’accompagnement mené par la ville, groupes Facebook, épicerie en vrac et commerçants qui proposent à leurs clients d’apporter leurs propres plats, les pratiques évoluent en même temps que la conscience environnementale se développe.

50 ans pour le Cégep de Lévis-Lauzon

Fondé le 7 mai 1969, le Cégep de Lévis-Lauzon a diplômé près de 34 000 étudiants. Cette année, l’institution fête ses 50 ans et l’organisation souhaite inviter étudiants, membres du personnel, diplômés et citoyens à venir célébrer le passé, mais aussi l’avenir.

Le savoir-faire étudiant au service des organismes

Des étudiants du Cégep de Lévis-Lauzon ont présenté à cinq organismes de la région les résultats d’un travail d’enquête statistique grandeur nature destiné à alimenter leurs stratégies de développement. Ce projet résulte d’une collaboration entre des enseignants, ces organisations et une entreprise spécialisée dans l’évaluation de projet.

Deux bébés du 1er janvier à Lévis

Le premier bébé de l’année né à l’Hôtel-Dieu de Lévis est originaire de Saint-Apollinaire. Mélissa Rivard et Olivier Chouinard ont accueilli le petit Valentin, le 1er janvier à 3h53. Le même jour à 21h, un deuxième bébé a pointé le bout de son nez. Nathan (sur la photo) fait le bonheur de ses parents, Cindy Lévesque et Samuel Maltais, qui résident à Lévis.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 9 janvier 2019

En ce début de nouvelle année, je poursuis mes souhaits que je tiens à offrir à des personnalités de la région.

Une école reconnaissante

Afin de souligner l’implication au profit de l’École Charles-Rodrigue de l’équipe Pelletier Dessercom lors du Grand défi Pierre Lavoie au cours des dernières années, des membres du personnel de l’établissement primaire du quartier Lévis ont remis, le 27 novembre, une plaque à Yvan Pelletier, l’un des dirigeants de Pelletier Déco Surfaces.

Le numérique au cœur de l’apprentissage

Depuis 10 ans, l’école secondaire privée Marcelle-Mallet intègre les nouvelles technologies dans l’apprentissage des élèves. Plus qu’un outil, le numérique est devenu une pédagogie. Reconnaissance de ces pratiques, la certification Apple a été accordée à l’établissement pour la seconde fois.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 2 janvier 2019

Cette semaine, je poursuis mes souhaits que je désire offrir à des personnalités de la région.

Revue 2018 - Rétrospective de novembre

Pendant que la Ville amenait le dossier de l’aérodrome de Pintendre en Cour suprême et qu’elle se dotait d’une nouvelle image, la Davie recevait un nouveau contrat, le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, était de passage à Lévis et Paradis et Picard étaient nommés à des postes importants l’Assemblée nationale.