Virginie Cimon-Morin et Jacinthe Tourigny participeront au Trophée roses des sables. CRÉDIT : FRÉDÉRIC LESSARD

Virginie Cimon-Morin et Jacinthe Tourigny ont décidé de se donner un grand défi d’équipe au début 2018 : participer au Trophée roses des sables. L’aventure se déroulera au mois d’octobre 2019, au Maroc. Les deux femmes de la région de Lévis sont présentement en campagne de financement, elles doivent amasser 24 000 $ d’ici un an pour participer à l’événement.

Jacinthe et Virginie sont toutes les deux mamans, respectivement de quatre et trois enfants. Elles se sont connues par l’entremise de ceux-ci. Virginie entretenait ce projet dans le fond de son esprit depuis longtemps.

«C’est un rêve que j’avais depuis dix ans, je savais qu’un jour, je le ferais», lance-t-elle en parlant du Trophée roses des sables.

Cette épreuve est réservée exclusivement aux femmes, elles devront parcourir le désert marocain à bord d’un quad, d’une moto ou d’un 4x4. Elles n’auront qu’une boussole et un livre de route pour retrouver leur chemin dans les dunes. L’événement soutient trois causes que les deux femmes ont à cœur : le Club des petits déjeuners, le cancer du sein et les Enfants du désert.

«Lorsque Virginie m’a dit qu’elle se cherchait une partenaire pour ce projet, je lui ai tout de suite dit d’arrêter de chercher», dit Jacinthe. C’est à partir de là que le rêve de Virginie a commencé à prendre forme. 

Campagnes de financement

Les deux femmes font des pieds et des mains depuis le début de l’année pour récolter de l’argent à gauche et à droite. Elles ont d’ailleurs amassé le tiers du montant nécessaire pour octobre 2019. Que ce soit par la vente de hot-dogs lors d’événements, la vente de pantoufles, de cônes de bonbons, de produits d’érable, de moitié-moitié, à la concoction d’un formulaire de demande de commandites en passant par le nettoyage d’un site de festival, tous les moyens sont bons pour récolter quelques dollars. 

«Je pense que si on doit se préparer mentalement pour le défi, passer au travers de toutes ces activités de financement pour récolter 24 000 $, ça te forge le mental», souligne Jacinthe. En effet, plusieurs défis attendent les aventurières au cours de ce rallye, mais les étapes pour s’y rendre sont une épreuve en soi. «Ça demande beaucoup de volonté. Avec la petite vie de famille, souvent on commence à travailler sur nos activités de financement tard le soir et on se couche aux petites heures du matin», explique Virginie. 

Si la vie familiale est un aspect important pour ces deux femmes, elles n’hésitent pas à impliquer leurs enfants dans leur démarche. «On tente de mettre nos enfants à contribution, de les faire participer à notre projet et ils aiment s’impliquer. Ils en parlent à tout le monde, ils ont l’air fiers de nous. C’est un peu notre façon de leur enseigner la persévérance», affirme Jacinthe.

Prévoir beaucoup d’émotions

Si les deux amies ont décidé de partir ensemble, c’est qu’elles croient qu’elles sont compatibles.

«On est deux personnes qui aiment rire et qui ne se choquent pas pour rien, je pense que ça devrait bien aller, on a déjà une bonne chimie d’équipe», exprime Virginie.

Elles se lancent dans une aventure où elles devront apprendre à réparer une voiture, manipuler des véhicules peu familiers et parcourir le désert, l’inconnu les attend. Elles auront quelques formations pour apprendre à conduire leur véhicule ainsi que réaliser les tâches mécaniques de base et elles seront formées pour s’orienter à l’aide d’une boussole.

Avec tout ça en tête, les coéquipières sont conscientes de ce qui les attend. «Le fait d’être 24 heures sur 24 en équipe est un défi en soi. On va apprendre à bien communiquer et dès qu’il y a un problème, on pourra se parler. Il va y avoir beaucoup d’émotions», affirme Virginie.

Pour la prochaine année, les courageuses continueront à s’impliquer dans les différents événements de la région pour amasser des dons afin de réaliser leur projet. 

Pour plus d’information ou leur offrir un don, vous pouvez consulter le www.gofundme.com/RocknRouledessables.

Les plus lus

Matières résiduelles : changement du jour de la collecte pour plusieurs quartiers

À compter du lundi 4 février 2019, près du tiers des Lévisiens qui sont desservis par des collectes en bacs roulants de matières résiduelles verront leur journée de collecte modifiée. La Ville de Lévis a donc invité, le 29 novembre, la population et les entreprises concernées à vérifier si leur secteur et leur jour de collecte sont modifiés.

Stages non rémunérés : le mouvement de contestation gagne Lévis

Une cinquantaine d’étudiants du baccalauréat en travail social du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) a manifesté, toute la journée du 21 novembre, afin de protester contre la non-rémunération des stages qu’ils doivent suivre pendant leur parcours universitaire.

Un métro pour Québec et Lévis?

Le collectif J’y vais en métro souhaite raviver le débat du projet de transport en commun structurant de Québec. Le collectif souligne le manque de vision du projet du tramway de Québec et désire inclure Lévis dans ce projet. Jacques Vandersleyen, chargé de cours au campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et membre du collectif, croit que «le tramway est un beau projet, mais ce...

Quartier des Constellations : entente de principe entre les deux parties

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 30 novembre, qu'une entente de principe est survenue entre la municipalité et le Regroupement des citoyens du secteur des Constellations. Le pacte permettra de mettre un terme à l’action collective qui concernait le développement du quartier des Constellations à Saint-Jean-Chrysostome, où plusieurs maisons ont été endommagées par des affaisse...

Une 10e édition pour le Marché de Noël de Lévis

Le Marché de Noël fêtera ses 10 ans d’existence au début du mois alors que l’édition 2018 de l’événement se déroulera les 7, 8 et 9 décembre sur l’avenue Bégin revampée. Les détails entourant cette édition bien spéciale ont été dévoilés lors d’un point de presse le 29 novembre.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 21 novembre 2018

Le 9 novembre dernier, j’ai assisté à la 9e édition du Défi Karaoké au profit de la Maison de soins palliatifs du Littoral, qui s’est déroulée au Centre de congrès et d’expositions de Lévis (1re photo). Merci à Pierre Gagné et toute son équipe du Centre de congrès pour leur excellent travail. 650 personnes se sont réunies pour assister à tout un spectacle en plus d’être très généreuses. On a réell...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 14 novembre 2018

Le Chœur du Cégep de Lévis-Lauzon vous invite à son concert Féérie de Noël, le 2 décembre à 13h30, en l’église Notre-Dame-de-Lévis. Pour réserver vos billets : 418 476–3015.

Les Lévisiens se souviennent

Plusieurs événements ont eu lieu à Lévis le 11 novembre, dans le cadre du jour du Souvenir, afin de souligner le sacrifice des militaires.

Les employés de service du CISSS approuvent l'entente de principe

Lors des 20 assemblées syndicales qui se sont déroulées au cours de novembre, les travailleurs du CISSS Chaudière-Appalaches ont approuvé à 96 % l’entente de principe intervenue entre les représentants du Syndicat québécois des employées et employés de service (FTQ) et l’employeur concernant les stipulations locales.

Transformer la science en jeu

Situé à Lévis, tout près de la traverse Québec-Lévis, le Bunker de la science a pignon sur rue depuis juillet 2017. Le Bunker est une initiative des entrepreneurs Joël Leblanc et David Bertrand qui ont comme mission de rehausser la culture scientifique auprès des Québécois. Cette entreprise offre des immersions scientifiques pour les plus petits jusqu’aux plus grands.