Dans le cadre de la tourné Dose d’adulte, l‘équipe d’Academos est venue discuter de choix de carrière avec les élèves de l’ESLE.

Dans le cadre de la tournée Dose d’adulte de l’organisme Academos, les animateurs et conférenciers de l’activité se sont arrêtés à l’École secondaire Les Etchemins (ESLE) afin de rencontrer les élèves de quatrième et cinquième secondaire, le 20 novembre dernier. Près de 900 jeunes ont participé à l’événement qui se voulait informatif en ce qui concerne les choix de carrière que ces élèves devront faire dans les prochains mois.

Academos explore plusieurs avenues. Tout d’abord, l’organisme a pour mission de venir à la rencontre des jeunes et de les guider vers les réalités du monde du travail ainsi que de les outiller afin de réaliser leur carrière de rêve.

Academos est aussi une application accessible au bout des doigts de tous les jeunes. Par le biais de cette application, les jeunes peuvent parcourir le répertoire des choix de carrières qu’elle contient et discuter avec divers professionnels bénévoles qui souhaitent partager leur expérience dans leur métier respectif.

La tournée Dose d’adulte en est à sa deuxième édition cette année. Elle parcourt les quatre coins de la province afin d’offrir des conseils, mais surtout des témoignages de vie aux élèves.

«En fait, la tournée, c’est de parler du principal avantage d’être un adulte : le fait de faire ce qui te passionne. Tu peux faire n’importe quoi en 2018», a expliqué Chloé Hamelin-Lalonde, conseillère en orientation de formation et animatrice de la tournée Dose d’adulte. 

La conférence à l’ESLE était donnée par Martin St-Pierre. Aujourd’hui conférencier, Martin St-Pierre a expliqué de long en large les hauts et les bas de son choix de carrière. Il a expliqué qu’il a toujours été hanté par une anxiété et que les crises de panique l’ont toujours guetté. Il a aussi raconté son passé d’ancien joueur de poker professionnel, l’argent qu’il a gagné, mais aussi du sentiment de vide qui l’habitait à cette époque.

En passant par ses réussites et ses défaites, il s’est présenté devant les jeunes pour leur démontrer qu’on pouvait faire ce qui nous passionnait dans la vie. Sa passion à lui s’est révélée un peu plus tard, mais aujourd’hui, il est conférencier pour les jeunes dans les écoles secondaires et il vit le «meilleur trip» de sa vie.

«On est dans une optique de partage et je pense que ça rejoint les jeunes, ça leur parle en tout cas. En général, la réponse est super bonne dans les écoles qu’on visite», a ajouté Chloé Hamelin-Lalonde.

Une initiative du corps enseignant

C’est grâce à Yves Poirier, enseignant en anglais et en entrepreneuriat à l’ESLE, accompagné des conseillères en orientation de l’école, Claudia St-Pierre et Kathy Vignola, qu’Academos s’est arrêté à l’ESLE. En effet, M. Poirier a inscrit l’école et celle-ci a été sélectionnée, une réalisation qui rend très fiers les trois employés au service des jeunes. 

Pour Yves Poirier, les élèves de quatrième et cinquième secondaire sont à un tournant important de leur vie et Academos arrive à un moment crucial. «Je veux semer des graines dans la tête des jeunes, des idées, les pousser à faire germer ces graines-là et les faire fleurir. S’il y a une cinquantaine ou une centaine de jeunes qui entame une démarche d’orientation après cette journée, ce sera mission accomplie», a conclu l’enseignant.

Les plus lus

Le CHSLD Chanoine-Audet teste de nouveaux ratios

Le ratio entre soignants et patients a été augmenté au Centre d’hébergement Champlain-de-Chanoine-Audet à Saint-Romuald dans le cadre d’un projet pilote de 16 semaines sur la qualité et la sécurité des soins. Ce projet est l’un des 17 menés au Québec par le gouvernement dans différents types d’établissements de santé.

L'urgence du Centre Paul-Gilbert rouvrira en soirée la semaine

Comme promis par la Coalition avenir Québec (CAQ), l’urgence du Centre Paul-Gilbert sera en mesure de reprendre en partie ses heures d’ouvertures habituelles à partir du lundi 11 février grâce à l'arrivée de nouveaux médecins. Toutefois, la reprise de service annoncée le 6 février par le CISSS Chaudière-Appalaches ne sera possible qu'en semaine.

Lévis, attache ta tuque : la programmation dévoilée

Le Vieux-Lévis se transformera en terrain de jeu hivernal les 9 et 10 février prochains à l’occasion de l’événement Lévis, attache ta tuque. Le temps d’une fin de semaine, l’ambiance carnavalesque gagnera les rues de la ville avec une multitude d’activités pour petits et grands.

Une demande trop élevée pour la STLévis

Le parcours du Lévisien-3 (L3) de la Société de transport de Lévis (STLévis), reliant le terminus de la route Lagueux dans le secteur de Saint-Étienne-de-Lauzon à l’Université Laval à Québec via la route des Rivières, semble débordé aux heures de pointe et doit laisser dans l’attente certains usagers.

Avis de ne pas consommer des fèves au canard et à l'érable vendues au Marché Carrier

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), en collaboration avec le Marché Carrier (798, route du Président-Kennedy à Pintendre), avise la population de ne pas consommer des fèves au canard et érable, les unités vendues jusqu'au 23 janvier en format de 500 ml. En effet, ce produit ne comporte pas sur son contenant la mention «Garder réfrigéré» qui est exigée.

Des élèves de Lévis s’envoleront pour le Grand Nord

À plus de 2 000 kilomètres d’ici, au nord du Québec, se trouve un petit village nommé Quaqtaq. Dans cette communauté inuite de quelques centaines d’habitants, 17 élèves et 2 enseignantes de l’école Guillaume-Couture de Lévis passeront une semaine, du 27 mars au 3 avril, et iront à la rencontre des habitants du Nunavik et de leur mode de vie.

Demandes de démolitions en débat

L’adresse change, l’histoire se répète. À peine trois mois après la démolition de la maison Rodolphe-Audette, trois nouvelles demeures sont menacées de destruction à Lévis. Le sort des 51, 57 et 63 de la rue Saint-Gilbert sera scellé le 18 février par le conseil municipal qui rendra sa décision à l’appel déposé par deux citoyens engagés dans la protection du patrimoine.

Lévis ne sait plus où mettre la neige

La capacité des sites de dépôt et des terrains privés à recevoir la neige est à son maximum en raison des fortes précipitations des dernières semaines. Sans compter, les 40 centimètres supplémentaires que pourrait amener la tempête hivernale à partir de ce soir et jusqu'à demain.

Une prestigieuse bourse pour un génie lévisien

Depuis septembre, Marc-André Bégin, un étudiant en génie mécanique originaire de Lévis, a amorcé des études de doctorat au réputé Massachusetts Institute of Technology (MIT) grâce à l’obtention d’une prestigieuse aide financière américaine, la bourse Fulbright.

Policier de père en fils

Le 18 janvier dernier, le Lévisien Gabriel Teed a obtenu son diplôme de l’École nationale de police du Québec, située à Nicolet.