CRÉDIT : FACEBOOK

Le collectif J’y vais en métro souhaite raviver le débat du projet de transport en commun structurant de Québec. Le collectif souligne le manque de vision du projet du tramway de Québec et désire inclure Lévis dans ce projet. Jacques Vandersleyen, chargé de cours au campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et membre du collectif, croit que «le tramway est un beau projet, mais ce n’est pas le bon».

En effet, le collectif J’y vais en métro a élaboré un projet de métro en prenant en considération le même budget prévu pour le tramway, c’est-à-dire 3,3 G$.

Le métro débuterait à la tête des ponts, au cœur de Sainte-Foy, et s’étendrait jusqu’à l’arrondissement Desjardins à Lévis, tout près du campus de l’UQAR.

«Au fond, le plan du projet du SRB du maire Labeaume a été repris pour en faire un tramway. Les lacunes qu’il contenait ont seulement empiré, on oublie la Rive-Sud qui a besoin d’un autre lien vers Québec de plus en plus», explique M. Vandersleyen.

De plus, celui qui a travaillé sur le métro d’Athènes affirme que le projet du tramway manque de vision.

«On parle d’un horizon qui s’étend jusqu’à 2030-2035. Il faut penser plus loin, surtout avec Lévis qui se développe de façon presque exponentielle. L’horizon auquel je pense, c’est 2075-2100, je ne serai même plus là pour le constater!», souligne le chargé de cours.

Le collectif affirme que les travaux entourant la construction des infrastructures d’un métro sont beaucoup moins encombrants que ceux d’un tramway étant donné qu’ils se feront sous la terre.

Trop peu trop tard?

Questionné à ce sujet, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a clos le débat assez rapidement.

«Ce sont des solutions qui ont été apportées après que le choix a été fait. On peut bien poser la question, mais c’est peut-être un peu trop tard», affirme le premier citoyen.

Selon Jacques Vandersleyen, le débat risque de revenir dans les discussions étant donné que le gouvernement caquiste a souligné au maire de Québec, Régis Labeaume, que le projet de transport structurant à Québec devait passer par le troisième lien et assurer une interconnexion entre Québec et Lévis.

Un métro plutôt qu’un troisième lien

Pour M. Vandersleyen, le troisième lien ne réglera pas la congestion routière tandis qu’un métro pourrait être une meilleure alternative.

«Je n’ai jamais vu une augmentation d’offre de disponibilité à la voiture régler un problème de congestion routière. On va juste déplacer la congestion», analyse-t-il.

Pour le collectif, le but est d’inclure la Rive-Sud dans le projet structurant de Québec étant donné qu’on ne peut pas ignorer la croissance de Lévis et miser sur un projet durable et fiable.

«Au bout du compte, notre objectif est de créer une coalition citoyenne et de soulever un questionnement à propos d’une étude d’une solution alternative qui est plus globale et qui est basée sur un transport de masse avant qu’il ne soit trop tard», conclut le membre du collectif.

Les plus lus

Matières résiduelles : changement du jour de la collecte pour plusieurs quartiers

À compter du lundi 4 février 2019, près du tiers des Lévisiens qui sont desservis par des collectes en bacs roulants de matières résiduelles verront leur journée de collecte modifiée. La Ville de Lévis a donc invité, le 29 novembre, la population et les entreprises concernées à vérifier si leur secteur et leur jour de collecte sont modifiés.

Stages non rémunérés : le mouvement de contestation gagne Lévis

Une cinquantaine d’étudiants du baccalauréat en travail social du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) a manifesté, toute la journée du 21 novembre, afin de protester contre la non-rémunération des stages qu’ils doivent suivre pendant leur parcours universitaire.

Un métro pour Québec et Lévis?

Le collectif J’y vais en métro souhaite raviver le débat du projet de transport en commun structurant de Québec. Le collectif souligne le manque de vision du projet du tramway de Québec et désire inclure Lévis dans ce projet. Jacques Vandersleyen, chargé de cours au campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et membre du collectif, croit que «le tramway est un beau projet, mais ce...

Quartier des Constellations : entente de principe entre les deux parties

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 30 novembre, qu'une entente de principe est survenue entre la municipalité et le Regroupement des citoyens du secteur des Constellations. Le pacte permettra de mettre un terme à l’action collective qui concernait le développement du quartier des Constellations à Saint-Jean-Chrysostome, où plusieurs maisons ont été endommagées par des affaisse...

Une 10e édition pour le Marché de Noël de Lévis

Le Marché de Noël fêtera ses 10 ans d’existence au début du mois alors que l’édition 2018 de l’événement se déroulera les 7, 8 et 9 décembre sur l’avenue Bégin revampée. Les détails entourant cette édition bien spéciale ont été dévoilés lors d’un point de presse le 29 novembre.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 21 novembre 2018

Le 9 novembre dernier, j’ai assisté à la 9e édition du Défi Karaoké au profit de la Maison de soins palliatifs du Littoral, qui s’est déroulée au Centre de congrès et d’expositions de Lévis (1re photo). Merci à Pierre Gagné et toute son équipe du Centre de congrès pour leur excellent travail. 650 personnes se sont réunies pour assister à tout un spectacle en plus d’être très généreuses. On a réell...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 14 novembre 2018

Le Chœur du Cégep de Lévis-Lauzon vous invite à son concert Féérie de Noël, le 2 décembre à 13h30, en l’église Notre-Dame-de-Lévis. Pour réserver vos billets : 418 476–3015.

Les employés de service du CISSS approuvent l'entente de principe

Lors des 20 assemblées syndicales qui se sont déroulées au cours de novembre, les travailleurs du CISSS Chaudière-Appalaches ont approuvé à 96 % l’entente de principe intervenue entre les représentants du Syndicat québécois des employées et employés de service (FTQ) et l’employeur concernant les stipulations locales.

Transformer la science en jeu

Situé à Lévis, tout près de la traverse Québec-Lévis, le Bunker de la science a pignon sur rue depuis juillet 2017. Le Bunker est une initiative des entrepreneurs Joël Leblanc et David Bertrand qui ont comme mission de rehausser la culture scientifique auprès des Québécois. Cette entreprise offre des immersions scientifiques pour les plus petits jusqu’aux plus grands.

Recours collectif contre les frais scolaires illégaux : les détails du remboursement sont dévoilés

Le 30 juillet, la Cour supérieure du Québec a approuvé une entente intervenue entre 68 commissions scolaires du Québec, dont la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), et la représentante des parents ayant payé des frais scolaires pour leurs enfants fréquentant l'école publique primaire ou secondaire. L'entente prévoit que les 68 commissions scolaires visées paieront un montant total de 153 50...