Les affiches des élèves (1re photo). La poutine cuisinée par St-Hubert d’après la recette envoyée (2e photo). CRÉDIT : COURTOISIE

La recette pour aimer le français serait-elle la même que celle de la poutine? À en croire deux enseignants de l’école primaire Saint-Louis-de-France, à Charny, la réponse ne fait aucun doute. Au menu pour la classe de 6e année :mathématique et anglais intensifs, des exercices de lecture et d’écriture à la saveur du mélange culinaire.

Derrière l’appellation Projet Poutine se cachent toute une série d’activités menée pendant quatre semaines par Molly Genest-Simard et Sébastien Bourgault avec les 23 élèves d’une classe de 6e année dans le cadre de l’apprentissage du français. Parler la bouche pleine n’étant pas chose recommandée, plutôt que de manger la poutine, les élèves ont commencé par la lire.

Pour préparer une bonne poutine, commencez donc par lire l’ouvrage pour la jeunesse d’Andrée Poulin, La plus grosse poutine du monde. L’objectif pédagogique de ce travail était de faire connaître aux élèves une œuvre littéraire d’une auteure québécoise. 

«À travers la lecture, on travaille les personnages, les différents procédés d’écriture, les stratégies de lecture et, par le fait même, la compétence Communiquer oralement avec des échanges riches», explique Molly sur le processus d’apprentissage mis en œuvre.

L’enseignante a ensuite demandé aux élèves d’inventer, à leur tour, la poutine de leur rêve. Les jeunes devaient choisir les frites utilisées, le fromage mis en vedette, la thématique mise en valeur et les extras qui font toute la différence pour rendre une poutine unique en son genre. 

Une fois la création terminée, les élèves ont réalisé une affiche publicitaire. La réclame devait contenir un titre, un slogan et respecter des consignes précises qu’une affiche publicitaire doit présenter.

Pour finir, les jeunes ont rédigé une lettre adressée à leur restaurant préféré. Dans la missive, ils devaient présenter l’objet de leur message, leur poutine et les raisons de leur choix, ainsi qu’expliquer pourquoi, selon eux, leur recette devait figurer au menu du restaurant. 

Chaque groupe a aussi présenté sa création devant la classe, puis toutes les lettres ont bel et bien été envoyées aux restaurateurs. Avoir un destinataire réel a apporté «toute la crédibilité au projet d’écriture de la lettre et une motivation supplémentaire», souligne Molly.

Trois équipes ont reçu une réponse positive du restaurant auquel ils avaient envoyé leur proposition. Charles, Ayden et Frédérik ont eu la surprise de découvrir un message de Zolé! Cuisine mexicaine qui leur a offert de servir leur poutine pendant une semaine dans un de leurs établissements du Groupe TopResto et de venir la goûter. Anna et Justine ont aussi reçu une réponse positive de St-Hubert, ainsi qu’Antoine, Christopher et Justin d’A&W. L’équipe de Florakim, Anne et Sacha a reçu des remerciements de Tutti Frutti pour leur idée.

«Les restaurateurs ont fait un geste extraordinaire. Ils ont répondu à des lettres certes, mais ils ont surtout donné un sens à un projet d’écriture. Pour des élèves de 6e année, ce petit geste a apporté une grande vague de motivation, ce qui est grandiose», se réjouit Molly. 

Les plus lus

Une lettre inquiétante envoyée à la mosquée de Lévis

Selon le professeur en philosophie et blogueur montréalais Xavier Camus, la mosquée de Lévis a reçu un message troublant la semaine dernière.

Ouvert ou fermé à Pâques?

La Ville de Lévis a dévoilé, le 12 avril, l’horaire des services municipaux pendant le congé de Pâques, du vendredi 19 avril au lundi 22 avril.

Combattre le cancer pas à pas

Organisée par la Société canadienne du cancer, la 14e édition du Relais pour la vie de Lévis aura lieu au Stade Georges-Maranda, dans la nuit du 1er au 2 juin prochains. L’organisation souhaite attirer au moins 70 équipes à participer à l’événement et amasser 210 000 $ pour la recherche médicale entourant ce fléau.

L'échéance pour retirer les abris tempos à Lévis est prolongée

La Ville de Lévis a annoncé, le 17 avril, qu’en raison des conditions hivernales particulières des derniers mois, la date de retrait des abris d’hiver sera exceptionnellement repoussée jusqu'au 12 mai.

Bienville et Lauzon 100 % automatisés

À partir du 10 juin, les services au comptoir des centres de Bienville et Lauzon disparaitront pour être concentrés aux Galeries Chagnon. Entre le 7 mai et le 20 juin, l’ensemble des distributeurs automatiques seront modernisés.

La paramédecine communautaire : une alternative

Devant une Chambre de commerce de Lévis (CCL) bondée, Maxime Laviolette, directeur général chez Dessercom, a présenté la conférence Investir dans le réseau ambulancier au Québec, c’est payant, le 3 avril dernier. Celui-ci a mis en lumière la mission de Dessercom, l’histoire de la paramédecine au Québec et a soulevé certaines problématiques pour le futur du milieu.

Le Collège de Lévis fait une différence en Inde

Au cours des deux dernières années, une douzaine d’élèves du Collège de Lévis ont mis la main à la pâte afin de récolter des sous pour permettre la construction de puits en Inde. Ce projet d’éducation à la solidarité internationale a culminé en janvier dernier avec un voyage de 12 jours du groupe dans le sud de ce pays d’Asie.

Bourses à 65 leaders inspirants de l’Université Laval

Trois étudiants de la région font partie des 65 lauréates et lauréats de la 9e cérémonie du Programme de bourses de leadership et développement durable tenue récemment à l’Université Laval.

Un mouvement citoyen créé à Saint-Michel

À la suite de la séance du conseil municipal du 11 mars où des citoyens de Saint-Michel-de-Bellechasse ont contesté l’augmentation des salaires et des allocations de dépenses des élus municipaux, un regroupement de citoyens a été créé le 18 mars. Ce mouvement en a fait l’annonce via un communiqué de presse le 26 mars.

Grève dans l'industrie du taxi : la STLévis se prépare

Par voie de communiqué, la Société de transport de Lévis (STLévis) a tenu à prévenir ses usagers, le 24 mars, que les moyens de pression, annoncés par l’industrie du taxi et qui doivent débuter demain, pourraient avoir des répercussions importantes sur ses services de transport adapté et des taxibus collectifs. L'organisme paramunicipal a déjà mis en place des mesures pour faire face à cet imprévu...