CRÉDIT : MYRIAM TREMBLAY-BERNIER

Depuis septembre, Marc-André Bégin, un étudiant en génie mécanique originaire de Lévis, a amorcé des études de doctorat au réputé Massachusetts Institute of Technology (MIT) grâce à l’obtention d’une prestigieuse aide financière américaine, la bourse Fulbright.

Rappelons d’emblée qu’existant depuis 1946, le programme de bourses Fulbright, parrainé par le gouvernement américain, a pour objectif de développer des collaborations internationales entre tous les milieux universitaires, allant du génie mécanique aux sciences humaines. Programme frappé du sceau de l’excellence, les boursiers Fulbright, au nombre de 360 000 depuis 1946, sont très renommés. Pas moins de 53 d’entre eux ont reçu un prix Nobel.

D’ailleurs, dans l’histoire récente du programme, environ 10 % des candidats reçoivent des bourses. Ainsi, lorsque Marc-André Bégin a su en avril dernier qu’il était l’un des boursiers Fulbright, l’étudiant originaire de Lévis ne pouvait cacher sa joie.

«J’étais très fier. J’étais content de cette reconnaissance. Je suis content de pouvoir apporter mes apprentissages aux États-Unis comme c’est l’objectif de la bourse Fulbright», a-t-il partagé.

Améliorer la fluidité des mouvements avec les exosquelettes

Concrètement, la reconnaissance permet au diplômé de l’Université de Sherbrooke de pouvoir compter sur une aide financière de 15 000 $ pour les 9 premiers mois de son doctorat d’une durée d’environ 3 ans au MIT. Et jusqu’à maintenant, l’étudiant ne regrette aucunement d’avoir saisi cette opportunité.

«Recevoir cette chance m’ouvrira des portes, j’en suis certain. C’est une expérience hors du commun. Je suis entouré de gens avec des curriculum vitae vraiment impressionnants. Dava Newman, une ancienne administratrice de la NASA, fait partie de l’équipe du labo, et Jeffrey Hoffman, un des professeurs que je côtoie, est un ex-astronaute. Ce sont des leaders et des exemples à suivre. La communauté étudiante est aussi très active. C’est passionnant d’étudier avec des gens autant passionnés dans ton domaine», a résumé le jeune homme de 25 ans.

Grâce à ces ressources, l’étudiant originaire de Lévis peut se consacrer à son projet de doctorat : définir et améliorer les interactions entre les humains et les exosquelettes (appareil motorisé visant à redonner de la mobilité à un humain ou augmenter ses capacités).

«La plupart des exosquelettes existants utilisent un algorithme de contrôle spécialisé pour réaliser des activités précises comme marcher. Les chercheurs comprennent encore mal comment on peut créer la chimie nécessaire entre un exosquelette et un humain pour alterner entre plusieurs activités comme marcher, courir, s’arrêter puis sauter, par exemple. Pourtant, c’est justement ce que l’utilisateur quotidien d’un exosquelette chercherait à faire. Le Saint Graal pour moi serait de réussir à incorporer une mesure chiffrée de fluidité dans un contrôleur qui s’adapterait à l’humain pour rendre le mouvement plus fluide, plus naturel», a expliqué celui qui désire évoluer dans le domaine universitaire à la fin de son doctorat.

Toujours une pensée pour Lévis

Malgré qu’il étudie désormais à Boston, Marc-André Bégin revient sur une base régulière dans la région afin de voir ses proches, dont sa conjointe. Des retours qui lui permettent aussi de constater l’impact positif qu’ont eu plusieurs membres de la communauté lévisienne sur son parcours.

«Ça peut peut-être paraître quétaine, mais mes parents m’ont toujours soutenu lors de mes études et ils ont beaucoup influencé mon parcours. J’ai également fait mes études secondaires au Juvénat Notre-Dame et l’un de mes professeurs à cette école, Daniel Breton, a eu un grand impact sur mon choix de carrière en science et en génie», a conclu le boursier Fulbright.

Les plus lus

Une lettre inquiétante envoyée à la mosquée de Lévis

Selon le professeur en philosophie et blogueur montréalais Xavier Camus, la mosquée de Lévis a reçu un message troublant la semaine dernière.

Ouvert ou fermé à Pâques?

La Ville de Lévis a dévoilé, le 12 avril, l’horaire des services municipaux pendant le congé de Pâques, du vendredi 19 avril au lundi 22 avril.

Combattre le cancer pas à pas

Organisée par la Société canadienne du cancer, la 14e édition du Relais pour la vie de Lévis aura lieu au Stade Georges-Maranda, dans la nuit du 1er au 2 juin prochains. L’organisation souhaite attirer au moins 70 équipes à participer à l’événement et amasser 210 000 $ pour la recherche médicale entourant ce fléau.

L'échéance pour retirer les abris tempos à Lévis est prolongée

La Ville de Lévis a annoncé, le 17 avril, qu’en raison des conditions hivernales particulières des derniers mois, la date de retrait des abris d’hiver sera exceptionnellement repoussée jusqu'au 12 mai.

Bienville et Lauzon 100 % automatisés

À partir du 10 juin, les services au comptoir des centres de Bienville et Lauzon disparaitront pour être concentrés aux Galeries Chagnon. Entre le 7 mai et le 20 juin, l’ensemble des distributeurs automatiques seront modernisés.

La paramédecine communautaire : une alternative

Devant une Chambre de commerce de Lévis (CCL) bondée, Maxime Laviolette, directeur général chez Dessercom, a présenté la conférence Investir dans le réseau ambulancier au Québec, c’est payant, le 3 avril dernier. Celui-ci a mis en lumière la mission de Dessercom, l’histoire de la paramédecine au Québec et a soulevé certaines problématiques pour le futur du milieu.

Le Collège de Lévis fait une différence en Inde

Au cours des deux dernières années, une douzaine d’élèves du Collège de Lévis ont mis la main à la pâte afin de récolter des sous pour permettre la construction de puits en Inde. Ce projet d’éducation à la solidarité internationale a culminé en janvier dernier avec un voyage de 12 jours du groupe dans le sud de ce pays d’Asie.

Bourses à 65 leaders inspirants de l’Université Laval

Trois étudiants de la région font partie des 65 lauréates et lauréats de la 9e cérémonie du Programme de bourses de leadership et développement durable tenue récemment à l’Université Laval.

Un mouvement citoyen créé à Saint-Michel

À la suite de la séance du conseil municipal du 11 mars où des citoyens de Saint-Michel-de-Bellechasse ont contesté l’augmentation des salaires et des allocations de dépenses des élus municipaux, un regroupement de citoyens a été créé le 18 mars. Ce mouvement en a fait l’annonce via un communiqué de presse le 26 mars.

Grève dans l'industrie du taxi : la STLévis se prépare

Par voie de communiqué, la Société de transport de Lévis (STLévis) a tenu à prévenir ses usagers, le 24 mars, que les moyens de pression, annoncés par l’industrie du taxi et qui doivent débuter demain, pourraient avoir des répercussions importantes sur ses services de transport adapté et des taxibus collectifs. L'organisme paramunicipal a déjà mis en place des mesures pour faire face à cet imprévu...