L’école de Quaqtaq où les élèves de Lévis logeront pendant leur voyage. CRÉDIT : COURTOISIE

À plus de 2 000 kilomètres d’ici, au nord du Québec, se trouve un petit village nommé Quaqtaq. Dans cette communauté inuite de quelques centaines d’habitants, 17 élèves et 2 enseignantes de l’école Guillaume-Couture de Lévis passeront une semaine, du 27 mars au 3 avril, et iront à la rencontre des habitants du Nunavik et de leur mode de vie.

C’est la taille de l’avion qui a déterminé le nombre de participants. Au total, enseignants et élèves seront 19 à s’envoler pour Quaqtaq dans le nord du Québec. Ce projet d’échange culturel est organisé chaque année depuis 7 ans dans le cadre du Programme d’éducation intermédiaire (PEI). Pendant tout le secondaire, ce cursus encourage l’ouverture sur le monde avec davantage de cours de langue, des projets interdisciplinaires et du bénévolat.

Ce voyage a été proposé aux 52 élèves de secondaire 2 qui se sont inscrits de façon volontaire, selon leur intérêt. Comme ils n’étaient que 13 à vouloir partir, le reste des places disponibles a été ouvert aux jeunes de secondaire 1. Quand le nombre de personnes intéressées dépassent le nombre de billets, les participants sont choisis en fonction de leur motivation et de leur tempérament face à l’aventure. 

«Aller passer une semaine dans une communauté différente, c’est un dépaysement et c’est quand même quelque chose de difficile. Donc, il faut avoir des élèves, pas nécessairement performant d’un point de vue académique, mais capables d’être autonomes et de se débrouiller par eux-mêmes», souligne l’enseignante d’espagnol et responsable de l’échange culturel, Dominique Ouzilleau.

Avant le départ, les élèves se retrouvent avec les deux enseignantes et accompagnatrices pour dix rencontres préparatoires au voyage. Présentation du village, préparation aux conditions météo afin d’être équipé de vêtements adaptés, les participants découvrent leur destination.

Faire tomber les préjugés

 Et ce sont les différences culturelles qui pourraient bien surprendre le plus les jeunes voyageurs. «On a regardé des capsules sur les préjugés face aux Autochtones. Qu’est-ce qui est vrai? Qu’est-ce qui n’est pas vrai? Qu’est-ce qu’on doit connaître de cette culture avant de partir?», questionne l’enseignante. 

Chaque élève de Lévis est jumelé avec un élève de Quaqtaq, son binôme. Avant de se rencontrer, les deux jeunes échangent par lettre afin de se présenter. Sur place, des activités sont organisées, pêche sur glace, promenade en traineau, en motoneige, observation des aurores boréales, initiation à la construction des igloos, confection de mitaine ou encore initiation à la langue locale, l’inuktitut.

En préparation du départ, le groupe passera une nuit dans le gymnase de leur école lévisienne, puisque c’est dans ce lieu qu’ils seront logés à Quaqtaq pour sept nuits.

«On va dormir tout le monde ensemble. Voir ce que ça implique. Tu n’as pas ton espace personnel, tu n’as pas ta douche, tu n’as pas ta toilette pour toi tout seul. On va vivre en petite communauté. Donc, leur faire prendre conscience de ça», annonce Dominique Ouzilleau.

Chaque soir, un temps de parole permettra aux élèves de partager leurs expériences ainsi que d’exprimer leurs craintes ou ce qu’ils auront aimé de leur journée ou moins apprécié. «Comment as-tu apprécié ton voyage? Qu’est-ce qui t’a le plus marqué? Quelle ouverture ça t’a apporté? Est-ce que tes préjugés sont moins grands?», ont prévu de demander aux élèves les enseignantes, une fois le groupe rentré à Lévis. Puis, ce sera au tour des jeunes de Quaqtaq de venir. 

De ses précédentes expériences Dominique Ouzilleau a appris que les élèves, quand ils reviennent, se disent : « Je suis don ben chanceux d’avoir tout ce que j’ai». Et, prennent conscience de tout ce qu’ils possèdent, livres, accès à Internet ou télévision.

«Ils se rendent compte que tu n’as pas nécessairement besoin de tout ça pour être heureux. Les Inuits et les Autochtones sont des peuples hyper souriants. Ça change beaucoup leur vision du monde», conclut-elle.

Les plus lus

Une lettre inquiétante envoyée à la mosquée de Lévis

Selon le professeur en philosophie et blogueur montréalais Xavier Camus, la mosquée de Lévis a reçu un message troublant la semaine dernière.

Ouvert ou fermé à Pâques?

La Ville de Lévis a dévoilé, le 12 avril, l’horaire des services municipaux pendant le congé de Pâques, du vendredi 19 avril au lundi 22 avril.

Combattre le cancer pas à pas

Organisée par la Société canadienne du cancer, la 14e édition du Relais pour la vie de Lévis aura lieu au Stade Georges-Maranda, dans la nuit du 1er au 2 juin prochains. L’organisation souhaite attirer au moins 70 équipes à participer à l’événement et amasser 210 000 $ pour la recherche médicale entourant ce fléau.

L'échéance pour retirer les abris tempos à Lévis est prolongée

La Ville de Lévis a annoncé, le 17 avril, qu’en raison des conditions hivernales particulières des derniers mois, la date de retrait des abris d’hiver sera exceptionnellement repoussée jusqu'au 12 mai.

Bienville et Lauzon 100 % automatisés

À partir du 10 juin, les services au comptoir des centres de Bienville et Lauzon disparaitront pour être concentrés aux Galeries Chagnon. Entre le 7 mai et le 20 juin, l’ensemble des distributeurs automatiques seront modernisés.

La paramédecine communautaire : une alternative

Devant une Chambre de commerce de Lévis (CCL) bondée, Maxime Laviolette, directeur général chez Dessercom, a présenté la conférence Investir dans le réseau ambulancier au Québec, c’est payant, le 3 avril dernier. Celui-ci a mis en lumière la mission de Dessercom, l’histoire de la paramédecine au Québec et a soulevé certaines problématiques pour le futur du milieu.

Le Collège de Lévis fait une différence en Inde

Au cours des deux dernières années, une douzaine d’élèves du Collège de Lévis ont mis la main à la pâte afin de récolter des sous pour permettre la construction de puits en Inde. Ce projet d’éducation à la solidarité internationale a culminé en janvier dernier avec un voyage de 12 jours du groupe dans le sud de ce pays d’Asie.

Bourses à 65 leaders inspirants de l’Université Laval

Trois étudiants de la région font partie des 65 lauréates et lauréats de la 9e cérémonie du Programme de bourses de leadership et développement durable tenue récemment à l’Université Laval.

Un mouvement citoyen créé à Saint-Michel

À la suite de la séance du conseil municipal du 11 mars où des citoyens de Saint-Michel-de-Bellechasse ont contesté l’augmentation des salaires et des allocations de dépenses des élus municipaux, un regroupement de citoyens a été créé le 18 mars. Ce mouvement en a fait l’annonce via un communiqué de presse le 26 mars.

Grève dans l'industrie du taxi : la STLévis se prépare

Par voie de communiqué, la Société de transport de Lévis (STLévis) a tenu à prévenir ses usagers, le 24 mars, que les moyens de pression, annoncés par l’industrie du taxi et qui doivent débuter demain, pourraient avoir des répercussions importantes sur ses services de transport adapté et des taxibus collectifs. L'organisme paramunicipal a déjà mis en place des mesures pour faire face à cet imprévu...