CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Des parents de la région ont appris une bien mauvaise nouvelle samedi. Ils devront trouver une nouvelle garderie pour leurs enfants. Les propriétaires des garderies La boîte à magie de Saint-Romuald, La boîte à calin de Charny et La boîte aux sourires de Saint-Jean-Chrysostome, Richard Lemelin et Chantale Cloutier, ont annoncé la fermeture de ces trois garderies privées de leur groupe dès vendredi prochain, dans un courriel dont le Journal a obtenu copie.

«C’est avec le cœur rempli de tristesse et les larmes aux yeux que nous vous informons de la fermeture de La boîte à magie tout comme les autres garderies de notre groupe qui fermeront leurs portes le vendredi 1er mars 2019 à 18h. (...) Nous comprenons que cette nouvelle est un choc pour vous comme pour nous. Nous sommes conscients du défi qui se présente à vous maintenant que de trouver un autre milieu de garde pour votre enfant. Nous tenons sincèrement à tous vous remercier pour votre support et confiance au cours des dernières années.», ont annoncé les propriétaires dans un courriel envoyé sur l'heure du dîner samedi.

Pour expliquer leur décision, Richard Lemelin et Chantale Cloutier ont souligné les difficultés de recrutement de personnel.

«La pénurie de main-d’œuvre à laquelle nous faisons face dans le milieu de la petite enfance constitue un défi de taille à relever au quotidien. Malheureusement, cette situation nous a rattrapés. En effet, il nous est impossible de renouveler notre permis d’exploitation venant à échéance, car nous ne respectons pas le ratio exigé par le ministère de la Famille en ce qui concerne le nombre d’éducatrices formées. Nous avons envisagé plusieurs scénarios afin de pouvoir continuer nos opérations, mais nous devons nous résigner à la fermeture de nos entreprises», ont-ils affirmé dans leur courriel.

Notons que selon le répertoire des centres de la petite enfance et des garderies en fonction du ministère de la Famille, les trois garderies qui fermeront pouvaient accueillir 222 enfants, dont 80 âgés de 17 mois ou moins. Selon une source du Journal, ce sont 154 enfants qui devront être relocalisés dans d’autres garderies.

Le ministère en «mode solution»

De son côté, le ministre de la Famille du Québec, Mathieu Lacombe, n’a pas caché sa déception face à la situation dans une déclaration transmise lundi aux médias par sa porte-parole, Cynthia Lapierre.

«Le ministre de la Famille est très préoccupé par la situation qui touche de nombreux parents. Nous sommes en contact avec certains d’entre eux. Des ressources du ministère ont été déployées dès aujourd’hui  pour regarder les moyens à mettre rapidement  en place pour assurer le maintien des services aux familles. Des discussions avec le titulaire auront lieu afin de regarder la possibilité de retarder la fermeture, le temps d’analyser la situation et de proposer des solutions aux familles touchées. Nous déplorons le fait que les parents aient été informés une semaine avant la fermeture puisque le règlement prévoit que le titulaire du permis doit aviser, par écrit, les parents et le ministère  au moins 90 jours à l’avance», peut-on lire dans la déclaration.

Soulignons que le ministère a aussi fait savoir qu’il trouve «surprenant que le motif du renouvellement de permis soit associé à la décision de cesser les activités de façon hâtive» puisque les permis des trois titulaires visés sont toujours valides, respectivement jusqu’au 8 mai pour La boîte à magie, au 30 novembre pour La boîte à calins et au 2 août pour La boîte aux sourires.

Picard «consterné»

Sur sa page Facebook, le député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, a également réagi à la suite de la fermeture des garderies, dont deux qui sont situées sur le territoire de sa circonscription.

«J’ai été consterné par l’annonce de la fermeture prochaine des trois garderies et rapidement j’ai interpellé le ministre de la Famille. Soyez certain que nous sommes préoccupés par cette situation qui vous touche et que le ministère est en mode solution et travaille actuellement pour retarder la fermeture, assurer le maintien des services et proposer des solutions aux familles touchées», a affirmé M. Picard sur sa page Facebook.

Les plus lus

Un voisin qui dérange à Pintendre

Havre de paix dans le quartier Pintendre, la rue Marie-Antoinette est pour certains de ses résidents un cauchemar éveillé depuis quelques années. En effet, un habitant de cette rue n’entretient pas sa propriété, provoquant plusieurs désagréments chez ses voisins.

Fête nationale : le programme des festivités

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront les 23 et 24 juin dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et de citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). À Beaumont, une journée de festivités est prévue le 23.

Un nouvel espace pour jouer librement

Imaginez un terrain de jeu où les enfants pourraient s’amuser librement, sans être surveillés en permanence, se salir, grimper et même, construire des cabanes. À Lévis, ce rêve est devenu réalité. Aménagé sur le terrain du Patro, le Lab-Aventure repose sur le concept du jeu libre.

La clé sous la porte pour L’Appart

Le centre de thérapie et de réinsertion sociale L’Appart, situé à Saint-Romuald, s’est retrouvé dans l’obligation de fermer ses portes de façon impromptue en raison de problèmes financiers, le 10 juillet dernier. Les résidents, employés et gestionnaires de l’entreprise l’ont appris seulement cinq jours avant leur départ.

La CSDN claque la porte de la FCSQ

La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Un manque de logements abordables à Lévis

Malgré un taux d’inoccupation général frôlant le taux d’équilibre avec 3,4 %, certains secteurs de Lévis ne peuvent pas offrir de logements abordables pour de grandes familles ou pour les individus vivants seuls. La famille recomposée de cinq enfants de Mariane Fradet et Patrice Lévesque a eu tout un casse-tête à résoudre afin de trouver un logis pour leur grande famille.

Une fête pour inaugurer l'avenue Bégin revampée

Afin de célébrer les nouveaux aménagements de l’avenue Bégin, la Ville de Lévis invite les Lévisiens à l’inauguration officielle de cette artère du Vieux-Lévis le samedi 6 juillet prochain.

Chaleur : le ministère de la Santé appelle à la vigilance et à la solidarité

Alors qu'un premier épisode de chaleur est annoncé dans plusieurs régions du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a rappelé l'importance de prendre certaines précautions pour améliorer le confort et diminuer les risques pour la santé.

Un Bellechassois à L'amour est dans le pré?

L’amour est dans le pré, V et Attraction Images ont dévoilé l’identité des huit agriculteur(rice)s en lice pour la 8e saison de la populaire téléréalité. Un des agriculteurs retenus pour cette première étape provient de Saint-Anselme.

Changements climatiques : quels impacts sur la santé mentale?

En partenariat avec le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches ainsi que le Centre de recherche du CISSS de Chaudière-Appalaches, le campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) a reçu une subvention de 300 000 $ de Santé Canada afin de réaliser un projet de recherche sur les impacts des événements climatiques extrêmes sur la santé mentale et l...