CRÉDIT : COURTOISIE

Estelle Breton est une Lévisienne âgée de 40 ans et mère de quatre enfants. Lors de sa dernière grossesse, les médecins ont constaté qu’elle était frappée d’une récidive d’un cancer de la peau vieux de trois ans. Aujourd’hui, quatre enfants dans les bras, elle doit se battre pour sa vie et peine à trouver de l’aide pour assurer les tâches du quotidien.

Quatre ans plus tôt, Estelle Breton avait été opérée afin qu’on lui retire un mélanome cancéreux qui se présentait sous la forme d’un grain de beauté. Sans trop de douleur, la mère de famille se croyait débarrassée de la maladie pour toujours.

Au mois d’octobre 2017 alors qu’elle était à la 27e semaine de sa grossesse, elle a découvert une petite bosse sous son bras gauche. Croyant que celle-ci était un kyste ou un abcès, les médecins ont effectué une biopsie et ont constaté que la masse était cancéreuse.

Les mains liées par la grossesse, Mme Breton n’a pas pu se faire opérer tant et aussi longtemps que sa grossesse n’était pas à terme. Elle donnera naissance à son quatrième enfant le 5 janvier 2018 et sera opérée 6 jours plus tard.

Aujourd’hui, un peu plus d’un an après l’opération, la Lévisienne est toujours rongée par cette maladie et poursuit les traitements quotidiennement.

Un cri du cœur

Bien que son conjoint, sa mère, sa belle-mère et ses sœurs lui viennent en aide, ceux-ci ne peuvent pas abandonner leur travail. Mme Breton aimerait faire appel à un proche aidant, mais les procédures sont compliquées.

«Ce qu’on déplore, c’est le manque de ressources pour tous ceux qui sont malades au Québec. En plus, il n’y a presque aucune ressource pour les proches aidants», explique la mère de famille.

Au fédéral, il existe un programme qui offre une allocation sur une durée de 15 semaines aux proches aidants, seulement une fois dans leur vie. Au provincial, le gouvernement n’offre qu’un crédit d’impôt à ceux qui donnent de leur temps.

«On s’entend que quand on est malade, on n’est pas malade seulement 15 semaines», critique Mme Breton.

C’est pourquoi sa famille et elle ont décidé de se tourner vers le support des internautes via la plateforme Gofundme. Cette plateforme permet de collecter les dons de ceux qui sont touchés par l’histoire ou ont envie d’offrir quelques sous pour venir en aide à Estelle Breton.

La famille s’est fixée un objectif de 250 000 $ afin de trouver un aidant qui pourrait lui prêter main-forte pour les tâches quotidiennes à la maison, aller à ses rendez-vous médicaux et lui permettre de se reposer. Malgré la maladie, elle doit s’occuper de ses quatre enfants quotidiennement que ce soit une bonne ou une mauvaise journée, car son conjoint n’a pas le luxe d’arrêter de travailler afin de subvenir aux besoins de la famille.

Pour l’instant, la dame a récolté près de 40 000 $. «C’est extraordinaire de voir à quel point les gens sont généreux et qu’ils se sentent interpellés par ma cause», conclut la dame touchée par ces nombreux dons.

Pour plus d’information ou offrir un don à Estelle Breton, consultez le : www.gofundme.com/estelle-breton-40-ans-cancer-incurable-4-enfants.

Les plus lus

Un chanceux recherché par Loto-Québec à Lévis

Loto-Québec est à la recherche d'un gagnant de 333 333,40 $ au Lotto Max, dont le billet a été acheté à Lévis.

L'une des pires routes du Québec à Lévis?

CAA-Québec a dévoilé, le 9 mai, le top 10 préliminaire de son initiative visant à identifier les pires routes du Québec. Le chemin Craig, à Saint-Nicolas et à Saint-Étienne-de-Lauzon, fait partie de ce classement peu flatteur.

Deux professeures relèvent le pari du coenseignement

Alors que la tendance est plutôt de tenter de diminuer le nombre d’élèves par classe, deux enseignantes de l’École Notre-Dame-d’Etchemin de Saint-Romuald ont fait le pari de former un seul groupe de 48 étudiants.

Le Happening cuisine de rue reporté au 24 mai

C'est plutôt le vendredi 24 mai que se tiendra la quatrième édition du Happening Cuisine de rue de Lévis. Les passants sur la rue J.-B.-Michaud dans le quartier Miscéo pourront déguster les créations des camions de cuisine de rue présents sur place de 11h à 20h.

Les piscines extérieures seront chauffées à Lévis

Les onze bassins extérieurs du territoire seront chauffés dès le début de la saison estivale prochaine. Un investissement de 150 000 $ permettra de procéder à la réfection des installations des piscines extérieures.

Notre école alternative de Lévis : rencontre courue par les parents

C’est devant une cinquantaine de personnes que le comité de parents derrière Notre école alternative de Lévis, un projet d’école alternative publique (ÉAP) primaire qu’elles désirent voir naître dans la région, a tenu une séance d’information publique à la Maison des scouts de Lévis, le 17 avril dernier.

Bilan des inondations : une quinzaine de résidences évacuées à Lévis

Les inondations sur le territoire pendant le congé pascal ont nécessité l’évacuation de 17 personnes, dont 10 ont reçu une aide de la Croix-Rouge. Plusieurs équipes de pompiers ont été mobilisées sur le terrain. Certaines étaient déployées en soutien dans les municipalités environnantes.

Aérodrome de Pintendre : citoyens et Ville font front commun

Le déménagement prochain des activités de Parachutisme Atmosphair de l’aérodrome de Saint-Jean-Chrysostome à celui de Pintendre était au cœur des discussions lors du dernier conseil municipal. Des citoyens ont profité de la période de question pour interroger le maire sur les suites qui seront données par la Ville dans ce dossier.

Une simulation de camp de réfugiés au Cégep de Lévis-Lauzon

Afin de sensibiliser les étudiants du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) à la réalité des personnes réfugiées, une simulation de migration forcée s’est déroulée le 18 avril avec plus d’une centaine de cégépiens.

L'écoresponsabilité à la fête au quai Paquet à Lévis

Une fin de semaine d’activités pour toute la famille fera découvrir les gestes respectueux de l’environnement au quai Paquet à Lévis, les 15 et 16 juin. Un spectacle gratuit, alliant magie, danse et science, sera présenté le samedi soir.