CRÉDIT : COURTOISIE

Estelle Breton est une Lévisienne âgée de 40 ans et mère de quatre enfants. Lors de sa dernière grossesse, les médecins ont constaté qu’elle était frappée d’une récidive d’un cancer de la peau vieux de trois ans. Aujourd’hui, quatre enfants dans les bras, elle doit se battre pour sa vie et peine à trouver de l’aide pour assurer les tâches du quotidien.

Quatre ans plus tôt, Estelle Breton avait été opérée afin qu’on lui retire un mélanome cancéreux qui se présentait sous la forme d’un grain de beauté. Sans trop de douleur, la mère de famille se croyait débarrassée de la maladie pour toujours.

Au mois d’octobre 2017 alors qu’elle était à la 27e semaine de sa grossesse, elle a découvert une petite bosse sous son bras gauche. Croyant que celle-ci était un kyste ou un abcès, les médecins ont effectué une biopsie et ont constaté que la masse était cancéreuse.

Les mains liées par la grossesse, Mme Breton n’a pas pu se faire opérer tant et aussi longtemps que sa grossesse n’était pas à terme. Elle donnera naissance à son quatrième enfant le 5 janvier 2018 et sera opérée 6 jours plus tard.

Aujourd’hui, un peu plus d’un an après l’opération, la Lévisienne est toujours rongée par cette maladie et poursuit les traitements quotidiennement.

Un cri du cœur

Bien que son conjoint, sa mère, sa belle-mère et ses sœurs lui viennent en aide, ceux-ci ne peuvent pas abandonner leur travail. Mme Breton aimerait faire appel à un proche aidant, mais les procédures sont compliquées.

«Ce qu’on déplore, c’est le manque de ressources pour tous ceux qui sont malades au Québec. En plus, il n’y a presque aucune ressource pour les proches aidants», explique la mère de famille.

Au fédéral, il existe un programme qui offre une allocation sur une durée de 15 semaines aux proches aidants, seulement une fois dans leur vie. Au provincial, le gouvernement n’offre qu’un crédit d’impôt à ceux qui donnent de leur temps.

«On s’entend que quand on est malade, on n’est pas malade seulement 15 semaines», critique Mme Breton.

C’est pourquoi sa famille et elle ont décidé de se tourner vers le support des internautes via la plateforme Gofundme. Cette plateforme permet de collecter les dons de ceux qui sont touchés par l’histoire ou ont envie d’offrir quelques sous pour venir en aide à Estelle Breton.

La famille s’est fixée un objectif de 250 000 $ afin de trouver un aidant qui pourrait lui prêter main-forte pour les tâches quotidiennes à la maison, aller à ses rendez-vous médicaux et lui permettre de se reposer. Malgré la maladie, elle doit s’occuper de ses quatre enfants quotidiennement que ce soit une bonne ou une mauvaise journée, car son conjoint n’a pas le luxe d’arrêter de travailler afin de subvenir aux besoins de la famille.

Pour l’instant, la dame a récolté près de 40 000 $. «C’est extraordinaire de voir à quel point les gens sont généreux et qu’ils se sentent interpellés par ma cause», conclut la dame touchée par ces nombreux dons.

Pour plus d’information ou offrir un don à Estelle Breton, consultez le : www.gofundme.com/estelle-breton-40-ans-cancer-incurable-4-enfants.

Les plus lus

Un voisin qui dérange à Pintendre

Havre de paix dans le quartier Pintendre, la rue Marie-Antoinette est pour certains de ses résidents un cauchemar éveillé depuis quelques années. En effet, un habitant de cette rue n’entretient pas sa propriété, provoquant plusieurs désagréments chez ses voisins.

Fête nationale : le programme des festivités

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront les 23 et 24 juin dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et de citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). À Beaumont, une journée de festivités est prévue le 23.

Un nouvel espace pour jouer librement

Imaginez un terrain de jeu où les enfants pourraient s’amuser librement, sans être surveillés en permanence, se salir, grimper et même, construire des cabanes. À Lévis, ce rêve est devenu réalité. Aménagé sur le terrain du Patro, le Lab-Aventure repose sur le concept du jeu libre.

La clé sous la porte pour L’Appart

Le centre de thérapie et de réinsertion sociale L’Appart, situé à Saint-Romuald, s’est retrouvé dans l’obligation de fermer ses portes de façon impromptue en raison de problèmes financiers, le 10 juillet dernier. Les résidents, employés et gestionnaires de l’entreprise l’ont appris seulement cinq jours avant leur départ.

La CSDN claque la porte de la FCSQ

La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Un manque de logements abordables à Lévis

Malgré un taux d’inoccupation général frôlant le taux d’équilibre avec 3,4 %, certains secteurs de Lévis ne peuvent pas offrir de logements abordables pour de grandes familles ou pour les individus vivants seuls. La famille recomposée de cinq enfants de Mariane Fradet et Patrice Lévesque a eu tout un casse-tête à résoudre afin de trouver un logis pour leur grande famille.

Une fête pour inaugurer l'avenue Bégin revampée

Afin de célébrer les nouveaux aménagements de l’avenue Bégin, la Ville de Lévis invite les Lévisiens à l’inauguration officielle de cette artère du Vieux-Lévis le samedi 6 juillet prochain.

Chaleur : le ministère de la Santé appelle à la vigilance et à la solidarité

Alors qu'un premier épisode de chaleur est annoncé dans plusieurs régions du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a rappelé l'importance de prendre certaines précautions pour améliorer le confort et diminuer les risques pour la santé.

Un Bellechassois à L'amour est dans le pré?

L’amour est dans le pré, V et Attraction Images ont dévoilé l’identité des huit agriculteur(rice)s en lice pour la 8e saison de la populaire téléréalité. Un des agriculteurs retenus pour cette première étape provient de Saint-Anselme.

Changements climatiques : quels impacts sur la santé mentale?

En partenariat avec le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches ainsi que le Centre de recherche du CISSS de Chaudière-Appalaches, le campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) a reçu une subvention de 300 000 $ de Santé Canada afin de réaliser un projet de recherche sur les impacts des événements climatiques extrêmes sur la santé mentale et l...