Pour sa campagne de financement au profit de la UNCHR, Daphnée a reçu un certificat de la part de cette agence des Nations unies. CRÉDIT : COURTOISIE

Adolescente impliquée dans de nombreuses causes, la Lévisienne Daphnée Gagnon-Beaulé multiplie les bonnes actions pour faire de notre planète un monde meilleur. Récemment, la jeune femme de 16 ans a mis sur pied une pétition demandant que les déversements d’eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent cessent. Une initiative qui a dépassé les frontières de la province.

«Je suis impliquée dans le comité environnement de mon école, Pointe-Lévy, et je surveille l’actualité environnementale. J’ai été touchée par le nouveau déversement d’eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent, effectué récemment par la Ville de Québec. Comme d’autres jeunes le font ailleurs sur la planète, je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose. La pétition est un beau moyen de dire que je ne suis pas toute seule à penser qu’il faut changer les choses», explique d’emblée l’élève de secondaire 5 au Programme d’éducation intermédiaire (PEI).

Avec son action sur Care2, Daphnée demande au gouvernement provincial d’adopter des «lois strictes» pour protéger le fleuve Saint-Laurent contre les déversements d’eaux usées afin de s’assurer de la qualité de l’eau. 

Si la question des déversements d’eaux usées dans le fleuve a fait couler beaucoup d’encre au cours des dernières années, la démarche de l’adolescente lévisienne a pris des couleurs internationales. Parmi les 165 signataires actuels de la pétition, plusieurs d’entre eux vivent à l’extérieur du Canada.

«Ce que j’aime, c’est qu’il y a des signataires de partout, notamment de la Thaïlande, de l’Uruguay de la Suède et de la Finlande. Je ne m’attendais pas qu’elle ait une portée internationale. Même si je n’ai pas beaucoup de signatures, j’aime cela parce que la pétition démontre que la protection de l’eau est un enjeu qui préoccupe des gens de partout sur la planète», se réjouit Daphnée.

Le cœur sur la main

Désireuse de faire une différence, la jeune Lévisienne s’est aussi démarquée dans les derniers mois grâce à son projet personnel, une exigence pédagogique à la fin du PEI. À cette occasion, Daphnée a créé une campagne de financement pour récolter des sous au profit du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNCHR).

Grâce notamment au sociofinancement et un dîner hot-dogs à son école, la résidente de Saint-Romuald a pu récolter 2 400 $. Une somme qui permettra au Haut Commissariat de construire des puits d’eau dans des camps de réfugiés. Son projet personnel a même permis à Daphnée de donner un coup de main au Comptoir alimentaire Le Grenier puisqu’elle leur a remis les surplus alimentaires de son dîner hot-dogs.

Questionnée sur ce qui la pousse à en faire autant, l’adolescente se tourne immédiatement vers ses parents.

«Ça vient surtout de mes parents. Chez nous, l’environnement, c’est essentiel. Également, l’importance de donner aux autres a toujours été présente dans ma famille. Quand j’étais petite, nous recevions des catalogues de l’UNICEF pour donner des cadeaux à des réfugiés et mes parents y participaient», partage-t-elle.

Poursuivre l’implication

Et Daphnée n’entend pas arrêter ses actions afin de faire une différence. Avec ses collègues du comité environnement de l’École Pointe-Lévy, elle travaillera activement et participera au Sommet jeunesse sur les changements climatiques 2019, un événement que son école accueillera à la mi-mai. Le sommet proposera notamment des conférences de Xiuhtezcatl Martinez, un jeune activiste américain, et Dominic Champagne à des élèves du secondaire de partout au Québec.

«Pour l’avenir, j’ai plein de projets d’implication au niveau de l’environnement. Faire des petits gestes au quotidien c’est important, mais la situation environnementale de la planète est critique. Il faut faire plus et à plus grande échelle. Il ne nous reste plus tant de temps que ça pour faire changer les choses drastiquement», conclut l’adolescente lévisienne.

Les plus lus

Procédure de fermeture des écoles de la CSDN : une décision qui se prend tôt le matin

La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a dû fermer à de nombreuses reprises ces établissements cet hiver en raison des difficiles conditions climatiques. Mais qu'est-ce qui motive ou pas la fermeture des écoles? Voici un résumé des points qui motivent une telle décision.

Une lettre inquiétante envoyée à la mosquée de Lévis

Selon le professeur en philosophie et blogueur montréalais Xavier Camus, la mosquée de Lévis a reçu un message troublant la semaine dernière.

Transport en commun : changements en vue dans le centre de Lévis

La Société de transport de Lévis (STLévis) projette de modifier plusieurs parcours dans trois quartiers de l’arrondissement Chutes-de-la-Chaudière-Est, soit à Charny, Saint-Jean-Chrysostome et Saint-Romuald. Les changements désirés par l’organisme paramunicipal permettraient de bonifier, dès cet été, son offre de service.

Deux arrondissements renommés

Chutes-de-la-Chaudière-Est et Chutes-de-la-Chaudière-Ouest pourraient être renommés Etchemin et Chaudière. La Ville en a fait la demande au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Un résident du Vieux-Charny, Alain Tremblay, a fait part de son étonnement au sujet des nouveaux noms choisis par la municipalité à la Ville de Lévis ainsi qu’au Journal.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 27 février 2019

Un résident très connu de Pintendre et bon joueur de hockey a échangé avec ses idoles de jeunesse. Stéphan Dupont, animateur de radio à Énergie, a rencontré les frères Hanson lors du Tournoi pee-wee de Québec (1re photo).

Les chauffeurs de taxi de Lévis en grève lundi

À l'instar de leurs collègues de Montréal et de Québec, les chauffeurs de taxi de Lévis seront en grève lundi.

L’ensemble des traitements contre le cancer disponibles à Lévis

En Chaudière-Appalaches, les patients atteints de cancer pourront désormais être pris en charge à Lévis sans avoir à se rendre à Québec, grâce au nouveau Centre régional intégré de cancérologie (CRIC) situé à l’Hôtel-Dieu.

150 ans pour le Régiment de la Chaudière

2019 est une année importante pour le Régiment de la Chaudière puisque l’unité de réserve qui rassemble des soldats de Lévis, la Beauce, Québec et du Lac-Mégantic fête son 150e anniversaire. Dans le cadre de ses festivités, le Régiment tiendra un souper en l’honneur des anciens et anciennes, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, le 6 avril prochain.

Fermeture de trois garderies lévisiennes : deux établissements pourraient rester ouverts

Deux des trois garderies lévisiennes qui doivent fermer leurs portes ce vendredi, La boîte à magie de Saint-Romuald et La boîte à câlins de Charny, pourraient rester ouvertes, au grand soulagement des parents des enfants qui fréquentent les trois établissements.

Une adolescente qui fait une différence

Adolescente impliquée dans de nombreuses causes, la Lévisienne Daphnée Gagnon-Beaulé multiplie les bonnes actions pour faire de notre planète un monde meilleur. Récemment, la jeune femme de 16 ans a mis sur pied une pétition demandant que les déversements d’eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent cessent. Une initiative qui a dépassé les frontières de la province.