Les élèves du Collège ont pu constater sur place, en Inde, les résultats de leurs efforts. CRÉDIT:COURTOISIE

Au cours des deux dernières années, une douzaine d’élèves du Collège de Lévis ont mis la main à la pâte afin de récolter des sous pour permettre la construction de puits en Inde. Ce projet d’éducation à la solidarité internationale a culminé en janvier dernier avec un voyage de 12 jours du groupe dans le sud de ce pays d’Asie.

«Ce qui est distinctif avec cette expérience, c’est que ce n’est pas seulement un voyage. Ils devaient travailler pour contribuer au financement pour la construction de puits dans le sud de l’Inde par SOPAR (ONG qui mène le projet) avant d’effectuer leur stage en Inde. […] Tout l’école a été mobilisée par ce projet. Ses participants sont des ambassadeurs du Collège et de l’accès à l’eau», a d’emblée expliqué Valérie Laflamme-Caron, animatrice de pastorale au Collège de Lévis et instigatrice du projet.

Dès le départ, le groupe d’élèves, qui sont désormais en secondaire 4 et 5 au Collège de Lévis, a tenu plusieurs activités de financement pour récolter les sous nécessaires pour permettre la construction de puits (coût unitaire de 900 $).
Journées sans uniforme au Collège, cyclothon coorganisé avec l’École secondaire De Rochebelle de Québec (autre institution qui prend part au projet de SOPAR), souper-bénéfice et emballage à l’épicerie ont notamment permis aux jeunes de récolter 11 000 $. 

Si d’autres activités de financement sont encore à venir, les efforts des jeunes élèves lévisiens permettront au final à SOPAR de construire 12 puits pour des communautés indiennes qui en ont besoin.

Une expérience inoubliable

Par la suite, lors de la deuxième phase du projet, la douzaine d’élèves du Collège de Lévis s’est envolée pour l’Inde, du 3 au 14 janvier. En plus de voir certains puits qu’ils ont financé et de participer à des rassemblements de femmes veuves, les adolescents lévisiens ont pu découvrir les difficiles conditions dans lesquelles vivent la majorité des Indiens et la chaleur des habitants de ce pays.

«Quand on arrivait dans les villages, les gens étaient super contents de nous voir. Une femme nous a partagé comment elle se sentait après l’arrivée d’un puits que nous avons financé. C’était vraiment touchant. Pour eux, un puits, ça change une vie alors que pour nous, nous n’avons eu qu’à faire une journée d’emballage à l’épicerie et 30 kilomètres à vélo», a partagé Joseph Vallée, l’un des élèves participants au projet.

«Les gens étaient chaleureux et tellement accueillants. Des fois, nous étions un peu mal à l’aise parce que c’était énorme comme accueil. Les gens étaient fiers de nous montrer ce qu’ils avaient, même si c’est peu», a ajouté Pauline Rollat, une autre membre du groupe.

Poursuivre les efforts

Même si le voyage en Inde est désormais chose du passé, le projet n’est pas pour autant terminé. En plus de poursuivre la cueillette de sous, le groupe prend part à la troisième phase du projet, qui consiste à mobiliser et sensibiliser leur communauté à cette cause.

De plus, Valérie Laflamme-Caron travaille à mettre sur pied une autre cohorte qui vivra la même expérience que le groupe qui a œuvré au sein du projet au cours des deux dernières années.

Soulignons finalement que le groupe du Collège et l’École secondaire De Rochebelle organiseront un nouveau cyclothon pour cette cause le 5 mai. Pour obtenir plus de détails sur l’activité de financement ou sur le projet, vous pouvez consulter la page Facebook SOPAR CDL.

Les plus lus

Un voisin qui dérange à Pintendre

Havre de paix dans le quartier Pintendre, la rue Marie-Antoinette est pour certains de ses résidents un cauchemar éveillé depuis quelques années. En effet, un habitant de cette rue n’entretient pas sa propriété, provoquant plusieurs désagréments chez ses voisins.

Fête nationale : le programme des festivités

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront les 23 et 24 juin dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et de citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). À Beaumont, une journée de festivités est prévue le 23.

Un nouvel espace pour jouer librement

Imaginez un terrain de jeu où les enfants pourraient s’amuser librement, sans être surveillés en permanence, se salir, grimper et même, construire des cabanes. À Lévis, ce rêve est devenu réalité. Aménagé sur le terrain du Patro, le Lab-Aventure repose sur le concept du jeu libre.

La clé sous la porte pour L’Appart

Le centre de thérapie et de réinsertion sociale L’Appart, situé à Saint-Romuald, s’est retrouvé dans l’obligation de fermer ses portes de façon impromptue en raison de problèmes financiers, le 10 juillet dernier. Les résidents, employés et gestionnaires de l’entreprise l’ont appris seulement cinq jours avant leur départ.

La CSDN claque la porte de la FCSQ

La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Un manque de logements abordables à Lévis

Malgré un taux d’inoccupation général frôlant le taux d’équilibre avec 3,4 %, certains secteurs de Lévis ne peuvent pas offrir de logements abordables pour de grandes familles ou pour les individus vivants seuls. La famille recomposée de cinq enfants de Mariane Fradet et Patrice Lévesque a eu tout un casse-tête à résoudre afin de trouver un logis pour leur grande famille.

Une fête pour inaugurer l'avenue Bégin revampée

Afin de célébrer les nouveaux aménagements de l’avenue Bégin, la Ville de Lévis invite les Lévisiens à l’inauguration officielle de cette artère du Vieux-Lévis le samedi 6 juillet prochain.

Chaleur : le ministère de la Santé appelle à la vigilance et à la solidarité

Alors qu'un premier épisode de chaleur est annoncé dans plusieurs régions du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a rappelé l'importance de prendre certaines précautions pour améliorer le confort et diminuer les risques pour la santé.

La tête de l’unité

Unité militaire établie à Lévis, le 6e Régiment d’artillerie de campagne (6e RAC) célèbre cette année ses 120 ans d’existence. Pour souligner ce cap, le Journal vous propose une série d’articles sur le 6e RAC. Nous poursuivons cette semaine notre exercice avec un portrait de la commandante de l’unité, Chantal Bérubé.

Un Bellechassois à L'amour est dans le pré?

L’amour est dans le pré, V et Attraction Images ont dévoilé l’identité des huit agriculteur(rice)s en lice pour la 8e saison de la populaire téléréalité. Un des agriculteurs retenus pour cette première étape provient de Saint-Anselme.